Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grimoire d'Ulfer

La culture au sens large
Nous sommes le Mer Juil 18, 2018 3:48 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Mar Avr 04, 2006 8:24 pm 
Hors ligne
Monsieur mal embouché
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Juil 21, 2004 2:07 pm
Messages: 1076
Localisation: Dans un syndrome psychotique refoulé.
Je sais pas si c'est trop matière à discussion vu la teneur assez dégueulasse du truc.
Hier ( un peu tard pour empêcher le blocus du lundi d'ailleurs ), j'ai reçu "ça" :


OBJET : MOUVEMENT "ANTI-CPE"


Madame, Monsieur

Un blocage partiel du lycée a eu lieu les mardi 28 mars 2006 et jeudi 30 mars 2006. Je souhaite attirer très vivement votre attention sur les conséquences néfastes de cette situation. En effet, c'est aujourd'hui le bénéfice de toute l'année scolaire qui se trouve compromis, en particulier pour les lycéens les plus fragiles. Il est par ailleurs impossible de reculer les examens et leur aménagement est inenvisageable, d'autant plus qu'un niveau national beaucoup d'établissements continuent à travailler normalement.

Je fais appel à votre sens de la responsabilité pour que votre enfant comprenne que sa réussite scolaire est aujourd'hui en jeu. Je souhaite que dès lundi les cours puissent reprendre normalement, dans le respect des convictions de chacun, avec des formes d'expression qui ne compromettent pas le bon fonctionnement du lycée et le déroulement de l'année scolaire.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

LE PROVISEUR



D'après ce qui se dit, c'est le rectorat qui a rédigé la lettre ( sympa pour le proviseur... ).
Donc Robien, si tu me lis, saches que je m'exprime à ton sujet avec une métaphore assez crue sur une pratique sexuelle peu distrayante pour ton arrière train que je sens quelque peu crispé, n'est-il pas ?
Et après il nous parle de démocratie ce type. :roll:

_________________
Image Image


Dernière édition par Fearon le Mar Avr 04, 2006 8:30 pm, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avr 04, 2006 8:28 pm 
Hors ligne
Se croit Roi d'un peuple imaginaire...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Oct 04, 2004 7:12 pm
Messages: 1955
Localisation: Alpes Maritimes, France
:lol: :lol: (rien d'autre à dire....)





ah si, (HS) mon lycée a été bloqué...


en fait l'accès y'a une route à double voie avec une barrière ( du style péage) puis un large passage piéton et de la pelouse autour...

et ils ont fait un blocus ! du jamais vu ! :shock: ... :mrgreen: ils ont roulé une poubelle au milieu du passage piéton (pas renversée hein ! debout la poubelle, on est des gens civilisés :mrgreen: ) et mis deux cones de chantier....

je suis passé j'ai meme pas fait gaffe que y'avait un blocus, c'est un pote qui me l'a fait remarquer devant la salle :lol: .. )

_________________
Ή επιστήμη γίγνεται ώς
(la science devient des oreilles !)
Image.
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avr 04, 2006 8:34 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
loooool :mrgreen:
Chez nous ça fait trois semaines ; on en est réduit à passer apr la porte de derrière, à s'engueuler, à se foutre sur la gueule, à faire des numéros du journal du lycée spéciaux... :mrgreen: Le proviseur est limite avec les bloqueurs en train de gueuler :mrgreen:

Pour en revenir au emssage, je trouve ça d'une bêtise effarante de faire appel aux parents :roll:

Citation:
en particulier pour les lycéens les plus fragiles.

No comment. :roll:

Robien est un con ; il nous prend pour des gigolos, des bêtes à apprendre, et même si je suis contre le blocus, je ne pense pas que les syndicats manipulent les étudiants comme ce cher monsieur se plaît à nous le confier...

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avr 04, 2006 8:44 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Ben, de là à trouver ce texte choquant... même si on voit bien ce qu'il y a derrière...

Je sais pas, quand je vois que ma mère (déléguée FCPE) reçoit des appels de parents d'élèves qui se plaignent, je lis la lettre différement, pas comme une tentative d'étouffement du mouvement, mais une supplique ténue pour dire que oui, certains veulent travailler et que le blocus est imposé : dictature du peuple, non !

Je suis quand même d'accord avec vous, mais je ne vois vraiment pas en quoi ce texte est excessif, choquant ou dégeulasse. C'est un point de vue.

