Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grimoire d'Ulfer

La culture au sens large
Nous sommes le Mar Aoû 21, 2018 4:38 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Mar Juil 04, 2006 10:22 am 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Bon, une partie d'entre nous a le bac, c'est un premier pas. Ensuite arrive les métiers, mais ce que lis partout n'est pas bien brillant du côté purement scientifique : les ingénieurs sont des techniciens et font un boulot de gestion, les chercheurs cherchent du financement et pas tellement autre chose...Alors après est-ce que suis naïf ? oui, surement. Mais toutes les études semblent ne mener à aucun métier vraiment génial en lui-même ; et les salaires ne suivent pas pour ceux que l'on trouve pas mal. Medecin généraliste, tu es bien payé, mais tu t'ennuies toute la journée à prescrire la même grippe à tout le monde, ignénieur directeur de projet, tu mets même pas la main à la pâte...
En fait j'ai surtout peur d'arriver dans un métier qui ne correspnde pas à la belle vision que je m'en fais, et où pourtant je n'aurai pas le temps de faire autre chose à côté. Bosser comme un fou toute la semaine pour ramener de l'argent , et ne rien pouvoir faire d'autre que son boulot, ça m'effraie pas mal...
En plus de ça, je trouve que les études sont généralement complètement décalées par rapport à ce que l'on fait plus tard, et faire un bon nombre d'étude pour ne pas s'en servir, voire tout oublier... :?
Bref, l'orientation et les métiers, ça me parait être un beau piège à loup ; à un certain niveau, j'ai peur du fait que l'on soit d'abord son métier avant d'être autre chose..
Vous en pensez quoi vous autres ?

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Juil 04, 2006 11:14 am 
Hors ligne
Adepte
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juil 02, 2006 8:28 am
Messages: 59
Localisation: paris
comme je l'ai déjà précisé, je viens de finir des études de lettres. dans le genre décalé y a pas beaucoup mieux...

par contre, ça fait deux ans que je travaille (à temps partiel pour payer mes études, à temps plein pendant les vacances ou les grèves du CPE).


je me suis éclatée dans des bouleaux qui n'étaient absolument pas ma branche (actuellement je bosse à la réception d'un hôtel et savoir manier l'imparfait du sibjonctif ne me sert à rien) et je me suis beaucoup ennuyée dans d'autres pour lesquels j'étais plus formée (donner des cours).

en gros tant que tu n'as pas goûté au monde du travail, toutes les idées que tu t'en feras seront fausses (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) parce que ça dépend énormément des personnes avec qui tu travailles, de la boite dans laquelle tu es et autres. j'ai connu des gens qui refusaient des promotions parce qu'elle s'éclataient trop à leur niveau. accepter la promotion voulait dire partir de l'équipe etc. j'ai aussi connu des gens qui se rendaient malades tellement elles étaient stressées par leur chefs, mais qui ne partaient pas parce qu'elles avaient encore plus la trouille de trouver pire (et pourtant je vous promet que la marie thérèse fallait se la farcir).

il n'y aura jamais un travail parfait. tu auras toujours des petits tracas, des trucs qui mettent de mauvais poil, tout comme tu auras parfois des bonus, des choses agréables auxquelles tu ne t'attendais pas.

Le tout c'est que tu trouves un travail qui te plaise beaucoup, ou tu t'épanouis. il faut aussi que tu puisse en vivre. mais à la rigueur, si ton but ultime n'est pas d'aligner les zéro sur ton chèque de fin de mois, ce n'est pas le plus important.

il faut que, dans le travail, tu trouve un équilibre. c'est pas facile à trouver et encore moins à garder. parfois tu préfèreras gagner moins parce que ce travail là te plait (je pense notamment aux chefs de petites entreprises, certains n'alignent pas un smic à la fin du mois mais pour rien au monde ils n'en changeraient). parfois tu te diras que tel job est mieux qu'un autre et tu te rendras compte que ce n'était pas le cas. te dire de garder ta place coute que coute quand tu as trouvé un travail qui te convient vraiment est aussi une erreur. rien ne te dit que le patron avec qui tu t'entends tellement ne va pas partir pour un meilleur poste.

bref il faut doser beaucoup entre les envies et les nécessités. quand à la fin de ce dosage ton équilibre te plait, tu sais quel genre de travail te convient.


