Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grimoire d'Ulfer

La culture au sens large
Nous sommes le Mer Juil 18, 2018 3:52 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Blocus contre le CPE
MessagePosté: Sam Mar 11, 2006 3:37 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Même si vous n'êtes pas forcément impliqué par ce qui se passe spécifiquement chez moi, je vous soumet ce texte que je vais peut-être essayer de diffuser, vu que le dialogue est un peu complexe dans les conditions du blocus...

Citation:
Le CPE, non !
Le blocus, non plus !

Cette réflexion partait à l’origine d’un simple constat : les actions comme le barrage filtrant ou surtout le blocus créait un mécontentement d’un certain nombre de lycéen pourtant généralement neutre, sinon opposés au CPE. Certains ont été insultés, hués mardi dernier (persuader les gens par des pressions sociales plutôt que les convaincre par la raison, bravo). Évidemment, de l’autre côté, certains bloqueurs ont subi l’énervement de leurs vis-à-vis, ce qui expliquait leur agressivité. J’espère que nous avons passer l’âge du " c’est lui qu’a commencé ". Mais le blocus est déjà violent par nature :
Dans une discussion avec un manifestant, que l’on soit ouvert ne change rien puisque de toutes façons, il est le seul à pouvoir agir (ou alors il faut lui casser la greule, vous conviendrez avec moi que c’est très stupide). En effet, quand on n’arrive pas à le convaincre de nous laisser passer qu’il ne nous convainc pas de renoncer à rentrer, la seule raison qui fait qu’on reste dehors est sa présence physique. Certes, on ne nous frappe pas, mais ça reste une sacrée agression. Après, justement, certains passent en force (" on était trois, ils étaient cinq, ils sont passés ", quelle légitimité !), ou en douce : résultat, le blocus perd en efficacité mais reste.

La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. On n’impose pas aux gens de s’impliquer, d’être volontaire, enfin ! On nous dit que " c’est pour notre bien ", " il faut voir l’avenir, dans 10 ans ce sera la merde ", " il faut savoir faire passer l’intérêt collectif avant son propre intérêt ". L’intérêt collectif ? Quel intérêt collectif ? C’est perdre de vue que le gouvernement aussi agi " pour notre bien ", " parce qu’on ne se rend pas compte du long terme ", " dans 10 ans ce sera génial "… de grâce, évitons la politique-fiction, surtout comme argument dominant ! Et, plus fondamentalement, faire un blocus c’est assurer que vous détenez la Vérité et non une opinion, ce qui je vous rassure est faux. Pas la peine de critiquer les méthodes peu démocratiques de M. Villepin…
Le blocus, c’est la dictature d’un groupe. On va me dire, le blocus a été voté. Mais enfin, ouvrez les yeux, quand bien même tout le monde était invité aux assemblées générales, il y avait essentiellement des gens impliqués activement contre le CPE ! Et, pitié, pas de " fallait venir ! ". Si un vote était fait le matin vers 8H10 à l’entrée du lycée, alors peut-être pourrait-on parler de majorité représentative.
Ceci dit, quelque soit le côté où penche la majorité, cela ne change rien au fait qu’un groupe n’a à imposer quelque chose à une minorité seulement pour empêcher cette minorité de nuire à sa propre liberté (et non son propre intérêt, comme c’est le cas ici). Maintenant, on nous dit, ce qui est vrai, que pour être efficace il faut tous faire la même chose, ce qui n’est vrai que relativement aux concessions à faire. Ainsi, tous les bloqueurs n’ont pas la même conception du " temps de blocus raisonnable ". Mais il faut que tout le monde fasse pareil, alors on suivra la majorité. Mais dans la mesure où cette décision est, je le répète, essentiellement prise par des militants actifs, on peut penser que ce temps serait singulièrement diminué, voir même qu’il n’y aurait jamais eu de blocus si tous les lycéens de Grandmont avait voté. Et dire " ils n’ont pas voté, et toc " est plus agressif que pertinent : les élections institutionnelles ont lieu une journée entière, partout en France, sont prévue largement en avance, et on sait pour quoi on votait avant de regretter de ne pas y être aller. Si on a pas les moyens logistiques nécessaires, alors n’en ayons pas les prétentions, merci.

Un argument intéressant à première vue, c’est que le blocus permet à des élèves forcés par leurs parents d’aller au lycée de manifester. Mais s’ils ne font pas la concession de s’affirmer devant leur géniteur, je ne vois pas pourquoi on forcerait ceux qui veulent étudier de faire la concession de leur journée de cours !