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avr 04, 2006 8:51 pm 
Hors ligne
Monsieur mal embouché
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Juil 21, 2004 2:07 pm
Messages: 1076
Localisation: Dans un syndrome psychotique refoulé.
Un simple truc, ce sont les élèves qui font grève, et ce sont les parents les destinataires de cette lettre. C'est juste du mépris.
Et moi le mépris, j'aime pas.

_________________
Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avr 04, 2006 9:00 pm 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
Citation:
Un simple truc, ce sont les élèves qui font grève, et ce sont les parents les destinataires de cette lettre. C'est juste du mépris.
Et moi le mépris, j'aime pas.

Faut pas tout mélanger.
Il n'y a aucun mépris dans le fait d'envoyer la lettre aux parents. C'est une pratique tout à fait normale d'envoyer le courrier concernant les directives et autre de la direction de l'établissement scolaire aux responsables civils de l'enfant.

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avr 04, 2006 9:12 pm 
Hors ligne
Emmaphrodite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Oct 03, 2004 11:05 am
Messages: 2133
+1 avec Vae
Je rappelle que la plupard d'entre vous sont encore mineurs.
et a ce titre vos parent sont encore responsable de vous !
#Part se mettre à l'abri derriere son Bar#

_________________
In flood we trust !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avr 04, 2006 9:29 pm 
Hors ligne
Gare à goldman.

Inscription: Sam Oct 30, 2004 12:24 am
Messages: 387
Localisation: Toujours là quand il faut pas
Citation:
D'après ce qui se dit, c'est le rectorat qui a rédigé la lettre ( sympa pour le proviseur... ).


Je serais d'accord avec Vae et Emma si c'était réellement le proviseur qui avait écrit la lettre.
Dans la mesure où c'est peut-être le rectorat (attention si le proviseur a effectivement écrit la lettre, je prends plutôt cette lettre comme un appel au retour à la réalité qui est qu'on ne peut pas faire grève sans arrêt) qui a écrit ça et qui a SIGNE sous le nom du proviseur, je prends ça comme de la manipulation dans le but que les jeunes arrêtent la grève ce qui tendrait aussi à faire arrêter d'autres personnes d'autres mouvements :roll: .
Enfin, il paraît que je suis parano alors :mrgreen: .

_________________
Signature de la semaine: Le rien c'est deja tellement de choses.Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avr 04, 2006 9:41 pm 
Hors ligne
Monsieur mal embouché
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Juil 21, 2004 2:07 pm
Messages: 1076
Localisation: Dans un syndrome psychotique refoulé.
Citation:
Faut pas tout mélanger.
Il n'y a aucun mépris dans le fait d'envoyer la lettre aux parents. C'est une pratique tout à fait normale d'envoyer le courrier concernant les directives et autre de la direction de l'établissement scolaire aux responsables civils de l'enfant.

Faut pas tout mélanger.
Ce courrier ne concerne pas les directives ou autres de l'établissement. Ce n'est pas une lettre d'information destinées aux parents. Pour une lettre destinée aux parents le contenu ç'aurait été : il risque d'il y avoir des perturbations dans les cours dûes à des mouvements d'élèves. Les parents sont au courant, ils en concluent ce qu'ils veulent.
Ici, qui est la cible ? les lycéens qui font grève. S'il veut nous dire un truc, il nous l'adresse.

C'est d'ailleurs cette démarche qui donne pas mal de poids à l'histoire du rectorat rédacteur.

Citation:
Je rappelle que la plupard d'entre vous sont encore mineurs.
et a ce titre vos parent sont encore responsable de vous !

On est quand même libre d'avoir une opinion et de l'exprimer, ou faut lever le doigt pour demander à père la permission d'aligner deux mots ?
Etre responsable de quelqu'un ça veut pas dire que tu vas t'adresser au type responsable devant le quelqu'un en ne parlant de choses qui ne concernent que le quelqu'un.
Imagine qu'on dise dans ton dos : "c'est vraiment un couillon d'avoir une opinion, de signer des pétitions et de s'investir pour des causes, il est en train de gâcher sa vie parce que tu lui as pas fait comprendre qu'il avait tord."
Tu te sens mépriser parce que le type ne fait aucun cas de ta personne.

