Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grimoire d'Ulfer

La culture au sens large
Nous sommes le Mer Aoû 22, 2018 8:15 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Sam Mar 11, 2006 8:13 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Pour commencer, une petite citation trouvée sur le site de Werber :

Un expert est quelqu'un qui en sait de plus en plus sur de moins en moins de choses, jusqu'à ce qu'il connaisse absolument tout à propos de rien.

Je pense déjà depuis un bout de temps à la place de la spécialisation et aux avantages et inconvénients qu'elle procure.

Aujourd'hui, dans la science, l'économie, l'histoire, on va vers une spécialisation à outrance, chaque homme concentrant son travail, sa vie, ses connaissances sur un domaine particulier. En seconde, on commence déjà la spécialisation, pour toujours plus de restriction dans le domaine à étudier. Mais est-ce une bonne chose ? De loin, ça parait génial. Dans l'antiquité, on avait des "philosophes" à la fois physicien, mathématiciens, historiens,, voire artistes, et encore pareil avec Vinci, un des derniers grands touche-à-tout.

Cela peut s'expliquer par le fait que la connaissance globale des choses était bien moindre qu'aujourd'hui, et que la spécialité téait chose inconnue ; les philosophes antiques comme Pythagore ou Aristote étaient des généralistes, mais au fil du temps, les connaissances allant croissant, il a fallu déléguer de plus en plus les domaines, jusqu'à diviser en milliers de fractions les sciences.

Alors ça nous donne des gens de plus en plus spécialisés, experts dans un domaine, mais moyens, voire nuls dans les autres, exemple un spécialiste de la cardiologie qui ne comprends pas grand chose au système immunitaire et autre. Mais être très bon dans un seul domaine apporte à la fois l'avantage de tomber sur un expert connaissant tout sur la question, mais également un expert qui n'est pas capable de relier son domaine à d'autre. Le coeur déconne, le cardiologue n'arrive à rien ou prescrit de mauvaises ordonnaces parce que la cause n'est pas vraiment cardique mais neuronale, par exemple. La spécialisation est déjà une moins bonne chose. Et c'est pareil en science ; tout le monde se spécialise dans un truc, et on a pas le choix je dirais, mais comment faire progresser un domaine de la physique sans une connaissance poussée en maths ?

Il faudrait alors que le chercheur soit doublement spécialisé. Mais il y a tant à savoir que c'est de l'ordre de l'impossible. Du coup le chercheur peut passer à côté de grands principes sans s'en rendre compte, parce qu'il n'aura pas les connaissances d'un mathématicien qui lui aurait permi de trouver quelque chose. Pas mal de grands inventeurs et découvreurs étaient souvents des touche-à-tout, comme Mendel qui était physicien au départ, et Newton, ou encore Descartes.
C'est bien beau d'être spécialisé, mais si on a pas appris à se servir des clés fournies par les autres domaines, on est condamné à stagner, à avancer sporadiquement, chaque chercheur trouvant un truc dans son coin. J'en reviens à la citation du début : jusqu'à ce qu'il connaisse absolument tout à propos de rien On peut connaitre toutes les lois physiques, mais sans l'utilisation de grandes (ou petites !) théories mathématiques, on arrivera pas, ou difficilement, à trouver de nouveaux principes.

Après vous pouvez me dire que les chercheurs parlent entre eux, peuvent s'aider les uns les autres, oui, mais un mathématicien comprendra-t-il ce dont le physicien a besoin pour résoudre son problème, lui même n'étant pas physicien ? Leurs domaines sont reliés, mais pas entièrement, et il s'ensuit des poblèmes de compréhensions et de communication. Bien sûr la découverte est possible, mais ne serait-ele pas plus rapide si chacun avait toutes les connaissances en lui, ou du moins une partie de connaissance de chaque domaine. Par exemple, un chercheur en médecine devrait connaitre la biologie et autre, mais aussi devrait avoir des bases solidesde maths et de physique. En cours j'ai remarqué que très souvent on trouvait des correspondances évidentes entre math, physique, svt, et que la combinaison de ces correspondances donnaient souvent lieu à des découvertes fondamentales. Ainsi la spécialisation, oui, on a pas la choix, mais pas sans une culture scientifique étendue ! (pour un chercheur j'entends, un ingénieur s'en fout un peu du moment qu'il fait correctement son boulot en se tenant au courant de l'évolution de son domaine de spécialité, même si un ingénieur peut autant découvrir une loi qu'un chercheur)

Le problème c'est que selon les études, on est forcé d'être spécialisé en ignorant les autres domaines ; je me suis documenté sur la pharmacie et la médecine, et la physique et les maths sont négligées, pourtant les maths sont importants en génétique et dans d'autres domaines de chimie, on ensigne donc ce que l'on pense utile, probabilité et statistiques, en gros. mais qui sait si les fractales ou autre ne serait pas tout aussi utiles en les appliquant d'une façon plus ou moins proche et poussée en chimie phramaceutique ? Peut être que je me trompe, mais un scientifique polyvalent a plus de force créatirice et de clés pour ouvrir certains portes fermées de la recherche. Vice versa d'ailleurs, un physicien devrait peut être s'y connaitre un peu un biologie pour pouvoir s'en inspirer : combien de découvertes ont lieu à partir de l'observation biologique de la nature ? Plein !