Alors que faire ? Peut-être demander les avis à 8H.
Une action dans la durée vaut mieux que de s’essouffler en une semaine. En faisant une ou deux fois par semaine un barrage filtrant, ou plutôt une présence à l’entrée, plus joyeuse qu’agressive (discussion, musique…), on peut tenir longtemps, aussi longtemps que durera notre mécontentement. Et il faut sortir de la logique : " les cours ou l’action ", qui sonne bien comme " la bourse ou la vie "…

NB : Je ne sais pas si ce texte vous semble virulent, je n’y ai pas mis d’humour qui est généralement ressenti comme une insulte. J’ai de plus appris ces derniers jours que lorsqu’on est calme, poli et souriant, on ne vous prend pas au sérieux. C’est malheureux.


Qu'est-ce que vous en pensez ? Du texte, de l'idée qui va avec, et pourquoi pas du blocus ou du CPE ?

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Mar 11, 2006 4:01 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Hé bien le texte est nickel, idées claires et bien enchainées, et, bravo, pas d'agressivité ! Donc belle performance. :D
Mais j'ai grand peur que le fait qu'il ne soit pas ou peu découpé en paragraphes courts rebute les lecteurs du matin à qui l'on distribuerait ce tract. Il faudrait peut être un peu plus de phrases chocs, et des formulations plus simples ; pour nous ça va, mais je sais que les mecs du blocus, avec autour d'eux l'action et tout, ne prendront pas la peine de lire un texte construit plus littérairement qu'en points bien découpés (pour ça aussi que mon petit pamphlet, je le ferai sans doute passer dans le journal du lycée, si il convient à la chef rédactrice), parce que dans l'ambiance d'un blocus, je crains fort que peu de monde prenne le temps de lire d'une traite ton texte, et pour bien comprendre l'enchainement de tes idées... On peut corriger ça en résumant par une phrase simple les idées en fin de paragraphes, en caractère souligné ou en gras, je pense, pour marteller un peu le lecteur etle réveiller à l'évidence que le blocus physique bête et méchant ne mène à rien et est anti-démocratique au possible

Donc c'est plus un problème de forme que de fond :wink:

Sinon je suis plus que près à participer à la distribution, on gueulera contre le blocus pour prévenir que c'est pas un papelard des manifestants, mais des lycéens libres ! :mrgreen:

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Mar 11, 2006 4:07 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Justement, je ne voulais pas faire un tract avec des phrases chocs mais réduites, facilement attaquables ou peu compréhensibles... je voulais montrer un raisonnement, pas la conclusion d'un raisonnement... je veux convaincre, pas persuader, merde ! :evil: :mrgreen:

Le truc, ça serait de le faire en petit nombre (de toutes façons, je vais pas en imprimer 500) et de les distribuer à des gens qui prendront le temps de lire, puis de construire leur réponse pour qu'on avance...

EDIT : je peux peut-être couper un peu plus :

Citation:
Le CPE, non !
Le blocus, non plus !


Cette réflexion partait à l’origine d’un simple constat : les actions comme le barrage filtrant ou surtout le blocus créait un mécontentement d’un certain nombre de lycéen pourtant généralement neutre, sinon opposés au CPE. Certains ont été insultés, hués mardi dernier (persuader les gens par des pressions sociales plutôt que les convaincre par la raison, bravo). Évidemment, de l’autre côté, certains bloqueurs ont subi l’énervement de leurs vis-à-vis, ce qui expliquait leur agressivité. J’espère que nous avons passer l’âge du " c’est lui qu’a commencé ". Mais le blocus est déjà violent par nature :

Dans une discussion avec un manifestant, que l’on soit ouvert ne change rien puisque de toutes façons, il est le seul à pouvoir agir (ou alors il faut lui casser la greule, vous conviendrez avec moi que c’est très stupide). En effet, quand on n’arrive pas à le convaincre de nous laisser passer qu’il ne nous convainc pas de renoncer à rentrer, la seule raison qui fait qu’on reste dehors est sa présence physique. Certes, on ne nous frappe pas, mais ça reste une sacrée agression. Après, justement, certains passent en force (" on était trois, ils étaient cinq, ils sont passés ", quelle légitimité !), ou en douce : résultat, le blocus perd en efficacité mais reste.

La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. On n’impose pas aux gens de s’impliquer, d’être volontaire, enfin ! On nous dit que " c’est pour notre bien ", " il faut voir l’avenir, dans 10 ans ce sera la merde ", " il faut savoir faire passer l’intérêt collectif avant son propre intérêt ". L’intérêt collectif ? Quel intérêt collectif ? C’est perdre de vue que le gouvernement aussi agi " pour notre bien ", " parce qu’on ne se rend pas compte du long terme ", " dans 10 ans ce sera génial "… de grâce, évitons la politique-fiction, surtout comme argument dominant ! Et, plus fondamentalement, faire un blocus c’est assurer que vous détenez la Vérité et non une opinion, ce qui je vous rassure est faux. Pas la peine de critiquer les méthodes peu démocratiques de M. Villepin…

Le blocus, c’est la dictature d’un groupe. On va me dire, le blocus a été voté. Mais enfin, ouvrez les yeux, quand bien même tout le monde était invité aux assemblées générales, il y avait essentiellement des gens impliqués activement contre le CPE ! Et, pitié, pas de " fallait venir ! ". Si un vote était fait le matin vers 8H10 à l’entrée du lycée, alors peut-être pourrait-on parler de majorité représentative.