Citation:
on ne peut pas faire grève sans arrêt

La semaine dernière on a bloqué mardi et jeudi, cette semaine lundi ( blocage partiel ) et mardi. On fait pas grève sans arrêt. Et ça a été voté démocratiquement, chacun a pu venir voter, la moitié n'est pas venue, ça ne lui aurait pris que 2 minutes. Et franchement ça n'emmerde ni les élèves, ni les profs, ni les autres employés, en fait ça ne change pas trop de la réalité qui est déjà assez tranquille. Les seuls ennuyés de l'affaire ce sont ceux qui regardent la liste des lycées bloqués, et d'ailleurs c'est le but.

_________________
Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Avr 04, 2006 10:27 pm 
Hors ligne
Il parait que c'est le patron...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Juil 20, 2004 9:58 am
Messages: 615
Localisation: Bordeaux
Je partage l'avis d'Emma et de Vae. :|


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avr 05, 2006 12:21 am 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
Citation:
S'il veut nous dire un truc, il nous l'adresse.
C'est d'ailleurs cette démarche qui donne pas mal de poids à l'histoire du rectorat rédacteur.

Toute correspondance concernant un enfant mineur doit être adressée à ses tuteurs légaux. C'est la loi et le rectorat n'a fait que suivre les directives de la loi.
Maintenant rien ne l'empêche de vous répéter oralement le contenu de la lettre.
En cas de "problème" (genre blessure ou autre pour défendre le blocus ou pour le forcer) le rectorat est "protégé" d'une éventuelle plainte de la part des parents car ceux-ci sont ainsi "prévenus"* des risques inhérents à ces actions et c'est à eux de prendre les mesures adéquates.
C'est ce qu'on appelle une sentence à la Pilate.

* prévenus parce qu'ils doivent être au courant que ce genre d'action peut avoir des conséquences.

J'en déduis que le mot d'ordre pour le blocage de ton établissement a été renforcé. D'où risques accrus de dérapages d'où le rectorat se couvre. :wink:
Citation:
La semaine dernière on a bloqué mardi et jeudi, cette semaine lundi ( blocage partiel ) et mardi. On fait pas grève sans arrêt. Et ça a été voté démocratiquement, chacun a pu venir voter, la moitié n'est pas venue, ça ne lui aurait pris que 2 minutes. Et franchement ça n'emmerde ni les élèves, ni les profs, ni les autres employés, en fait ça ne change pas trop de la réalité qui est déjà assez tranquille. Les seuls ennuyés de l'affaire ce sont ceux qui regardent la liste des lycées bloqués, et d'ailleurs c'est le but.

Empêcher quelqu'un de se rendre quelque part, que ce soit à l'école, l'atelier ou autre est une atteinte aux libertés individuelles.
Tu t'insurges contre le rectorat qui utilise tes parents pour te faire passer un message et tu prives de leur liberté de choix des gars comme toi.
Deux poids, deux mesures?
C'est dangereux lorsque cela commence ainsi.

Je suppose que tu es anti-CPE ?
Si tu nous expliquais pourquoi?
Et, s'il-te-plaît, évites les lieux communs et donnes-nous ton opinion personnelle.
Déjà une question : Tu l'as réellement lue cette loi?

Question subsidiaire pour ou contre le blocage, pourquoi ?
Sans aucune animosité :wink:

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avr 05, 2006 5:43 am 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Citation:
Empêcher quelqu'un de se rendre quelque part, que ce soit à l'école, l'atelier ou autre est une atteinte aux libertés individuelles.


J'ai essayé de l'expliquer à mes très chers bloqueurs.
Aller en cours n'empêche pas les autres de manifester.
Evidemment, si vraiment on peut pas bosser, peut-être que certains vont avoir le temps de manifester, ce qu'il n'aurait pas fait, mais quid de tout ceux qui rentrent chez eux ? Ca cré une tension... et c'est pas une question de minorité/makorité, une majorité ne peut imposer quelque chose à une minorité que pour protéger sa propre liberté, et non ses avantages ! Mais aller expliquer ça à des jeunes chiens fous en effervescence comme pendant une grande fête ! :mrgreen:

Ce qu'il faut comprendre, c'est que d'abord être contre le blocus n'est pas être pour le CPE, même si effectivement (et hélas) c'est contre-productif, mais seulement dans la mesure où les gens impliqués ne font pas d''autres actions (ils arrêtent pas de nous dire qu'on leur propose rien, c'est faux seulement ils ne considèrent pas nos proposition, pourquoi ? Parce que sans doute ça serait moins "efficace"... j'en retombe sur mes réflexions d'efficacité... ici c'est seulement efficace pour se faire entendre, mais à côté ça créé des tensions, ça empêche certains de bosser... on pourrait aussi dire comme Gandhi que le but est dans les moyens comme l'arbre est dans la graine... :roll: ). On nous dit que les grèves sont démodés...

