Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grimoire d'Ulfer

La culture au sens large
Nous sommes le Mer Déc 12, 2018 4:48 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Avr 29, 2006 4:02 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Citation:
Justement, ça prouve que c'est pas très différent finalement.


L'homme et le chimpanzé partage 99% de leur caryotype... :mrgreen:

Citation:
Prend l'exemple d'une agence de voyage de 10 salariés.


Prend l'exemple d'un magasin de 10 salarié. Il faut un mec pour porter les carton. On prend un CPE et on change tous les deux ans.
Je vois ton exemple, mais il reste très limité et ne justifie pas l'augmentation de la précarité...

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Avr 29, 2006 4:46 pm 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
Citation:
Qu'il ne disait pas la même chose que toi ne voulait pas dire qu'il ne connaissait pas son sujet.

Lorsqu'on débat sur la loi pour l'égalité des chances et lorsqu'on est censé réprésenter les jeunes contre le CPE, on ne confond pas précarité et flexibilité d'une part, on ne confond pas période d'essai et stage de formation d'autre part. Lorsqu'on affirme que le CPE va permettre des abus sur le lieu de travail en oubliant que c'est déjà le cas, lorsqu'on affirme que ces abus ne sont pas punis alors que la répression des abus est dévolue aux prudhommes et aux tribunaux, lorsqu'on affirme que l'on peut renvoyer une femme enceinte ou un ouvrier malade alors que le texte de loi indique bien que dans ces cas il faut se référer au code du travail, lorsqu'on affirme que l'on peut être renvoyé abusivement alors que les prudhommes ont bien signalé que motif ou pas, un renvoi abusif était sanctionné, et bien on doute que le gars connaisse son sujet.
On argumente et on étaie son argumentation.(à titre de comparaison, et sans vouloir te flatter, tu as soulevé plus de points, mieux argumenté et mieux étayé ton argumentation que lui dans le débat. Or toi tu défends ton point de vue pour toi-même. Je pense que si tu devais soutenir un débat, sur le même sujet, mais dont le résultat engloberait toute une frange de la population, tu prendrais la peine d'écouter d'une oreille attentive aussi bien les pro que les contre pour avoir une vue globale du problème et pouvoir répondre aux objections autrement que par des slogans.
J'ai des idées arrêtées mais pas immobiles. Et je sais reconnaître lorsque je me trouve face à un interlocuteur qui défend une opinion parce qu'il sait de quoi il parle et un interlocuteur qui extrapole ce qu'il a lu. Le premier peut jongler avec les différentes parties du sujet, le second se cantonne aux grandes lignes. C'était le cas de ce meneur. C'est qu'un constat, ce pourquoi j'ai dit qu'il était bien parti pour être un politicien.
Citation:
Mais en général, un CPE sera plus facilement éjectable puisque indépendamment de l'ambition, c'est le cas...

Un employé qui n'est pas ambitieux ne gardera jamais une place quel que soit son contrat.
c'est le cas => Toujours cette vue du patron qui vire à tout bout de champ :mrgreen:
On devrais m'expliquer pourquoi un patron va se faire ch*er pour engager un jeune, le former pour qu'il corresponde à ses critères juste pour le plaisir de le virer s'il convient.
S'il ne convient pas, je comprends mais, dans ce cas, CPE ou CDI n'y changent rien. :wink:
Citation:
De toutes façons, créer un nouveau contrat ne créé pas de travail à faire en plus... ...

Pour ça on est d'accord. On aurait plus besoin d'une politique accroissant le volume de travail que d'une politique d'embauche
Citation:
donc si quelqu'un signe un CPE, c'est qu'il fait un boulot qu'un autre aurait du faire autrement

Bien sûr mais, dans ce cas, rien ne dit que l'emploi serait comblé par un CDI. Il y a d'autres contrats moins astreignants pour un patron et nettement moins intéressants pour l'employé.
Citation:
Non, ce que je voulais dire c'est qu'il y a des tas de boulots à longues études où tu as très peu de "pratique" dans le sens où tu l'entend.
J'ai vu un chercheur un boulot, ça se compte en kilo de feuilles d'équations...

Là, tu me déçois! Je l'ai pourtant bien dit dans mon premier post.
Citation:
Un désastre pour les autres : pour tous ceux qui poursuivent des longues études dans un but bien défini de trouver LE boulot tranquille qui leur assurera un avenir doré.

Citation:
L'homme et le chimpanzé partagent 99% de leur caryotype...

Oui, mais même en vivant 100ans, un chimpanzé reste un chimpanzé tandis qu'un CPE, après deux ans, devient un CDI :mrgreen:
Citation:
Prend l'exemple d'un magasin de 10 salarié. Il faut un mec pour porter les carton. On prend un CPE et on change tous les deux ans.