Ceci dit, quelque soit le côté où penche la majorité, cela ne change rien au fait qu’un groupe n’a à imposer quelque chose à une minorité seulement pour empêcher cette minorité de nuire à sa propre liberté (et non son propre intérêt, comme c’est le cas ici). Maintenant, on nous dit, ce qui est vrai, que pour être efficace il faut tous faire la même chose, ce qui n’est vrai que relativement aux concessions à faire. Ainsi, tous les bloqueurs n’ont pas la même conception du " temps de blocus raisonnable ". Mais il faut que tout le monde fasse pareil, alors on suivra la majorité. Mais dans la mesure où cette décision est, je le répète, essentiellement prise par des militants actifs, on peut penser que ce temps serait singulièrement diminué, voir même qu’il n’y aurait jamais eu de blocus si tous les lycéens de Grandmont avait voté. Et dire " ils n’ont pas voté, et toc " est plus agressif que pertinent : les élections institutionnelles ont lieu une journée entière, partout en France, sont prévue largement en avance, et on sait pour quoi on votait avant de regretter de ne pas y être aller. Si on a pas les moyens logistiques nécessaires, alors n’en ayons pas les prétentions, merci.

Un argument intéressant à première vue, c’est que le blocus permet à des élèves forcés par leurs parents d’aller au lycée de manifester. Mais s’ils ne font pas la concession de s’affirmer devant leur géniteur, je ne vois pas pourquoi on forcerait ceux qui veulent étudier de faire la concession de leur journée de cours !

Alors que faire ? Peut-être demander les avis à 8H.
Une action dans la durée vaut mieux que de s’essouffler en une semaine. En faisant une ou deux fois par semaine un barrage filtrant, ou plutôt une présence à l’entrée, plus joyeuse qu’agressive (discussion, musique…), on peut tenir longtemps, aussi longtemps que durera notre mécontentement. Et il faut sortir de la logique : " les cours ou l’action ", qui sonne bien comme " la bourse ou la vie "…

NB : Je ne sais pas si ce texte vous semble virulent, je n’y ai pas mis d’humour qui est généralement ressenti comme une insulte. J’ai de plus appris ces derniers jours que lorsqu’on est calme, poli et souriant, on ne vous prend pas au sérieux. C’est malheureux.

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Mar 11, 2006 4:21 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Citation:
Justement, je ne voulais pas faire un tract avec des phrases chocs mais réduites, facilement attaquables ou peu compréhensibles...

Ouais, tu as raison, et déjà plus découpé comme ça, ça fait moins bloc, et ça le fera mieux, et la phrase en gras résume parfaitement la situation, c'est au poil... 8)

On pourra également en accrocher aux endroits où on pourra, mais je ne sais pas si...
Un petit nombre d'exemplaire suffira largement,le but c'est pas qu'ils finissent dans une poubelle six mètres après sa distribution, comme il y a toujours de petits groupes le matin, on pourra en distribuer un par petit groupe :roll:
En tout cas, si on peut se permettre de reprendre la parole lundi, on va leur rabattre le caquet une fois pour toute :twisted: :mrgreen:

Edit : on peut aussi se servir de la fée msn pour transmettre ça assez rapidement à pas mal de monde...

Qaund je pense à quels excès peut mener un blocus comme ça ; à la Sorbonne, des fous ont brûlé des exemplaires originaux et des manuscrits de textes latins et de moines copistes :evil:

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Dernière édition par Julianos le Sam Mar 11, 2006 10:27 pm, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Mar 11, 2006 5:03 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
:shock:
Décrédibilisation powa... :evil:

Par msn, j'y pensais... le truc, c'est que mes contacts faut pas que je les convainc sur le blocus, mais plus de rester, s'il continue lundi (comme "voté"), au moins jusqu'à un vote rapide...

EDIT : le problème c'est que découpé ça me dépasse la page... mais de toutes façons, il y a des alinéas, ça aère déjà un peu...

