Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grimoire d'Ulfer

La culture au sens large
Nous sommes le Mer Nov 21, 2018 5:20 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Education, embrigadement...
MessagePosté: Ven Jan 20, 2006 6:00 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
J'arrive bientôt à l'âge où, d'éduqué, je passerai à éduquant... :mrgreen:

Et je m'intéroge pas mal sur la façon dont, en temps que parent, il faudrait éduquer un enfant...

En effet, c'est là une tâche incroyablement lourde !
Car un enfant est un futur homme. Et un homme n'est rien que l'aboutissement d'un enfant.
C'est-à-dire qu'après tout, nous ne sommes qu'une somme d'influence. Je ne nie pas le libre arbitre, mais celui-ci s'appuie sur ces influences... quand on dit : réfléchir par "soi-même", "soi", ce n'est guerre que l'amalgmae empirique de notre existence...
Ca veut dire qu'on a entre nos mains une existence futur : on peut mettre au monde un type bien, et par là améliorer à notre manière et avec nos moyens ce monde, ou pérenniser nos tares, et favoriser la stagnation... :roll:

On sait qu'il y a deux période où l'on apprend plus : vers 3 ans, puis vers 15 ans...
C'est avec cette découverte qu'est nait cette idée stupide des supers bébés, c'est-à-dire que des parents pas très malin, guidé par des "spécialistes", faisaient ingurgiter des tonnes d'informations plus ou moins inutiles à leur gamin, par exemple en leur montrant des tableaux en ennonçant le nom du peintre, etc... comme on dresse un chien savant...

Car c'est bien dans cette veine qu'on apprend alors : on ne comprend pas. Voilà pourquoi on ne peut éduquer un enfant en le considérant comme un individu sensé, résonné... D'ailleurs, c'est là un des problèmes parentaux (enfin, de certains parents, parfois la question ne se pose pas...) : à partir de quand l'enfant a-t-il assez accès à la raison ?

Mais revenons avant les trois ans... c'est là que tout va se jouer...

Bon, coment éduquer, puisque l'enfant n'est pas rationel :
- d'abord et avant tout, l'exemple.
- ensuite, le baton et la carotte.

Mais la véritable question que je me posais, c'est vers quoi éduquer ? Pas le moyen, mais le but...
En effet, faut-il vouloir, considérant sa vie comme une réussite, ses opinions comme valable, se créer un clone ? (qui sans doute nous décevra à l'adolescence, période où généralement il apprend à s'opposer aux vues parentales).
Ou même vers un modèle autre, une idée qu'on se ferait de la perfection ?
Mais là, ne tombe-t-on pas dans l'embrigadement ?

La seule manière de permettre à l'enfant d'échapper aux influences, c'est bien de l'influencer dans ce sens... si vous me suivez...

En fait il faut l'obliger à être libre.

Et pour cela, quelle voie ?
La curiosité, par les livres, par l'école, vers le monde et vers les autres.
Je dis ça parce qu'en ce moment, on se plaint que les jeunes ne lisent plus et n'aiment plus l'école... or ce sont deux choses, il me semble, très bénéfiques !
Bien sûr, il ne faut pas tomber dans une sorte de rigueur bourgeoise, genre le gamin qui appelle son géniteur "père" en faisant la révérence :mrgreen: , et en fait c'est pour cela qu'il faut agir au plus tôt (dès la naissance, d'ailleurs, il est toujours trop tard...) : si dès le départ l'enfant aime lire, on aura jamais besoin de l'y obliger...

Il faut donc se donner ainsi des objectifs, et penser toutes ses actions dans ce but, et ne pas se dire quelque chose comme "il est jeune, on a le temps"...

Alors, embrigadement ?
Bien sûr, ça ne veux pas dire être un éducateur froid et mécanique, ne serait-ce que d'un point de vue extérieur l'amour parental est un élément éssentiel à la construction de soi...
et puis on va pas se forcer à ne pas aimer ses gosses.
:mrgreen:

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Jan 22, 2006 9:24 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Citation:
J'arrive bientôt à l'âge où, d'éduqué, je passerai à éduquant...

Bientôt, bientôt... :roll: :mrgreen:

Citation:
Et je m'intéroge pas mal sur la façon dont, en temps que parent, il faudrait éduquer un enfant

Héhé, tout comme moi ! Il m'arrive de penser à l'éducation parfaite, et la façon de cadrer un enfant tout en le laissant grandir seul...