Autre chose à comprendre, c'est que manifester contre le CPE ne transcende pas la réalité. Même si ça place dans une certaine euphorie de se battre tous ensemble pour une même noble cause, ce qui est normal.
Et donc il faut bien comprendre que, non, "se battre contre le CPE passe avant le travail scolaire".
Comment ? Se battre comment, travailler comment, passer avant, c'est-à-dire, dans quelle mesure ?
Evidemment "il faut penser à la collectivité avant sa petite individualité", mais quelle collectivité, et comment ?
Tout est affaire d'équilibre, de conscessions. Manifester c'est concéder des cours, ce que j'ai fait. Bloquer c'est concéder les cours des autres.
Quand je vois certains qui sont pour, voir même activement dans le blocus, et qui vont quand même en cours un jour bloqué, ben je ne respecte pas (contrairement au choix de bloquer, que je comprend, respecte mais n'approuve pas...)
Par exemple, on m'a dit, ce que sur le coup j'ai trouvé raisonnable, que le blocus permettait à des élèves forcés par leur parents d'aller encours de s'engager... Mais pourquoi ne feraient-ils pas la concession de s'assumer face à leur parents ? Que ce soit dur ou non, pourquoi ce seraient nous qui ferions la concession de nos cours ?
Et même, il n'y a pas aller en cours ou non : pour manifester, j'ai raté des cours. Mais là encore, tout est affaire de mesure. Ca fait, quoi, trois semaines qu'il est bloqué mon lycée.

D'autres choses : - même si tout le monde ne doit pas penser cela, le blocus est parfois valorisé parce qu'il permet aux impliqués de ne pas prendre de retard par rapport aux autres... c'est du nivelage par le bas. Après, on nous dit, pour rassurer ceux qui veulent aller en cours, que d'abord le bac n'est qu'une institution, et que de toutes façons ils ont des quotas et qu'on passera... mais moi le bac je m'en fous je l'ai déjà, ce qui m'ennuie c'est les connaissances, le travail... on dirait pas forcément comme ça mais trois semaines c'est énorme (enfin, moi j'ai continué à passer et ma classe aussi donc on a avancé, mais on est une exeption)
- Je croyais, naîf que j'étais, qu'il n'y avait pas de cons aux votes pour le blocus uniquement pour ne pas aller en cours. Et ben en fait si... je sais pas s'ils font la majorité en face, mais en tout cas il y en a pas mal... (et ça je respecte pas non plus)

Bon, j'ai peut-être oublié des choses... heu... et puis j'ai plus le temps...

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avr 05, 2006 3:06 pm 
Hors ligne
Monsieur mal embouché
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Juil 21, 2004 2:07 pm
Messages: 1076
Localisation: Dans un syndrome psychotique refoulé.
Citation:
Toute correspondance concernant un enfant mineur doit être adressée à ses tuteurs légaux. C'est la loi et le rectorat n'a fait que suivre les directives de la loi.

Ça ne justifie absolument pas son contenu.

Citation:
En cas de "problème" (genre blessure ou autre pour défendre le blocus ou pour le forcer) le rectorat est "protégé" d'une éventuelle plainte de la part des parents car ceux-ci sont ainsi "prévenus"* des risques inhérents à ces actions et c'est à eux de prendre les mesures adéquates.

Où tu vois que ça informe sur les problèmes ? Parce que ça dit : "si les élèves en difficulté ont pas tous leur cours, ils vont décrocher totalement" ?
Et d'ailleurs c'est un argument assez nul, puisque sous prétexte que t'as des difficultés tu dois oublier toute opinion et aller à tous les cours sans exception( même s'il y a une manif par exemple ). D'où, pour forcer le trait, un non respect des libertés individuelles ( c’est très facile à dire que quelque chose ne respecte pas les libertés individuelles ).
Surtout que quand la lettre est arrivé, on avait eu que 2 jours de blocages et même pas à suivre. Et y'a aucun problème, personne s'énerve d'un côté ou de l'autre ( à part une prof qui nous traite de dindons :roll: ).