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Avr 28, 2006 7:56 pm 
Hors ligne
révolutionnaire de la rebellitude
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 28, 2006 11:31 am
Messages: 156
Pas mal le petit texte mais ayant moi même participer au blocage du lycée je veux poser une question au anti CPE et anti blocage :

La liberté des uns s'arrete la ou commence celle des autres... ca serai bien si la liberté existait en France... Et sans ce faire entendre, et sans gueuler contre les absurdités que le gouvernement tente de faire passer en douce et bien on arrivera un jour à... plus de libertés... donc elle ne pourra plus s'arreter car elle ne commencera jamais :)

La démocratie francaise est en très très mauvaise posture en ce moment et c'est ce qui me fait peur! Chaque personnes restent cloitré dans son petit moi sans préter attention à ce qui l'entoure, sans se soucier du reste! Yen a même qui vote pas!! (je parle bien sur des +18 ans, ne votant pas moi même a cause de ca :))

Enfin bref, les études pour votre avenir oui mais gueuler pour l'Avenir encore plus oui :)

Luttons contre l'antidémocratie Francaises! Faisons revivre notre devise! Reprennons le titre de "pays des droits de l'Homme!"

No Passaran!

Un étudiant en pleine rebellion


PS : je précise que dans mon lycée, le vote a été fait a bulletin secret pendant une demi journée donc hein pas d'excuse :p

_________________
"When the power of love overcomes the love of power, The world will know Peace"
J. Hendrix


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Avr 28, 2006 8:21 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Citation:
PS : je précise que dans mon lycée, le vote a été fait a bulletin secret pendant une demi journée donc hein pas d'excuse


Nous aussi, au bout de trois semaines. :mrgreen:


Citation:
ca serai bien si la liberté existait en France


Ouais et les politiciens tous des cons... non, franchement... :roll:
Et quand bien même. Pour la liberté, y a les droits, y a aussi la conscience de chacun... "la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres", c'est autant un truc de grand-mère que de juriste. Partir du principe qu'on a pas de liberté donc tous les droits me paraît discutable...
La désobéissance, oui, mais civile.

Citation:
Enfin bref, les études pour votre avenir oui mais gueuler pour l'Avenir encore plus oui


Non.
Tout est affaire de mesures, de concessions. Tout dépend de l'impact de la gueulante, de son but, etc...
Manifester un an contre l'augmentation du prix du pétrole au lieu d'aller en cours parce que c'est pour l'Avenir avec un grand A comme dans Artichauddevant ben non ça sert à rien...
Donc à partir de là, chacun son choix = pas de blocus... :roll:

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Avr 28, 2006 8:38 pm 
Hors ligne
révolutionnaire de la rebellitude
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 28, 2006 11:31 am
Messages: 156
As tu une idée de ce qu'est le CPE? As tu idée de la situation pour ceux qui l'ont? Déjà que le CNE c'est pas mal alors celui là! Je connais une personne en CNE... et beh j'aimerai pas etre a sa place! Ah si les parents sont derrières tout vas bien! Oui mais ils sont pas toujours là! En allant très loin dans le raisonnement on en arrive à la privation de certaines choses (comme d'un appart, d'une voiture, ect) car pas de près possible pendant deux ans vu que le patron peut vous virer quand il le souhaite! Enfin si ca t'interesse de rester pendant 2 ans sous les ponts... Et malheureusement les manifestations anti CPE n'ont rien fait donc on a été obligé (oui obligé! peut etre qu'on a pas chercher très loins mais bon) de bloquer! Et encore on en est pas arrivé à mai 1968... C'est dejà ca

Et je tiens à dire que je n'ai pas dit qu'on a tout les droits! Justement c'est tout l'inverse! On a pas de liberté donc peu voir pas de droits! On en est pas ce point encore mais... Big brother est là...

_________________
"When the power of love overcomes the love of power, The world will know Peace"
J. Hendrix


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Avr 28, 2006 9:38 pm 
Hors ligne
Private Joke
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juil 25, 2004 12:57 pm
Messages: 1016
Localisation: Dans vos rêves les plus fous mesdemoiselles...
Citation:
On a pas de liberté donc peu voir pas de droits


Tu te rend compte de ce que tu dis ? Tu nage en plein délire anti-gouvernemental, mais désolé, on est encore libre. Et oui, n'en déplaise à certains détraqueurs, on est pas filmé 24/24, Sarkozy ne fait pas du culte de la personnalité, on est pas envoyé en taule parce qu'on manifeste, on est pas exécuté sommairement.

Tout le monde n'est pas libre. Ca c'est sur. Sous une dictature, UNE VRAIE, et pas une crée de toute pièce pour justifier ses actions, là les hommes ne sont pas libres d'agir, en effet. Mais la France est loin d'être une dictature. Tu n'imagine même pas la chance que l'on a comparé à d'autres de vivre en France ne serait-ce qu'aux Etats-Unis ou il n'y a pas de Sécurité Sociale...

Citation:
Et encore on en est pas arrivé à mai 1968... C'est dejà ca

Mai 68 c'était pour des choses encore moins grave que le CPE, c'était un changement de moeurs, c'est pour ça les manifestations, la "liberations des moeurs" (époque Peace And Love et tout)... Et ça sert à rien de citer ces faits la, c'est pas parce que nos parents ont manifestés que nous aussi on doit le faire.

Les politiciens sont cons ? ça d'accord !

