Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grimoire d'Ulfer

La culture au sens large
Nous sommes le Mer Aoû 22, 2018 8:14 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Ven Fév 03, 2006 6:53 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Citation:
On a donc là un très bon exemple d'une efficacité qui se paiera un jour ou l'autre. Pourquoi aucun homme politique ne se dresse contre la guerre et la production en masse d'armes ? parce que dans chaque état, les entreprises savamment implantées emploient des gens. Si une usine ferme et met 100 travailleurs à la rue, 500 voix (famille, amis de ces derniers) ne voteront plus pour le gouverneur. Si on veut faire carrière, le choix est vite fait...


Je remets ici ce que j'ai mis dans le débat sur l'efficacité car il entraine un problème intéressant. En effet, la démocratie, de par sa nature même, c'est le pouvoir donné au peuple, et celui-ci choisit son homme politique. Mais pourquoi lui et pas un autre ?
l'Homme politique fait tout pour se rendre populaire, ou le moins impopulaire possible, et ce par démagogie, menteries, ou décisions de con. On a donc là un merveilleux exemple. Changer de stratégie, doucement mais surement, et stopper ce colonialisme progressif du monde, ce serait certe la solution pour éviter que tout finisse par ce casser la gueule.
Le problème, c'est que l'homme politique qui veut prendre l'initiative fera mettre au chomage des gens, et ceux-ci plus leurs connaissance ne voteront plus pour lui. Du coup, il reste dans la volonté du peuple et continue sur la mauvaise voie. Le grand problème de la démocratie, c'est que le peuple ne sait pas se diriger lui-même. On pense d'abord à soi, à ses impots et à ce gymnase qui sera construit si on vote pour telle ou telle personne, mais passé cet intérêt personnel, on a aussi une vague idée de la justice sociale et coetera. Donc le politicien qui veut garder sa carrière répondra aux attentes de l'électeur : il sourira serrera des mains, fera des promesses, et comme l'électeur ln'a guère d'autre choix que d'y croire, il vote pour lui. ensuite, le politicien fait fi de ses propres idées, met tout en place pour s'attirer les bonnes grâces de la population et stoppe là ses actions.
Le problème est là : la démocratie se mord la queue ! L'électeur vote pour améliorer sa condition pour un politique qui aura tout fait pour faire croire à l'électeur que la solution c'est lui, puis il est obligé de continuer à correspondre aux attentes primaires, mais essentielles, de l'électeur (travail, charges socailes) et doit les résoudre dans l'immédiat.
La politque à long terme n'existe pas, parce que sans résultats immédiats, bye bye. Or on l'a vu assez souvent, l'immédiat n'est jamais la meilleur solution. Un panneau solaire coût bien plus cher à l'achat qu'EDF. Mais au bout de dix ans, il est rentabilisé, et il a une durée de vie d'environ 20 ans... le problème c'est que tout le monde veut l'immédiat sans se soucier du lendemain, alors qu'il découle directement de l'immédiat. L'Humanité se perdra si elle continue à croire à demain au lieu d'après-demain. Et évidemment, rien ne bouge en démocratie ; vote, démagogie, vote, et on tourne en rond.
Alors le peuple sait-il se diriger ? Non, et personne ne voterait pour un politicien qui promet une augmentation de 20 % d'impôt pendant 5 ans et une diminution des allocs pour ensuite revenir a un état nroaml, car l'argent réuni aura permis de relancer l'économie et de combler le déficité national. Non, on va plutôt voter pour l'autre qui promet 20 % d'impôts en moins. Il ne tient pas ses promesses et on est encore plus dans la merde. pas grave, on va voter pour un autre qui aura une meilleur tête et de plus belles promesses...Et on tourne en rond. je l'ai déjà dit ça :mrgreen:

En politique, on doit apprendre à manipuler l'opinion, et en somme, les hommes de pouvoir font tout pour garder celui-ci et l'accroître, au détriment de l'avenir du pays, mais pour leur plus grand avenir personnel... :mrgreen:

Alors, la démocratie est-elle sur ce point condamnable, en ce fait qu'elle ne peut se suffire à elle-même ? En théorie, tout roule simplement, mais en pratique, quand chacun prend en compte ses désirs personnels, et surtout quand le polliticien fait tout pour être élu, et ne se concentre que sur la date des prochaines élections et non sur les problèmes du pays, où va-t-on ? :|

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Fév 03, 2006 7:46 pm 
Hors ligne
Monsieur mal embouché
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Juil 21, 2004 2:07 pm
Messages: 1076
Localisation: Dans un syndrome psychotique refoulé.
Là tu parles de la démocratie représentative.
Donc oui les représentants sont censés symboliser la volonté générale et en pratique c'est un peu du flanc.
MAIS, il reste la démocratie participative et la démocratie directe.
Et une bonne montée de démocratie directe ( tous les citoyens en train de faire les cons dans les rues ), ça peut remettre les pendules à l'heure. Ça peut...


Citation:
L'Humanité

L'humanité n'est pas par définition démocratique, pour les occidentaux c'est un principe évident qui vient de leur héritage de la culture judeo-chrétienne, comme quoi l'individu est plus important que la communauté ( donc on lui refile des droits et libertés pour garantir sa condition d'individu ). Et d'ailleurs, l'individualisme est de fait la base de la démocratie, donc qu'un politicien suive son intérêt personnel c'est assez logique, c'est qu'il oublie la notion de volonté générale que ça craint.


Citation:
où va-t-on ?

Pour l'instant on a pas mal de choses qui vont vers le fascisme ( brutalisation par les médias, système politique facilement criticable, pas mal de gens un peu paumés/exclus, économie chancelante, tensions sociales ). Mais, à mon avis, il faudrait quand même un gros facteur déclenchant pour vraiment aller vers le fascisme. La situation est pas toute rose quoi, mais elle l'a jamais été.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com