Citation:
Empêcher quelqu'un de se rendre quelque part, que ce soit à l'école, l'atelier ou autre est une atteinte aux libertés individuelles.

Probablement dans la théorie. Mais présentement, chacun des élèves à pu prendre sa responsabilité individuelle ( un vote a été réalisé pour chaque jour de blocus ), les BTS qui avait un examen ont pu passer. Et la trentaine de prof est allé au bistrot. Donc en pratique, tout le monde s'est senti plus libre d'aller où il voulait.

Citation:
Tu t'insurges contre le rectorat qui utilise tes parents pour te faire passer un message et tu prives de leur liberté de choix des gars comme toi.

Comme je l’ai dit, chacun a pu défendre son choix lors du vote à bulletin secret. J’ai privé personne, la majorité a voté que tel jour l’action ce serait de bloquer le lycée en accord avec tous les lycéens.
Surtout qu’ici le rectorat utilise les parents pour obliger ( libertés individuelles où êtes-vous ? ) à ne rien faire qui puisse perturber les cours ( pour qu’il n’y ait plus de blocage ni de manif ).

Citation:
J'en déduis que le mot d'ordre pour le blocage de ton établissement a été renforcé. D'où risques accrus de dérapages d'où le rectorat se couvre.

Je vois pas trop ce que t'entend par "renforcé".
Tout s'est passé dans le calme. Le seul dérapage possible aurait été l'arrivée des flics pour nous déloger et on avait des fleurs pour les accueillir.
Le rectorat ne veut pas se couvrir, le rectorat veut simplement culpabiliser les parents pour les obliger à dénier totalement l'opinion de leur enfant.

Citation:
Je suppose que tu es anti-CPE ?
Si tu nous expliquais pourquoi?
Et, s'il-te-plaît, évites les lieux communs et donnes-nous ton opinion personnelle.
Déjà une question : Tu l'as réellement lue cette loi?

Déjà c’est sympathique de dire que je vais tomber dans les lieux communs, tu peux pas respecter mes libertés individuelles et me laisser m’exprimer et donner mon opinion avant de juger inférieure mon opinion à la tienne ? ( c’est bien beau de parler de libertés individuelles pour tout justifier ou tout dévaluer, mais ça mène à rien )

Je suis contre le cpe, et le cne. Et je viens de lire la loi, ce qui ne m’apporté comme information supplémentaire juste que c’est affreusement mal rédigé.
Le cpe ça veut quoi ? imposer une période de deux ans à l’employé, durant laquelle il pourra dégager à tout moment ( avec un simple préavis de 2 semaines ou un mois ), et ce dans les grosses boites pour les types de moins de 26 berges. ( Ça rajoute d’autres choses, comme la possibilité de faire des formations plus tôt, mais ça ça me dérange pas. )
C’est ce que le libéralisme appelle la flexibilité, et il justifie ça par « si t’as les compétences, et que tu bosses bien, t’as pas de souci à te faire », qui n’est qu’une autre façon de dire « si on veut, on peut », mais y’a plein gens qui veulent beaucoup et qui ne peuvent pas ( pour une raison x, y ou z )( tout en rajoutant que, ici, vouloir et pouvoir sont deux notions étroitement liées au fric et à la quantité de fric générée ). Est-ce une raison pour les remercier gentiment ?
Je pense que non. Ça me paraît assez logique de ne pas jugé un employé simplement sur sa rentabilité financière( surtout qu’est jugé la rentabilité financière du moment ).
Et dans le cas du cpe, c’est ce que la loi autorise, pendant 2 ans pour garder ton poste va falloir être rentable ( quelque part ça me donne l’impression qu’un jeune doit prouver qu’il vaut quelque chose d’un point de vue purement financier ).
De plus, comment on justifie ce contrat ? le chômage. Alors qu’un nouveau contrat ça va pas créer d’emploi, et à mon humble avis une grosse boite qui embauche quelqu’un en cdi ou cdd, elle prend pas des masses de risques. Mais là encore on dit que c’est pour lutter contre la délocalisation. C’est vrai la délocalisation, c’est pas cool y’a des gens sans boulot mais y’a des gens qui trouve un boulot dans un autre pays ( et à terme ça développe des pays et du coup leur population a une vie plus agréable, donc c’est assez complexe à juger ). Et le plus édifiant c’est que ça va dans le sens du libéralisme, alors faudrait qu’ils se décident à quel mouvement de pensée ils appartiennent, pour éviter la démagogie.