A ce problème il doit exister des solutions, la communication entre scientifiques est la meilleure, mais je sais en regardant le comportement des spé svt et des spé maths (certains blaguent, d'autres non) qui déteste mutuellement la matière de l'autre (c'est plus vrai dans le sens spé math=> spé svt) que c'est loin d'être facile, que les scientifiques de domaines "opposés se méprisent mutuellement. Ma mère a été dans la recherche un temps (docteur en biologie végtale, un truc du genre) et m'a parlé de ces chercheurs en facs qui sont totalement imbus d'eux-mêmes, enfermés dans leur spécialité, fermé à toute aide extérieure et à tout autre domaine. Ils peuvent toujours s'amuser à chercher toute une vie le rapport de longueur existant entre les petits poils sur les fruits d'avocats ( c'est pas un exemple en l'air, c'est véridique, sur foi du témoignage de ma génitrice) mais je pense qu'on y gagnerait si tous les chercheurs communiquaient entre eux, mais un des grands problème de la recherche, (et pas que française !) je crois, c'est ce manque de communication... (J'aurais besoin de confirmation ou d'infirmation de la part de Gaara :mrgreen: )

A.E.Van Vogt a inventé une méthode scientifique (le principe tout du moins, il reste un auteur de sf, même si ce ars là est un genre de génie) le nexialisme, dans La Faune de l'Espacelivre dont j'encourage la lecture... :mrgreen: Cela consiste à articuler les savoirs de manière composite pour trouver des solutions originales aux problèmes posés et dégager de nouvelles pistes. cette phrase est copiée collée de wikipédia :mrgreen:

Dans le livre, une bande de chercheur explorent l'espace en quête d'entités extra terrestres, et de nouvelles technologies prennent naissance grâce à l'intégration des ciences entre elles avec le nexialisme, science nouvelle qui est d'abord plus que mérpisée par les chercheurs et ingénieurs à bord. Et c'est asssez représentatif de la réalité, parlez à un docteur en math de travailler avec un biologiste, la plupart vont vous regarder bizarrement (enfin je dis ça, peut être est-ce que je me trompe, je me base sur des témoignages et des constatations à moindre échelle, pas sur un vécu, pas encore ; je reviendrai en parler dans dix ans :mrgreen: )
Un exemple actuel de cette science est le biomimétisme, ce dont j'ai parlé tout à l'heure, l'imitation de la nature pour créer de nouvelles choses, comme les cellules photoélectriques inspirées par les feuilles.
Cela amène les chercheurs à explorer les liens avec d'autres domaines que les leurs, et ça marche ! Le nexialisme multiplie les connexions entre les sciences pour arriver à des résultats que l'on aurait jamais espéré auparavant.
je pense que le métier de nexialiste pourrait être mis en place (si il ne l'est déjà) pour coordoner l'action des différentes sciences pour arriver à quelque chose, c'est peut être l'avenir de la recherche...
A vous d'en aprler, moi j'ai jamais écrit autant ! :mrgreen:

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Dernière édition par Julianos le Sam Mar 11, 2006 10:12 pm, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Mar 11, 2006 8:48 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Justement, j'ai remarqué dans le livre de banalisation que je viens de finir (enfin, me reste deux textes), les auteurs finissent en appellant au rapprochement entre neurologues, chimistes, psychologues, médecins, etc...

Citation:
Dans l'antiquité, on avait des "philosophes" à la fois physicien, mathématiciens, historiens,, voire artistes, et encore pareil avec Vinci


Ah, Leonard, mon modèle dans le côté "bon partout" ! :mrgreen:
Il peignait bien, mais il ne faisait pas de musique, lui ! Et puis, niveau philo, j'ai vu certaines de ses reflexions, c'est très lieu commun pas approfondi... m'enfin... :roll:

Globalement, je suis d'accord avec ce que tu dis...
Effectivement, y a une mentalité, parfois, dans les études supérieurs...
Je discutais avec un mec qu'était à l'établissement où je risque d'aller l'an prochain en prépa... j'avais entendu dire qu'il y avait une ambiance pas terrible, il me fait : "si si, c'est génial, y a les Maths sup maths spé qui prennent les autres pour des cons. la dernière fois, y avait une alarme, tout le monde est sorti, tous les Matheux se sont mis à chanter "Enculéééééééééés""

Et le mec était vraiment ravi. :|
C'est malheureux...

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Mar 11, 2006 9:51 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
En effet, un comportement pareil c'est complètement con :| C'est avec des comportements comme ça qu'on avance nulle part ; toutes les sciences sont bonnes à la Science (évidemment :mrgreen: ) Et ça va donner des ingénieurs ou des chercheurs imbus d'eux-mêmes qui n'iront pas loin (enfin moins chez les chercheurs que chez les ingénieurs). De toute manière, à un certain niveau, tout le monde se fout de tout le monde pratiquement : les L se fichent des S, et vice versa, les ES sont considérés par les L et les S comme des mecs pas ssez bons pour être en L ou en S, et le phénomène s'amplifie dans les études supérieures...
A la limite des blague pas méchantes entre spécialités, okay, mais de là à se mérpiser mutuellement en prépa... :roll:

Citation:
l'établissement où je risque d'aller l'an prochain en prépa

Quel risque, en vérité ! :mrgreen:

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Mar 11, 2006 11:54 pm 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
Citation:
Un très bon médecin dans sa spécialité décelera rapidement le problème s'il correspond à sa spécialité. Et si tu consultes un spécialiste ça veut dire que tu sais où ça merde.

Ça ne veut pas dire que le spécialiste trouvera nécessairement la cause du mal mais il est indéniable qu'il sera mieux placé qu'un plombier (et encore c'est pas sûr :mrgreen: )

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com