Pazalo me fait remerquer que ça change au fur et à mesure des âges et des expériences. donc tu vois : ton dosage tu le feras toute ta vie.

_________________
je ne suis pas sûre pour Dieu le père, mais je suis persuadée que le fils avait le sens de l'humour.

shikibulles de savon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Juil 04, 2006 11:56 am 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Citation:
Vous en pensez quoi vous autres ?


J'en pense le moins possible. :mrgreen:

Y a pas longtemps, parlant d'orientation, un ami m'a désigné en disant que je n'aurais jamais de problème pour trouver un emploi. Mon chef de choeur m'a fait une blague en me disant que, pour un truc, ce serait la seule fois où je me ferais railler d'une liste.

Ben j'en suis tout sauf sûr.
Peut-être qu'effectivement, on trouve plus facilement du boulot avec des qualifications, m'enfin y a pas de sécurité absolue.


Anyway, pour la science et la recherche je m'intéroge. Même si je suis bien conscient que les ingénieurs, les chercheurs dans le privés ou les chercheurs dans la science appliqué ne sont pas tous des bandits, il se trouve que je suis vraiment plus tenté vers le fondamental publique... or ça n'est pas forcément le mieux, et j'ai envie de tout sauf de passer ma vie à chercher des financements.
A moins de faire de la recherche dans les maths... ça serait à creuser, ça...

Quand au temps que prend la recherche, c'est aussi un autre glp dans la gorge.
Même si on peut choisir de ne pas en faire un sacerdoce (expression que j'ai entendu d'un chercheur qui parlait de sa profession), ça bouffe quand même pas mal.
Or je n'ai aucune envie de restreindre mes horizons. Je m'intéresse à plein de choses différentes, et je m'en réjouis.
Déjà que 2 ans de prépa, ça tranche sec dans mes activités musicales... (je parle pas de l'écriture et autre...)


En plus, j'aimerais chercher un emploi évidemment qui m'intéresse, mais aussi où je pourrais être utile. Car, dans ma grande mansuétude, j'aimerais faire passer des choses... alors, effectivement on m'a dit que les chercheurs avait un rôle dans ce sens... m'enfin...


Alors je me fais des plans bizarres : 2 ans de prépas qui n'apportent aucune qualification, et qui accessoirement peuvent être un enfer, et hop, je me barre dans la musique... tant qu'on y est l'écriture ! :lol:


Bref. J'attend de voir. :roll:
:mrgreen:

Citation:
En plus de ça, je trouve que les études sont généralement complètement décalées par rapport à ce que l'on fait plus tard, et faire un bon nombre d'étude pour ne pas s'en servir, voire tout oublier...


Le pied c'est quand même d'être étudiant. Toujours de nouvelles choses, etc...
Les études apportent des informations certe d'un intérêt parfois limité hors justement du cadre scolaire, mais il permet l'amélioration de la réflexion.
Pour moi c'est toujours un plaisir d'apprendre de nouvelle chose, et pas grave si je n'arriverais même jamais à le placer subtilement dans un coctail....

Citation:
parfois tu te diras que tel job est mieux qu'un autre et tu te rendras compte que ce n'était pas le cas. te dire de garder ta place coute que coute quand tu as trouvé un travail qui te convient vraiment est aussi une erreur.


Ouais mais quand tu fais dix ans d'études pour finallement apprendre à ne plus rien savoir qui ne soit de ton domaine ?
Il y a bien le journalisme scientifique, la banalisation... m'enfin ça reste limité... et faire un truc non spécialisé alors que t'as passé une bonne partie de ta vie à apprendre plein de truc que le commun des mortels n'imagine même pas...

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Juil 04, 2006 3:07 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
En fait pépère, tu as la chance de pouvoir te rabattre sur la musique...