Citation:
le patron peut vous virer quand il le souhaite!

Ca c'est les jeunes. Le patron, c'est un gros salaud, il profite de nous à fond. Faut arreter les gens ! Y a des cons partout, c'est sur, mais heureusement que tout le monde n'est pas comme ça ! Ou sinon vous avez une bien pietre opinion du monde du travail. Si vous bosser normalement comme vous devez bosser, il n'y a pas de raison que le patron vous vire ! Alors c'est sur qu'il y en a qui vont profiter, comme y a des gens qui profitent d'autres failles dans le systeme, mais dieu merci tout le monde ne le fait pas.

_________________
Président du CGO


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Avr 28, 2006 9:56 pm 
Hors ligne
Monsieur mal embouché
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Juil 21, 2004 2:07 pm
Messages: 1076
Localisation: Dans un syndrome psychotique refoulé.
Citation:
Mai 68 c'était pour des choses encore moins grave que le CPE, c'était un changement de moeurs, c'est pour ça les manifestations, la "liberations des moeurs" (époque Peace And Love et tout)...

Excuse mais c'était grave et important mai 68, quand t'as un décalage de "moeurs" ( j'aime pas le terme mais la flemme d'en chercher un autre ) comme il y avait, il était temps qu'on se décoince un peu.

Le cpe, il a été retiré, on est content 5 minutes, on se fera avoir à un autre moment, c'est pas grave on aime ça. :mrgreen:

_________________
Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Avr 28, 2006 9:59 pm 
Hors ligne
révolutionnaire de la rebellitude
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 28, 2006 11:31 am
Messages: 156
Citation:
Ca c'est les jeunes. Le patron, c'est un gros salaud, il profite de nous à fond. Faut arreter les gens ! Y a des cons partout, c'est sur, mais heureusement que tout le monde n'est pas comme ça !
.

J'ai dit qu'il pouvait... pas qu'il allait le faire! Rien que le fait qu'il puisse est dangereux même si il ne le fera pas! Si il ne le fait pas pourquoi lui donner ce droit?

L'Iran PEUT avoir l'arme atomique... Mais elle ne l'utilisera surement pas mais elle peut l'avoir... La corée du nord PEUT déclancher la 3eme guerre mondial! Mais bon comme elle le fera pas on s'en fout hein...

Suffit que tu tombe sur LE patron con et beh t'es content...


Citation:
Tu te rend compte de ce que tu dis ? Tu nage en plein délire anti-gouvernemental, mais désolé, on est encore libre. Et oui, n'en déplaise à certains détraqueurs, on est pas filmé 24/24, Sarkozy ne fait pas du culte de la personnalité, on est pas envoyé en taule parce qu'on manifeste, on est pas exécuté sommairement.


A oui on est libre! Mais pour combien de temps? Les flics dans les écoles, les cameras un peu partout... Les directives de maires UMP décidant que les balade a plus de 3 jeunes sont interdites... La biométrie...

Tiens j'ai un article sous les yeux avec une citation de Alex Türk président de la Cnil

Citation:
Aux francais qui se demandent comment éviter Big Brother, nous devons dire la vérité : nous sommes déjà dans une société big brother. La seule question qui tienne encore c'est de savoir comment on va vivre avec"


Enfin bon l'espoir fait vivre... Tant qu'on est pas fiché... Oh mais on est fiché! bon alors euh... tant que peut penser ce qu'on veut ca va! A beh la on peut attendre encore... Mais si seul cette liberté vous suffit beh désolé mais je vous laisse!

_________________
"When the power of love overcomes the love of power, The world will know Peace"
J. Hendrix


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Avr 29, 2006 12:28 am 
Hors ligne
Monsieur mal embouché
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Juil 21, 2004 2:07 pm
Messages: 1076
Localisation: Dans un syndrome psychotique refoulé.
Je peux me permettre de te conseiller un truc yukimura ( et aux autres aussi d'ailleurs ) ?
Si tu veux être crédible, construis vraiment ton argumentation et tes posts, les formules chocs ça n'a jamais mis d'accord personne dans un débat.
Là tu t'es embarqué dans un débat assez épineux, il faut que tu sois clair, réfléchi et calme dans ce que tu avance.
Sinon tu risques de te retrouver tout seul à te faire "lyncher", et c'est jamais agréable ( j'ai déjà vu ça plusieurs fois, et de manière plus générale dans les débats assez tendus on assiste souvent à la mise en place d'un groupe contre un individu ).

En espérant que le débat soit constructif pour tout le monde. :wink:

_________________
Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Avr 29, 2006 6:56 am 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
+1 avec Fearon... "phrase choc" ça me rappelle Aldaluinë qui nous annonçait que la France était un pays communiste... :roll:

sur ce...

Citation:
Enfin si ca t'interesse de rester pendant 2 ans sous les ponts...