Encore une idée fausse. Si une telle pratique est mise en oeuvre (même avec démonstration de la nécessité pour le magasin de procéder à des licenciements) le patron devra en premier lieu réembaucher son ancien employé or avec le cumul il serait obligé de l'engager sous un CPE ayant toutes les caractéristiques d'un CDI ou il devra rembourser les aides perçues plus une vérification des comptes pour suspicion de fraude.
Pour la même situation, un CDI n'aurait de recours qu'en prouvant l'abus de licenciement (ce que la caractéristique saisonnière du magasin peut très bien expliquer) Or dans le cas d'un CPE cette caractéristique n'est pas prise en compte comme une excuse pour ne pas réengager l'employé viré (et ça, paradoxalement, on le doit au fait qu'il n'y a pas de motif de renvoi et que le dossier doit être suivi de près=>comme tu vois, c'était pas si mauvais :wink: )

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Avr 29, 2006 6:16 pm 
Hors ligne
révolutionnaire de la rebellitude
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 28, 2006 11:31 am
Messages: 156
Citation:
Dans le cas du CPE, si dans les deux ans il se passe quelque chose, le patron peut faire marche arrière en virant le CPE, pour cause économique, et sauver ainsi l'emploi des 10 autres salariés.


Avec un CDI aussi... Le patron avec qui j'ai discuter l'a fait aussi... motif : licenciment économique... hop viré! donc bon...

_________________
"When the power of love overcomes the love of power, The world will know Peace"
J. Hendrix


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Avr 29, 2006 6:35 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Je crois que ce débat a un peu de retard ; le CPE est mort est enterré ! Finito ! :mrgreen:

Par contre, j'ai entendu nombre de politiciens parler d'une flexibilité de l'emploi qu'il faut avoir si on veut, en gros, "sauver la France"; et faire comme au Royaume Uni...
Le problème c'est que face à ça, personne ne propose une solution, les opposants passent pour des réactionnaires qui ne savent que gueuler. Et je crois que si personne ne propose d'autres solutions, on va finir par y arriver, retrait du ¨CPE ou non, étudiants en colère ou non. C'est dans la voie du libéralisme ; plus ça va aller, et plus on va atteindre un niveau extrème de libéralisation. En fait on a pas le choix, à part tout faire péter :roll: C'est comme si en plein milieu d'une mer sur un disque monde, avec une chute de la mer au bout, les marins du bâteau en route pour cette chute s'avisaient de changer la coque...
Après, y-a-til une limite à la libéralisation, à quelle type de chute (si vraiment il y en a une !) arriveront nous si on continue, et est-il possible de construire un radeau et repartir dans l'autre sens ? Et est-ce sensé ? Je veux dire, si c'est pour repartir en arrière et crever de faim faute de vivres... Faut trouver de quoi survivre en chemin...et ça, personne 'na encore trouvé la solution

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Avr 29, 2006 7:10 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Parcqu'il n'y a pas de Solutions avec un grand S comme dans Sivelster Stalone... :mrgreen:

Des idées sont proposées, mais peu sont écoutés... la Décroissance commence à peine à faire parler d'elle... :?

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Avr 29, 2006 7:28 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
La décroissance n'a pas vraiment de vrai projet d'organisation globale du monde et de la société, et c'est le cas de toutes les nouvelles idées...Tout ce qui n'a jamaias été utilisé ou ce qui a mal fonctionné est mal considéré. Le libéralisme "fonctionne bien" donc on le garde. Le moment ou le libéralisme s'opposera à lui-même et tombera de manière irréversible, on l'oubliera. Comme pour le communisme. C'est indépendant dans chaque pays aussi :roll: Enfin, je dois me gourrer...

L'autre problème aussi, c'est que quand tout va mal, trop de monde se tourne vers les partis des extrèmes plutôt qu'envisager des solutions autres, nouvelles ou originales. C'est comme prendre tout de suite le plus puissant désinfectant qui pique le plus de sa salle de bain pour soigner une blessure.
"La décroissance fait peur, c'est un groupe d'illuminé qui la pratique, des écolos réacs". Les idées c'est comme les forums, plus il y a d'inscrits, plus c'est crédible (même s'il n'y aparfois aucune crédibilité au départ)

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Avr 29, 2006 7:36 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Citation:
La décroissance n'a pas vraiment de vrai projet d'organisation globale du monde et de la société


Hum... ça se construit...

Citation:
Le moment ou le libéralisme s'opposera à lui-même et tombera de manière irréversible, on l'oubliera.


D'où, peut-être l'échéence du pic oil... :?
Mais il commence déjà (depuis un moment) à montrer ses limites, est critiqué, etc...

Citation:
"La décroissance fait peur, c'est un groupe d'illuminé qui la pratique, des écolos réacs"


Ouais, et puis des fois on se demande s'ils n'ont pas tord. Je veux dire, il y a des décroissants et d'autres décroissants... c'est Pierre Rabbi, je crois, une des pontes de la Décroissance, qui ne parle que de Terre Mère, qui justifie le respect qu'on doit à l'envirronnement de manière quasi-mystique... j'avais lu un texte qui ne m'avait pas du tout donné envie de rentrer dans le rang de ces candides hippies shootés de décroissants... :mrgreen:

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com