Je suis en train d'y réfléchir, et, c'est peut être passager, mais je sens l'avenir plutôt mal pour moi :roll: Parce qu'en fait, je n'ai pas envie d'être ingénieur, et si être chercheur ne me plait pas, chose toujours possible vu que je n'ai jamais vraiment essayé, je serai dans la merde :?
La science c'est la fillière qui me convient sans doute le mieux, mais...j'ai vraiment peur de rater quelque chose, de finir par ne pas faire quelque chose qui me plait.

Citation:
En plus, j'aimerais chercher un emploi évidemment qui m'intéresse, mais aussi où je pourrais être utile.

+1 , et tu as de la chance d'avoir la musique (même si, de l'utilité des artistes...bon :mrgreen: ) Chercheur c'est bien, mais faudrait voir à pas se retrouver perdu dans un petit bureau d'une fac pourrie sans aucun financement...Pour ça que le publique c'est pas bandit, mais ça permet pas de te développer à coup sûr...

Bref, j'ai peur de l'avenir :shock:

Et, comble du comble, est-ce que je fais bien d'aller en prépa ? :roll:

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Juil 04, 2006 4:41 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Ouais, face à toutes ses grandes questions qui ne demandent pas forcément de réponses (parce que forcément, l'inconnu c'est nouveau, et vice versa, on peut toujours craindre le pire comme espérer du meilleur quand on ne connaît pas, etc...), je vois déjà l'avenir à court terme, c'est-à-dire est-ce que j'attend le premier mois de prépa ou est-ce que j'investi déjà dans la corde de chanvre ? :mrgreen:

Quand à la musique, reste à savoir si c'est un métier... :mrgreen:
Je veux dire, là pour le coup y a plein de gens plus qualifié que moi. Je n'ai jamais envisagé devenir prof de trombone, et j'ai un niveau en conséquence...
Et sinon, il faudrait qu'un miracle se produise et que je me décide enfin, avec le pot ad hoc, à monter un groupe... mais de là à parler de métier... :mrgreen:

Comme autre échapatoire, il y a aussi prof de maths...


En tout cas, il faut se dire qu'on a bien mieux à faire que craindre l'avenir : on doit le préparer. Par exemple, niveau musique même si je considère impossible de gagner ma vie comme artiste (plus que comme prof)... je ne fais pas une croix dessus !
Faut rester ouvert... :roll:
Mais moi j'ai l'avantage de ne pas être rebuté par une vie sans consommation...

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Juil 04, 2006 4:50 pm 
Hors ligne
Adepte
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juil 02, 2006 8:28 am
Messages: 59
Localisation: paris
de toutes manières, il faut vous dire qu'on n'est jamais prêt. le tout c'est d'avoir le plus d'armes possibles.


parfois ce sont les diplomes, parfois simplement la débrouille et l'envie.


un peu de chaque et tout ira bien. ne perdez jamais de vu ce que vous concevez comme important pour vous et vous trouverez votre voie, même s'il faut passer par des chemins détournés.


pour reprendre une phrase lue dans je ne sais plus quel manga

"comme il est triste de marcher le long d'une autoroute où il ne pousse aucune fleur"

à vous de savoir si vous préférez le chemin de montagne ou l'autoroute.

_________________
je ne suis pas sûre pour Dieu le père, mais je suis persuadée que le fils avait le sens de l'humour.

shikibulles de savon


Dernière édition par shikibu le Mer Juil 05, 2006 4:19 am, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Juil 05, 2006 3:06 am 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
Déjà, il faut te dire que les études seront toujours en décalage avec le métier. Le temps qu'on t'apprenne les règles à suivre et ces dernières ont déjà changé. Du coup on essaie d'apprendre les grandes constantes mais, comme ce sont des généralités, elles préparent pas beaucoup au métier qu'on envisage (sauf exception pour le professorat=>normal, il s'agit de retransmettre les généralités apprises)
C'est un peu simpliste mais cela reflète la réalité du marché de l'emploi. (Ce qui explique que, dans le fond, le CPE, était une bonne mesure=>fallait juste l'adapter pour gommer les défauts)