Et bien, en toute objectivité, le CPE était justement là pour faire baisser le chômage... si tu te fais virer, un autre se fait réemployer... et comme c'est plus flexible, les patrons auraient eu moins peur d'embaucher...

Ceci dit, ça c'est juste pour te montrer que le CPE n'est pas "mauvais". Je suis contre le CPE, je précise.
Mais le CPE a un réel but, un réel intérêt. Le truc qui ne va pas, c'est qu'il cherche à atteindre ce but dans une optique libérale de fléxibilisation de l'emploi. Et ça ça veut dire plein de choses avec lesquels je ne suis pas d'accord. Voilà. Mais "le CPE c'est de la merde" ne justifiait de toute manière pas le blocus (tu noteras qu'il n'est à aucun moment fait débat sur le CPE dans le texte).

Citation:
En allant très loin dans le raisonnement on en arrive à la privation de certaines choses (comme d'un appart, d'une voiture, ect)


Mwouahahaha.

Pardon.
Un bloqueur m'avait dit la même chose. La voiture est une abération financière qui bouffe plus de temps au travail pour la nourrir qu'elle n'en fait gagner.
Je sais, je sais, on ne peut pas vivre sans aujourd'hui, dans certaines professions elle est essentielle, j'ai rit un peu vite...
... n'empêche...

Citation:
les manifestations anti CPE n'ont rien fait donc on a été obligé (oui obligé! peut etre qu'on a pas chercher très loins mais bon)


Nécéssité ? C'est le discour des politiciens quant à la dérive libérale actuelle.
Je n'y crois pas, pas plus pour le blocus.

Citation:
Et je tiens à dire que je n'ai pas dit qu'on a tout les droits! Justement c'est tout l'inverse!


Alors pourquoi aurait-on le droit de bloquer ?
Je ne parle pas de droit légal mais de droit, disons moral.
D'ailleurs je me suis gourré en parlant de désobéissance, j'ai dis civile au lieu de civique, le con...
Ici, moral ça veut dire dans le respect de la liberté des autres...

Citation:
Si vous bosser normalement comme vous devez bosser, il n'y a pas de raison que le patron vous vire !


Compétition = bouh...
J'ajoute qu'en effet, il faut prendre en compte les "mauvais" patrons... sans généraliser, bien sûr, mais il suffit que quelques uns puissent abuser pour que la loi soit à chier...

Citation:
Tiens j'ai un article sous les yeux avec une citation de Alex Türk président de la Cnil


Big brother, c'est une formule choc chic qui évidemment fait référence à bien plus que ce qu'elle décrit ici. Dans le bouquin, l'information sert à l'oppression.
Ceci dit, je suis d'accord qu'on s'oriente trop sécurité au détriment de la liberté. Après, c'est un choix, et on est pas encore dans les extrèmes... et tout le monde n'a peut-être pas la même opinion que nous à ce sujet... (les flics dans les écoles, ceux dont les enfants se font agresser ne voient peut-être pas ça d'un mauvais oeil, etc...)

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Avr 29, 2006 7:52 am 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
Pour ou contre le CPE :
Chacun son point de vue d'après sa situation et sa sensibilité.
D'après tous les forums que j'ai parcouru, peu, très peu sont les gens qui savent vraiment ce qu'est le CPE et ce qu'il implique vraiment.
Au risque de me faire lyncher, le CPE était une excellente mesure pour une partie des jeunes à la recherche d'un emploi. C'était une mesure moyenne pour une autre partie et un désastre pour le reste.
Excellente mesure : pour tous les jeunes en décrochage scolaire ou obligés, pour l'une ou l'autre raison, d'abandonner les études. Tous ces jeunes, non diplômés et sous-qualifiés, avaient une chance de trouver un autre emploi que l'éxploitation pure et simple par des negriers du travail.
Pourquoi? Parce que les avantages patronaux liés au CPE permettaient à cette frange de la population active de travailler au grand jour. Cela leur permettait d'acquérir de l'expérience dans le metier qu'ils avaient choisi et la possibilité d'envisager un avenir.
Moyenne mesure : pour ceux qui font un cycle d'étude normal. Le CPE leur permet d'être embauchés plus vite. Plus besoin de galérer des années pour accumuler de l'expérience. Le jeune pouvait prouver ce qu'il valait sans devoir se prévaloir d'un certain nombre d'années d'expérience.
Un désastre pour les autres : pour tous ceux qui poursuivent des longues études dans un but bien défini de trouver LE boulot tranquille qui leur assurera un avenir doré.