Je pense que l'éducation ne se fait ni à 3 ans ni à 15, je ne sais d'où tu tiens ça, mais ces chiffres me paraissent stupides à énoncer pour vrai : personne n'a le même temps de développement :roll: Et tout dépend des situations de chacun. Non, l'éducation se fait dès la naissance ; bien entendu, réciter des tables de multiplications à son gamin dès le berceau n'est pas conseillé, mais comme tu le dis, c'est vrai que le syndrome du "il est jeune il apprendra" est à rejeter ! Il faut non seulement faire aimer la vie et les hommes au fiston, mais aussi lui donner le gout de la curiosité ! Trop de parents disent "la curiosité est un vilain défaut"...Conneries :evil: L'enfant qui entend ça culpabilise dès qu'il veut poser une question, ouvrir ce gros livre de la bibliothèque pour voir ce qui se trouve entre les pages, ect...Et de culpabilité, ça passe par la fainéantise et le renfermement dans la méconnaissance. Et puis un beau jour, hop ! On a un couillon !
La curiosité et la découverte du monde est la première chose à encourager chez l'enfant ; pas besoin de le forcer, tous les petits enfants sont curieux, il faut juste l'encourager dans cette voix en lui prètant son attention et sa connaissance. Après, tout va tout seul. Une fois curieux, on cherche à apprendre, à connaitre, et ce jusqu'à la fin de sa vie. La curiosité ne se brime pas une fois bien lancée.
Eduquer est curiosité.

En même temps, je suis qu'un petit tas d'influnces et de névroses compulsives de 17 ans et demi :mrgreen: mais je me base sur ma propre expérience de la vie, ça compte quand même un peu :roll:

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Jan 22, 2006 10:46 pm 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
L'éducation est un mélange subtil d'autorité et de liberté.
Il faut laisser de la liberté à l'enfant pour lui permettre de découvrir le monde mais il faut de l'autorité pour éviter qu'il franchisse, pour sa sécurité, certaines barrières.
Pour cela il faut que l'enfant puisse expérimenter le bien fondé de cette autorité.
Il n'existe pas de manuel du bon parent, chacun expérimente sa méthode avec plus ou moins de succès.
Psychologues et sociologues ne donnent que des axes directeurs mais chaque enfant est unique en soi et même avec tous les paramètres idéntiques on aura deux idéntités différentes.
Le problème de l'éducation d'un enfant est que le résultat n'est visible que lorsqu'il est trop tard pour pouvoir y rémedier.
En conclusion je dirais qu'il te faut, pour une éducation optimale, de l'amour, de la patience, de la disponibilité et une sacrée dose de sang froid.
Tu vas te lancer dans une aventure qui va te prendre 24h/24, 7j/7 pendant le reste de ta vie................mais une aventure merveilleuse et unique (pour chaque enfant) dont tu es le héros et le scénariste

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Jan 22, 2006 11:14 pm 
Hors ligne
Emmaphrodite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Oct 03, 2004 11:05 am
Messages: 2133
Citation:
Il faut laisser de la liberté à l'enfant pour lui permettre de découvrir le monde mais il faut de l'autorité pour éviter qu'il franchisse, pour sa sécurité, certaines barrières.


Et il faut aussi lui permettre de franchir ces barrieres, pour son propre devellopement.

A dire vrai, je pense qu'il est profitable de le laisser franchir ces barriere en lui laissant croire qu'on ne le surveille pas !
il faut aussi lui permettre de pouvoir remettre en question l'autorité.

en fin de compte, on en revient toujours à ces p.. de schémas freudiens : tuer le pere !
Citation:
Pour cela il faut que l'enfant puisse expérimenter le bien fondé de cette autorité.


heu, tu peux m'expliquer là ?
est ce que cela rejoint ce que je viens d edire ?
Remettre en cause l'autorité, secouer le licol, pour mieux comprendre quel est son utilité et sa finalité ?
C'est ce que tu veux dire, Vae ?

Citation:
Le problème de l'éducation d'un enfant est que le résultat n'est visible que lorsqu'il est trop tard pour pouvoir y rémedier.


Completement d'accord !
Quoique tu fasses, de toutes facons, cela te reviendra dans la gueule !
Plus ou moins fort, plus ou moins tot, et ca fera plus ou moins mal !

De mon coté, il a fallu attendre l'age de 55 ans pour que ma mére me dise qu'elle ne s'est pas bien occupé de moi ! (En fin, c'est ce qu'elle croit, au vu de la maniere dont mes cousins élèvent leurs enfants)
Du coté de mon pére, j'attends toujours, et je n'ai pas finis d'attendre, je crains !

_________________
In flood we trust !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Jan 23, 2006 12:31 am 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
Citation:
Remettre en cause l'autorité, secouer le licol, pour mieux comprendre quel est son utilité et sa finalité ?
C'est ce que tu veux dire, Vae ?