Un métier se choisit par envie, par passion. Il n'y a rien de pire que de devoir se rendre au travail sans envie même si le salaire est conséquent.
Pour choisir un métier, il faut savoir ce qu'on aime.
1) Le travail :Un chercheur ça cherche (comme dirait Lapalisse) encore faut-il que le domaine de recherche vous plaise. (à quelques variantes près c'est valable pour tous les métiers)
2) Le cadre : Le cadre de travail a son importance : un gars habitué aux grands espaces va étouffer dans un bureau, et vice-versa, un citadin va s'ennuyer dans la campagne (il n'y est pas en vacances!)
3) Le personnel : Ne vous leurrez pas, des cons il y en a partout et sont plus nombreux qu'on ne le pense. À commencer par le petit chef de service qui est là depuis quinze ans et qui croit toujours que l'ordinateur c'est une machine à écrire "qui fait moderne sur le bureau" en passant par la sécretaire qui croit qu'un décolleté effacera les fautes de la lettre que vous lui avez dictée. Jusqu'au patron qui comptera sur vous pourvu que vous n'oubliiez pas d'arroser ses bégonias pendant qu'il se dore aux Baléares. Heureusement, ils sont pas tous comme ça.
4) Le salaire : C'est une des composantes. C'est pas la plus négligeable mais, si vous en faites la principale, attendez-vous à des lendemains qui déchantent en cas de fermeture, délocalisations, reforme, refonte et autres aléas des entreprises.
5) Le temps : autre composante importante. Plus un travail passionne, plus il bouffe de temps. Apprendre à gérer son temps et s'accorder des pauses est une nécéssité sans quoi vous vous retrouverez vite déconnectés du monde qui vous entoure.
Reste plus qu'à doser pour avoir la combinaison idéale :mrgreen:

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Juil 05, 2006 11:20 am 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Ouais c'est sûr...

Rahlala, je déprime presque en pensant à tous ça, en me disant que je vais déchanter quoi que je fasse...Ça me pourrit le moral :?

La musique ce sera toujours la musique, et ça fait partie des métiers de loisirs, artistiques, que tu prends plaisir à pratiquer, quelque soit le salaire...
Et gagner bien sa vie en tant qu'artiste dans la musique, c'est possible, faut juste avoir du bol et se faire repérer par une maison de disque (faut avoir le talent aussi, mais là pépère je pense que ça va :mrgreen: ) Prof de trombone tout court, ça suffirait ?

Enfin, je suis inscris (presque) en prépa et en pharmacie, j'ai les vacances pour me décider quoi faire, même si, n'importe comment, le grand rêve ce serait de devenir écrivain...(mais vu ce que j'écris... :lol: et c'est sans doute moins un métier que musicien :mrgreen: )

Citation:
Mais moi j'ai l'avantage de ne pas être rebuté par une vie sans consommation...

y'a consomation et consomation...Le loyer et la bouffe déjà ; à Paris y'a des gens qui dorment dans leur bagnole...

Citation:
Un métier se choisit par envie, par passion. Il n'y a rien de pire que de devoir se rendre au travail sans envie même si le salaire est conséquent.

Ouais, je pense aussi...et c'est ça qui m'effraie...
Merci pour avoir clarifié les choses vae :D

Ce qui est important aussi, c'est prendre le temps d'être heureux ; tout donner dans mon boulot ça me ferait chier si il ne me passionne pas :roll: par contre tout donner dans l'écriture :P c'est ce que je fais en ce moment, mais c'est un peu de la merde :mrgreen:

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Juil 05, 2006 5:54 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Citation:
Rahlala, je déprime presque en pensant à tous ça, en me disant que je vais déchanter quoi que je fasse...Ça me pourrit le moral


Ben, déchanter c'est par rapport à l'idée que tu t'en fais a priori, donc là tu ne peux pas déchanter puisque l'idée que tu as en a priori c'est justement que tu vas déchanter... je sais pas si je suis clair... :mrgreen:
Tout ça pour dire que si aller de l'avant se soldait toujours de regret, on le saurait et là on aurait plus que peur de l'inconnu... de l'espoir donc ! :D

Citation:
Prof de trombone tout court, ça suffirait ?