Et le cne c’est pour les petites boites, donc là on peut se dire :“ouais, les petits patrons ils ont pas des budgets de fou alors on peut comprendre qu’ils préfèrent engager sans prendre de risques”. Sauf qu’il y a des grosses entreprises composées de plein de petites ( vous connaissez PRB ( pensez au vendée globe pour les voileux ) ? ça fait des matériaux de construction et c’est constitué de plein d’entreprises de moins de 50 salariés pour éviter qu’il y ait un jenesaispluslenom où les employés peuvent se concerter ).
Et du côté de l’employé, c’est toujours pas la joie, puisque aucune garantie d’avoir encore un boulot le mois suivant. Et là tu peux avoir 50 berges, une famille à charge et un prêt à rembourser…
Les politiques sont en train d’appliquer leurs jolies théories du libéralisme, en pensant que c’est la panacée alors que ce sont des gens qui n’y connaissent pas grand chose du fait de leur expérience du marché du travail assez superficielle. Ils me donnent l’impression de ne raisonner que sur des clichés, comme si le marché du travail s’était ce que racontait Seb dans un autre sujet de débat( tout le monde voulant monter dans l’échelle social, etc ).

J’aimerais préciser( je me sens pas très clair sur ce point là à la relecture ) qu’il ne s’agit pas d’employer n’importe qui en lui proposant un cdi ou cdd sans savoir s’il est capable d’assurer le poste, mais une période d’essai de 3 mois grand maximum me paraît totalement suffisante pour juger de l’aptitude du candidat ( il n’est encore que candidat puisque le cdi ou cdd( pas sûr pour lui ) n’est pas encore effectif).

Citation:
Question subsidiaire pour ou contre le blocage, pourquoi ?

Dans l’absolu, je suis contre, parce qu’il me semble que le fait de s’impliquer dans un mouvement est un choix personnel. Et que ceux qui n’ont pas l’honnêteté d’aller au bout de leur opinion et qui sous couvert de l’anonymat demande à un groupe de leur imposer de s’impliquer, m’énervent profondément. D’ailleurs ce sont ceux là qui restent dans leur plumard le matin, comme quoi à aucun moment ils n’ont assumer un quelconque choix.

Donc au premier vote j’ai été contre, craignant que la mobilisation soit faible et que ça ne soit pas bénéfique au mouvement. Et effectivement, la mobilisation a été faible ( encore moins que pour les manifs , et personne n’est venu bosser, les profs sont venus, ont vu qu’ils étaient bloqués et sont repartis ). Donc jusque là, je me disais intérieurement “Ah ! J’avais bien raison !”.
Jeudi, presque personne n’a été prévenu, du coup tout le monde était là. Et 300 personnes sont restées pour bloquer ( contre une très petite centaine le mardi dernier et environ 150-200 dans la dernière manif ). Comme quoi, ça a mobilisé du monde.
Et donc au vote d’après, naïf que je suis je me suis dit :“Maintenant si on prévoit une autre journée de blocus, y’aura encore de la mobilisation” et de plus Robien nous avait “gentiment” demandé de retourner en cours en gardant notre opinion pour nous, en invoquant le principe de démocratie.
Seulement il ne connaît pas très bien ce principe( ou il feint ne pas le connaître très bien ) qui se divise en trois : démocratie représentative ( les institutions étatiques ), démocratie participative ( petits collectifs de quartier où chacun donne son avis sur tout par exemple ) et démocratie directe ( le peuple prend directement une décision parce qu’il lui semble que la démocratie représentative se trompe sur un point précis ).
Et c’est le gouvernement, en écoutant leurs institutions nombrilistes et en refusant d’entendre le peuple, qui agit de plus en plus anti-démocratiquement.
Et donc j’ai voté pour un blocus lundi et mardi. Et malheureusement, la mobilisation a été encore ridicule mais en même temps j’ai reçu cette lettre qui prouve que ça les embête quand même.
Donc on verra ce qu’on fait pour la semaine prochaine.
En tout cas, il me paraît clair que bloquer un lycée pendant trois semaines sans possibilité de discussion, avec les profs qui rentrent et du coup pas la même quantité de cours pour tout le monde, ça conduit à des tensions qui effacent les revendications pour les remplacer par des conflits stériles.