Le fait que le patron pouvait renvoyer l'employé, sans motif, a été clamé haut et fort comme une atteinte aux droits des travailleurs mais on a consciencieusement tu le fait qu'un travailleur insatisfait de son job pouvait le quitter sans devoir s'en expliquer et sans devoir assumer son geste comme un refus de travail. Dame, dans un monde où tous recherchent un boulot c'est une alternative impensable, et pourtant ils sont des milliers à se dire chaque matin que s'ils pouvaient...... Et bien justement, avec le CPE, ils pouvaient changer leur choix sans subir l'oppobre de ceux qui justement recherchent un boulot. Ils pouvaient se dire que c'était leur vie et qu'ils avaient le droit d'en changer si cela ne leur plaisait pas, sans avoir à traîner le boulet des bien nantis qui jugent les actes des autres sans en subir la situation.
On a aussi passé sous silence que, oui, le patron pouvait licencier sans donner de motif mais non sans en assumer les conséquences en cas d'abus. Or qu'est-ce qui change avec le CDI tant galvaudé? Le motif du licenciement? Ouvrez les yeux, les patrons ont des tonnes de motifs tous plus bidons les uns que les autres pour virer un gars qui ne leur rapporte pas assez. Mais bien sûr cela fait mieux d'être viré "pour compression de personnel" que d'être viré sans motif pour incapacité à assumer ses fonctions. Je suis le seul à trouver que le resultat est le même et que les chances d'être réembauché aussi ?
Le CPE n'était pas parfait, mais c'était loin d'être la daube tant décriée.
Citation:
As tu une idée de ce qu'est le CPE? As tu idée de la situation pour ceux qui l'ont?

Déjà tu ne peux en avoir que des spéculations puisqu'aucun CPE n'a été signé. Donc tu ne fais que des objections sur des hypothèses.
D'autre part, vu ton âge, tu n'as aucune expérience du monde du travail et par conséquent là encore tu fais des hypothèses.
Et pour finir, pour pouvoir critiquer une mesure, il faut être capable d'en extraire le pour et le contre. Être contre sans nuances et sans raisons valables et tangibles cela s'appelle de l'extrèmisme avec toutes les dérives que cela implique.
Citation:
Enfin si ca t'interesse de rester pendant 2 ans sous les ponts...
En allant très loin dans le raisonnement on en arrive à la privation de certaines choses (comme d'un appart, d'une voiture, ect)

On ne prête qu'aux riches! Tu n'auras de toutes façons un prêt que si la banque est sûre de se faire rembourser. Quant'à l'appart, tu n'as pas dû bien lire la loi car une clause de ladite loi était prévue pour te faciliter l'accession au logement.
Citation:
L'Iran PEUT avoir l'arme atomique... Mais elle ne l'utilisera surement pas mais elle peut l'avoir... La corée du nord PEUT déclancher la 3eme guerre mondial! Mais bon comme elle le fera pas on s'en fout hein...

Tu vas me trouver terre à terre ou complétement irrésponsable, mais oui, je m'en fous!!
Je trouve beaucoup plus dangereux mon voisin avec sa haine raciale et son riot gun que ces pantins qui se pavanent en agitant l'arme atomique.
Tu te rends pas compte du danger? Quel danger? De nettoyer la surface de la planète de toute trace d'humanité? Et alors? Lorsque l'Homme ne sera plus là pour la massacrer, la nature reprendra ses droits et une autre espèce reprendra sa conquête. Les dinosaures ont dominé le monde, l'Homme a suivi, le prochain sera peut-être plus intelligent.
Assénner des vérités ne veut pas dire qu'on a raison! Il y a toujours une alternative lorsqu'on se donne la peine de réfléchir.

Pour ou contre le Blocus
Contre, résolument contre !
Sous prétexte de défendre des droits somme toute aléatoires (Un CDI n'a jamais été une garantie de stabilité d'emploi. C'est le marché qui détermine l'emploi. Si le marché chute, l'emploi s'en prend plein la gueule, quel que soit le contrat sous lequel on est employé. Le marché et les marges bénéficiaires priment tout) on met en difficulté des étudiants qui justement se donnent des chances pour avoir un emploi convenable.
Oui! Mais le blocus a été voté !
Et on a sûrement garanti au gars qui débourse des milliers d'euros pour faire ses études que si son absence obligée des cours lui était préjudiciable pour l'obtention de son diplôme que les bloqueurs allaient se côtiser pour le rembourser et prendre en compte les frais supplémentaires qu'un redoublage engendre?
Ils ont aussi garanti que ceux qui échoueront aux examens à cause du blocus récupéreront l'année perdue et pourront sauter une année en compensation l'année suivante? (béh oui, à chances et diplômes égaux, celui qui n'aura pas doublé aura l'avantage =>les bloqueurs interviendront pour dire que c'est de leur faute si le gars a doublé?)
Hé ! Ho! Le gars il aurait pu échouer tout seul !
D'accord, mais tu ne lui a pas laissé le choix de le démontrer, donc tu en es responsable.
Comme le dit si bien Pépère, la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres. Tu te plains du manque de libertés et d'une surveillance accrue? A qui la faute? Si la société était parfaite et qu'on pourrait se promener sans risques ces mesures seraient obsolètes. C'est pour TA propre sécurité qu'elles sont mises en place et c'est souvent grâce à elles que tu peux te promener sans risquer de te faire égorger à chaque coin de rue. Bien sûr le système n'est pas parfait. Bien sûr il y a encore des aggressions mais qu'en serait-il sans ces mesures?
Tu as une serrure à la porte d'entrée de ton habitation et tu as une serrure à la porte de ta chambre. Pourquoi? Tu limites ta propre liberté. C'est qu'il y a une raison.
Pourquoi ne pas admettre que bloquer quelqu'un qui se rend à son cours c'est limiter SA liberté pour des raisons qui TE sont propres?
Tu dis que c'est parce que ses parents l'obligent. Belle excuse. Celui que les parents obligent à aller à l'école n'a pas besoin d'un blocus pour ne pas suivre les cours.
Tu te plains que les libertés sont bafouées? Je n'ai vu aucun cortège pour s'en plaindre, aucune manifestation. Pas la liberté d'en faire? Ou le vague sentiment que quelque part tu devrais rénoncer à ton style de vie et t'enfermer dans une forteresse? C'est déjà le cas dans certains quartiers, tu veux que cela se généralise? Tu veux le système américain avec des flics dans les facs? C'est bien parti pour.