Ben, en école de musique c'est chaud (généralement ils cumulent), et surtout il faut un niveau, or, si je ne me vois pas lachant totalement la musique, je me vois encore moins bossant 3 H par jour mon instrument... quoique... mais bon... il y a vraiment plein de monde qui bosse son instrument depuis toujoursd dans un but professionnel, et moi ça ne m'a jamais éfleuré l'esprit... comme métier d'un rêve d'enfant, peut mieux faire... :roll:

Citation:
Enfin, je suis inscris (presque) en prépa et en pharmacie, j'ai les vacances pour me décider quoi faire


Ah bon ? C'est pas un oui définitif que tu donne à la prépa ? Et tu n'as pas rendu le dossier ?

Citation:
faut avoir le talent aussi, mais là pépère je pense que ça va


Tu serais étonné du nombre de groupe vraiment bon et passablement inconnu (ne serait-ce que le cirque des mirages, mais j'en ai d'autres en poches). Il y a peut-être une question de chance, de style aussi. Peut-être qu'en écoutant le cirque des mirages, ou en les voyant sur scène, tout le monde n'est pas autant en extase que moi. Parrallèlement, plein de groupe on des fans sans que j'y comprenne quoique ce soit... :?
:mrgreen:

Donc déjà que j'ai un style pas en vogue, en plus non je n'ai pas spécialement de talent, et de toutes façons j'ai pas de groupe et on a jamais entendu ce qu'une de mes chansons pouvait donner vraiment interprétée, donc...

Citation:
y'a consomation et consomation...Le loyer et la bouffe déjà ; à Paris y'a des gens qui dorment dans leur bagnole...


Paris c'est Paris, et justement parlant de bagnolle, si c'est pas un truc qui te coûte cher ça...

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Juil 06, 2006 9:06 am 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Code:
Ah bon ? C'est pas un oui définitif que tu donne à la prépa ? Et tu n'as pas rendu le dossier ?

Si si, j'ai tout rendu, mais je peux rendre mon tablier à la rentrée si ça me chante :roll: Enfin, je pense...
Mais bon, je suis toujours dans l'optique prépa pour l'instant... :roll:

Citation:
Tout ça pour dire que si aller de l'avant se soldait toujours de regret, on le saurait et là on aurait plus que peur de l'inconnu... de l'espoir donc !

C'est vrai... :)

Citation:
Tu serais étonné du nombre de groupe vraiment bon et passablement inconnu

je pense pas ; c'est le cas de quantités de groupes de métal aussi...C'est pour ça que c'est une grande question de pot, je l'ai dit je crois...
Enfin, le cirque des mirages, c'est génial, et quand un groupe fait sa promo à "on a tout essayé", c'est qu'il commence à monter... :P

Citation:
Donc déjà que j'ai un style pas en vogue

J'aurais pas pensé ça, enfin...La chanson française, et à ta façon, ça me parait assez populaire, et ça se démode pas...A quand l'eurovision pépère ? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
M'enfin, c'est sûr qu'avec un groupe c'est plus simple déjà, même au niveau de l'aide entre membres.... :roll:

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Juil 06, 2006 6:04 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Ben, ça permet de faire de la musique quoi... :roll:

Citation:
A quand l'eurovision pépère ?


Je suis bien conscient de mon absence totale de talent, mais si je dois aller à l'eurovision, il faut croire que je me suréstime encore !

Citation:
Si si, j'ai tout rendu, mais je peux rendre mon tablier à la rentrée si ça me chante


Ouais, remarques, en prépa ça arrive de partir vite vite... :mrgreen:

Citation:
Enfin, le cirque des mirages, c'est génial, et quand un groupe fait sa promo à "on a tout essayé", c'est qu'il commence à monter...


Ah bon ?

Wow !

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Juil 06, 2006 7:56 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Citation:
Je suis bien conscient de mon absence totale de talent, mais si je dois aller à l'eurovision, il faut croire que je me suréstime encore !

pépère...ton talent c'est pas à toi de le mesurer :twisted:

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com