Citation:
mais une supplique ténue pour dire que oui, certains veulent travailler et que le blocus est imposé

Mais rien n’est imposé, y’a un vote organisé, on est 800 dans le lycée, tout le monde peut venir voter ça prend 2 minutes. Si le non passe, c’est non, les types qui organisent sont pas des fous furieux du blocage ( d’ailleurs chaque blocus n’a été qu’une action d’un jour ).
A l’heure actuelle, les élèves qui veulent bosser n’ont perdu que 3 jours de cours. Donc la supplique elle est pas là, où sinon y’a des types qui supplie pour un oui, pour un non.

Franchement ça vous indigne pas quand un proviseur dit ( ou qu’on lui fasse dire ) :“ En effet, c'est aujourd'hui le bénéfice de toute l'année scolaire qui se trouve compromis, en particulier pour les lycéens les plus fragiles” ou encore “Je fais appel à votre sens de la responsabilité pour que votre enfant comprenne que sa réussite scolaire est aujourd'hui en jeu.” ?
Le lycée n’a été bloqué entièrement que 3 jours.
J’appelle ça du chantage, de la culpabilisation dans le seul but de manipuler les gens et du mépris. C’est du mépris envers moi et mon opinion, et même envers mes parents, comme quoi ce serait au ministère de lui dire comment ils doivent agir, c’est totalement déplacé.
Si j’écris au recteur pour lui dire que ce que fait le proviseur c’est néfaste et que c’est à lui, le recteur, de le faire comprendre au proviseur, il va me dire que petit un, si j’ai un problème avec le proviseur c’est au proviseur que j’en parle et que petit deux, c’est pas à moi de lui dire comment faire son boulot.

_________________
Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avr 05, 2006 3:30 pm 
Hors ligne
Private Joke
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juil 25, 2004 12:57 pm
Messages: 1016
Localisation: Dans vos rêves les plus fous mesdemoiselles...
J'aimerai réagir sur quelques points...

Citation:
Ça me paraît assez logique de ne pas jugé un employé simplement sur sa rentabilité financière( surtout qu’est jugé la rentabilité financière du moment ).

pendant 2 ans pour garder ton poste va falloir être rentable ( quelque part ça me donne l’impression qu’un jeune doit prouver qu’il vaut quelque chose d’un point de vue purement financier ).


Ca me fait doucement rigoler... Quand tu travailles dans le privé, tu es obligatoirement soumis à un soucis de rentabilité. Si t'es pas rentable, aucune raison que le patron te garde. Le principe du privé, c'est de générer de l'argent.
Si tu veux pas spécialement etre rentable, deviens fonctionnaire. L'état n'engage pas pour faire de l'argent, mais pour répondre à un besoin au niveau de la population (type prof, etc...). D'ailleurs, ça me fait rigoler les profs qui manifestent... C'est une des seules branches ou le CPE peut pas s'appliquer... Appellons ça de la "solidarité".

Citation:
quelqu’un en cdi ou cdd, elle prend pas des masses de risques


Une grande entreprise ne recrutera pas qu'une personne. Et quand on commence à un nombre plus important, ça devient dangereux... Dès que, pour raison économique, elle est obliger de virer... bah ça gueule du coté des syndicats qui commencent une greve. Résultat : Encore plus d'employés virés parce que les semaines de grèves ont fait plonger l'entreprise plus bas, ou, solution ultime, dépot de bilan de l'entreprise. Donc tout le monde dehors. C'est sur que la solidarité est belle la. C'est pas 100 personnes qui sont virés, mais c'est 1500 qui se retrouvent au chômage !

Citation:
A l’heure actuelle, les élèves qui veulent bosser n’ont perdu que 3 jours de cours. Donc la supplique elle est pas là, où sinon y’a des types qui supplie pour un oui, pour un non.