Toute atteinte aux libertés entraîne une opposition. Bloquer n'a fait que vous alièner les indécis. C'est pas les blocages qui ont fait reculer le gouvernement mais les manifestations.
En conséquence votre action a été nulle ou plutôt négative pour tous ceux qu'elle a gênés.
C'est juste un constat.
Citation:
Et encore on en est pas arrivé à mai 1968

Tu avais quelle âge en mai 68 ? :mrgreen:
Comment tu peux comprendre l'état d'esprit de cette époque toi qui en jouis des conséquences sans en avoir subi la situation?
"Changement de moeurs" diront certains. C'était surtout un changement d'état d'esprit, une prise de conscience de la part de la population face à des institutions archaïques. Un besoin de refonte du système.
Mai 68! La belle époque ! Qu'en reste-t-il de ce qu'on réclamait ? La plupart des revendications ont été obtenues plus de vingt ans de négociation plus tard!! Alors si on est partis sur le même scénario (et l'Histoire nous apprend que c'est souvent le cas) le retrait du CPE va vous valoir une loi d'inégalité des chances encore pire que celle qu'on a proposée et, à ce moment, vous n'aurez plus que le choix de l'accepter.
On recommencera à manifester!!
C'est ce les soixantehuittards disaient aussi et ils ont fermé leurs gueules lorsque le gouvernement a fait demi-tour sur ses propositions.
Lorsque dans dix ans tu auras une femme, des enfants, un boulot et un logement, tu y réfléchiras à deux fois avant de tout balancer pour une manif, sauf si tu n'as plus le choix=>mais là t'auras pas besoin de bloquer qui que ce soit car tout le monde te suivras.
Citation:
Ceci dit, je suis d'accord qu'on s'oriente trop sécurité au détriment de la liberté. Après, c'est un choix, et on est pas encore dans les extrèmes...

Après c'est aussi une obligation!! L'état a aussi comme obligation de veiller à la sécurité de ses administrés!

Souviens-toi toujours qu'un gars que tu convaincs par une discussion te seras toujours allié tandis qu'un gars que tu obliges à te suivre te laisseras tomber à la première occasion.

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Avr 29, 2006 8:12 am 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Citation:
Excellente mesure : pour tous les jeunes en décrochage scolaire ou obligés, pour l'une ou l'autre raison, d'abandonner les études.
Un désastre pour les autres : pour tous ceux qui poursuivent des longues études dans un but bien défini de trouver LE boulot tranquille qui leur assurera un avenir doré.


Heu... le CPE aurait concerné des emplois généralement peu qualifié... pas forcément les études longues qui n'amènent pas un savoir-faire mais un savoir tout court... je vois mal comment on pourrait former un ingénieur sur le tas en deux ans...
Et puis, les jeunes en décrochage scolaire, il y en a beaucoup... le CPE aurait été un bout de viande lancé au milieu de lions affamés... donc "excellentes mesures"... :roll:

Citation:
Citation:
Ceci dit, je suis d'accord qu'on s'oriente trop sécurité au détriment de la liberté. Après, c'est un choix, et on est pas encore dans les extrèmes...

Après c'est aussi une obligation!! L'état a aussi comme obligation de veiller à la sécurité de ses administrés!


Non, c'est un choix. L'état a pour obligation de veiller à la liberté de ses administrés... à l'état de mettre la mesure...
Et si, au lieu d'augmenter le contrôle sur les cités, on utilisait l'argent qu'ils coûtent pour aider ses populations ?

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com