Exactement.
Le fait d'édicter des règles ne sert que si on sait pourquoi elles sont édictées. Et cela, malgré l'enseignement et toute la documentation du monde, ne s'acquiert que par une expérience personnelle.
Ces expériences vécues au plus jeune âge vont inculquer à l'enfant l'obeissance. Non pas la bête obéissance abrutissante mais une obeissance volontaire et réfléchie.
Ne croyez pas avoir gagné pour autant car votre mode d'éducation va se frotter au mode d'éducation des autres parents et un enfant, quelle que soit son intelligence, sait faire des comparaisons.
Si la résultante de cette comparaison est à votre avantage, vous aurez un enfant "sage". Dans le cas contraire vous aurez un enfant "rebelle".
Cela ne signifie pas que vous vous êtes trompés, cela signifie que l'enfant répositionne ses repères.
Il faut, à ce moment, jouer de diplomatie pour conclure un accord satisfaisant les deux parties.
Contrairement aux idées que l'on m'avait inculquées, je considère l'enfant comme un adulte de petite taille ayant sa propre vision et ses propres aspirations.
A nous, les grands, de canaliser cette énergie pour l'aider à atteindre ses objectifs.
Méfiez-vous!!
Comme le dit si bien un écrivain dont j'ai oublié le nom : "les parents se doivent d'être comme des pilotes de course, anticipant les virages pour maintenir une vitesse maximale afin de pouvoir suivre ses enfants au plus près. La moindre erreur de pilotage se solde par un gouffre que seule l'expérience de la paternité, ou maternité, peut combler "

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Jan 23, 2006 5:29 pm 
Hors ligne
Se croit Roi d'un peuple imaginaire...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Oct 04, 2004 7:12 pm
Messages: 1955
Localisation: Alpes Maritimes, France
+1 entièrement avec Vae :D


Citation:
C'est avec cette découverte qu'est nait cette idée stupide des supers bébés, c'est-à-dire que des parents pas très malin, guidé par des "spécialistes", faisaient ingurgiter des tonnes d'informations plus ou moins inutiles à leur gamin, par exemple en leur montrant des tableaux en ennonçant le nom du peintre, etc... comme on dresse un chien savant...
brr ça fait froid dans le dos je trouve. L'éducation qui vise à faire des gens soit disant intelligents, à les dresser n'est pas vraiment une éducation.
Le but de l'éducation est, à mon avis, de donner à l'enfant les moyens d'etre libre. "Simplement".

Libre vis à vis de lui même; c'est à dire passer de l'état de désir ( le gamin qui pleure parcequ'il veut un bonbon, le caprice enfantin) à l'état de volonté, c'est à dire une reflexion sur les moyens, une prise en compte du réel, et des autres.
Et c'est là aussi un second point: etre libre vis à vis des autres. C'est à dire dans un temps que l'éducation vise à rendre indépendant. C'est à dire qu'elle vise à donner à l'enfant les moyens de prendre en charge sa vie, que ce soit du point de vue des responsabilités ( et donc du bon usage de la liberté... ) ou du point de vue matériel; mais aussi à lui donner envie juster de devenir indépendant et non soumis. Vis à vis des autres elle tend également à socialiser les enfants, dans la mesure où elle tend à les rendre responsables et à leur apprendre à tenir compte du réel.



Citation:
Il n'existe pas de manuel du bon parent, chacun expérimente sa méthode avec plus ou moins de succès.
Freud ( et mon prof de philo) disent d'ailleurs que l'éducation c'est du bricolage où l'on s'efforce de trouver la solution la moins pire possible; et que les grands traités d'éducation sont utopiques, idéalistes et absolument pas pertinents.
:wink:

_________________
Ή επιστήμη γίγνεται ώς
(la science devient des oreilles !)
Image.
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Jan 26, 2006 7:13 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Il y a un gros problème dans l'éducation : les autres éducateurs. :mrgreen:

En effet, considérons ce qu'on pourrait considérer comme un "échec" de l'éducation, une "racaille", pour reprendre le vocabulaire de Julianos et de Sarkozy. :mrgreen: (pas d'offense :mrgreen: )

Les processus qui entraîne un tel comportement passe... par les autres enfants !
En effet, c'est en groupe qu'on tombe dans des visions étroites du monde, le foot les filles etc... que ce soit à cause d'un élément fort qui entraîne les autres, ou par le jeu du regard des autres : "être sérieux, c'est prendre les autres pour des cons ; et se rebeller à l'autorité (les profs, les parents = ne rien foutre en cours), c'est original, c'est pas un truc de fiottes", etc...

Si des parents expliquent ou plutôt font comprendre à leurs enfants que l'école c'est de la merde (et sans doute sont-ils nombreux à le penser), alors ceux-ci pourrait exporter leurs idées, qui leur confère une certaine force (waoh c'et un rebelle), et c'est d'autres qui tombent dans la mascarade... :|

EDIT : en même temps, couper ses enfants du contact des autres est vraiment très stupide... :mrgreen:

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com