Dis toi que si ça viens du proviseur, alors oui, c'est démesuré. Si ça vient du rectorat... pas sur. Ton lycée n'est surment pas le seul du coin. Nous à Grandmont, j'ai bien loupé 5 jours de cours, alors que je tente à tout prix de rentrer. Ceux qui ne tentent pas, ils ont bien loupés 2 semaines. :roll:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avr 05, 2006 4:29 pm 
Hors ligne
Il parait que c'est le patron...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Juil 20, 2004 9:58 am
Messages: 615
Localisation: Bordeaux
Citation:
puisque sous prétexte que t'as des difficultés tu dois oublier toute opinion et aller à tous les cours sans exception( même s'il y a une manif par exemple ).


Euh...
Moi je comprend cela comme un appel à ne pas oublier qu'il y a des lycéens qui ont des difficultés et pour qui manquer des cours est néfaste... :roll:
Je sais que certains élèves en difficulté sont les premiers à se réjouir du blocage et des manifestations. Il y en a qui se disent: "Chouette, pas de travail!" et qui partent. Les autres, ceux qui voudraient travailler pour s'améliorer, ne le peuvent pas avec le blocage.
Je connais des élèves en difficulté. S'ils considèrent que la lutte contre le CPE passe au dessus de leur propre réussite, alors, qu'ils fassent ce qu'ils veulent: manifester, faire le blocus... Mais j'ose croire que cette loi si controversée changera plus vite que les notes du lycéen... :roll:

Citation:
Surtout qu’ici le rectorat utilise les parents pour obliger ( libertés individuelles où êtes-vous ? ) à ne rien faire qui puisse perturber les cours.


Euh... N'est-ce pas le but du rectorat?

Citation:
( pour qu’il n’y ait plus de blocage ni de manif )


La manifestation, comme quelqu'un l'a dit, ne concerne que l'individu en lui-même, et pas les cours (tant que vous ne manifestez pas dans votre propre salle de classe :mrgreen:). Le rectorat ne peut pas s'y opposer.
Mais le blocage n'a pas, de toute façon, lieu d'être.

En général ceux qui bloquent parlent beaucoup de "démocratie" mais oublient les lois et les conventions.
:roll:

Un exemple très simple:

Code de l'éducation

Art. L 511-1.

Les obligations des élèves consistent dans l'accomplissement des tâches inhérentes à leurs études ; elles incluent l'assiduité et le respect des règles de fonctionnement et de la vie collective des établissements.

Art. L 511-2. - Dans les collèges et les lycées, les élèves disposent, dans le respect du pluralisme et du principe de neutralité, de la liberté d'information et de la liberté d'expression. L'exercice de ces libertés ne peut porter atteinte aux activités d'enseignement.

Il y a pour moi une évidence: on ne peut pas voter quelque chose qui soit contraire à la loi ou aux conventions, même si le vote est en lui-même démocratique.
:roll:
Sinon, il n'y aurait pas besoin du Conseil Constitutionnel ni de structures de contrôle. :|

---

Citation:
A l’heure actuelle, les élèves qui veulent bosser n’ont perdu que 3 jours de cours. Donc la supplique elle est pas là


Effectivement, le message est sans doute démesuré. Mais le mouvement des "anti-cpe" n'est pas encore terminé et on voit un peu partout que les actions sont de plus en plus "fortes". Donc la situation risque de s'envenimer, et alors il n'y aura plus d'hyperbole.

Citation:
On est quand même libre d'avoir une opinion et de l'exprimer, ou faut lever le doigt pour demander à père la permission d'aligner deux mots ?


Il s'agit de demander aux parents de faire comprendre à leur enfant les implications et les conséquences de ses actes... :roll:

Petit HS (peut-être): dans le privé, pour aller manifester, il faut montrer à l'avance un mot signé par les parents. Pourquoi? Parce qu'ainsi on est sûr que le lycéen a réfléchi à ce qu'il va faire, et qu'il est vraiment décidé à le faire (puisqu'il a la permission de ses parents).
Cela permet de ne voir partir que ceux qui vont vraiment manifester.
Parce qu'il y en a beaucoup pour qui les circonstances actuelles ne sont qu'un moyen de ne pas travailler.[/HS]

Citation:
pour les obliger à dénier totalement l'opinion de leur enfant


Si l'opinion de leur enfant est contraire à la loi et peut faire du "mal" aux autres, alors je pense que les parents auront raison de dire "non" à leur enfant s'il veut organiser un blocage. :|
Sinon ils n'ont pas vraiment de rôle. :roll:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com