Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grimoire d'Ulfer

La culture au sens large
Nous sommes le Mar Oct 16, 2018 5:09 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [Comme en terre] Universe
MessagePosté: Jeu Juin 01, 2006 12:42 pm 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
En rouge les fautes
En bleu les remarques
En orange les conseils
Citation:
Prologue

Blanc, tout n'était qu'un vide blanc telle la cellule d'un asile psychiatrique.
Nous sommes avant la création de l'univers et il n'y a rien.... sauf [strike]5[/strike] cinq esprits errants mais
vous vous demanderez sûrement : "D'où viennent-ils?" et je vous répondrais : "Personne ne le sait".
Cependant, au bout de quelques temps (entre 600 et 800 milliards d'années) ces esprit prirent forme <= à reformuler pour rester dans "l'esprit" du texte =>exemple=>Ce que l'on sait, par contre, c'est qu'au bout d'une lente transformation, qui leur prit des millenaires,(entre 600 et 800 milliards d'années) humanoide et commencèrent à communiquer, à essayer de comprendre=>répétition : appréhender ce qu'était le vide autour d'eux, de comprendre quelle mission ils avaient. <=mieux=>quelle était leur mission
Ils n'eurent [strike]pas de[/strike] aucune peine à faire connaissance et comprirent vite comment moduler le vide qui les entourait [strike]puis décidèrent [/strike] ce qui leur permit de créer des éléments=>répétition : de la matière et plus précisement les cinq éléments. On [strike]appelera[/strike] appela(<=l'utilisation du futur implique une "sortie du texte. L'utilisation du passé simple crée un lien entre le texte et la "réalité" que tu décris) ces esprits les Quintardes ou les dieux créateurs.
Toujours est-il que chacun d'entre eux créa un élément suivant son caractère.

Le premier à se décider se nommait Earthan et, lui, il voulait un élément sur lequel il pouvait marcher, se déplacer autrement qu'en flottant dans le vide. Il fut donc le créateur de la terre...

Le deuxième, nommé Fear, était le plus hargneux des Quintardes et décida de créer un élément pouvant détruire la terre, un élément =répétition qui inspirerait la terreur partout où il serait, un élément de destruction, bref il créa le feu...

Le troisième, ou devrais-je dire la troisième, car l'esprit avait pris forme féminine, se nommait Aqualis et, elle, étant la plus gentille, décida d'aider Earthan contre Fear et donc créa un élément permettant à la fois d'aider la terre et pouvant arrêter le feu. Elle créa donc ..... l'eau.

Le quatrième, était le plus imprévisible, personne ne savait où il allait et ce qu'il pensait. Les autres le nommaient Winder car lui-même ne parlait pas. Il créa un élément, adapté à son caractère, qui puisse lui permettre de s'évader, de flaner qui ne craindrait aucun des autres éléments. Il créa donc le vent...

Le dernier enfin, qui se nommait Elect, était impulsif, vif et sans limites. Il créa l'élément le plus puissant de tous et ne craignant rien. Il créa l'éléctricité...

Les cinq éléments furent crées et le vide commençait à être comblé par les Quintardes.<=Majuscule aux noms propres, même lorsqu'ils sont imaginaires
Earthan et Aqualis commencèrent par [strike]à[/strike] se créer une petite île dans le vide faite de terre et d'eau où la vie commença à se developper mais le terrible Fear passait derrière et detruisait tout.

Les Quintardes passaient le temps comme ils pouvaient... Earthan et Aqualis tentaient de créer de la vie, Fear la detruisait, Winder vaguabondait au gré de son élément et Elect parcourait le vide à la vitesse de la lumière.

Mais les Quintardes n'étaient pas immortels et après des milliards d'années de vie ils [strike]durent mourir[/strike] mururent<= mourir n'est pas un devoir mais une finalité mais avant de disparaître, ils décidèrent de créér une sphère et y déposèrent leurs connaissances et leur esprit pour la rendre intelligente puis disparurent à jamais.


Néanmoins, peu après la mort des Quintardes, la Sphère s'activa et, grâce aux cinq éléments, elle créa des éléments<= à reformuler pour éviter la répétition chimiques (dont certains sont répertoriés aujourd'hui dans un tableau établi par un célèbre russe...)<= superflu et inutile capable de créer de la matière.

Ensuite, la sphère créa une boule de vide mais noir puis elle en créa des milliers d'autres et commença à combler le vide blanc avec des boules de vide noir.
Dans ces boules, que l'on appela univers, la Sphère créa des noyaux d'énergies qui sont le coeur des galaxies que nous connaissons. Ces noyaux créèrent à leur tour des boules d'énergie contenant tous les éléments crées par la Sphère. Ces boules que l'on nomme étoiles sortirent du noyau et s'éloignèrent pour se placer dans le champ d'énérgie de celui-ci. En effet, les étoiles ne pouvaient pas quitter le champ de force du noyau sous peine d'exploser. Comme les noyaux tournaient, les étoiles décrivirent des courbes en laissant derrière elles des trainées que l'on peut apercevoir sur les photos des galaxies.

Les étoiles se mirent elles aussi à produire, mais différemment des noyaux car les étoiles envoyaient des éléments dans leur champ d'action et ces éléments prirent forme eux-même en fusionnant, se fissurant, en explosant. C'est ce qui donna naissance aux planètes. Certaines furent gazeuses, d'autres solides. Quelques milliers d'années après la formation des premieres planètes, on vit apparaître les premières formes de vie sur les planètes solides où il y avais présence des deux premiers éléments : la terre et l'eau...

La première planète à voir l'apparition de la vie possédait quelque chose de vraiment fabuleux; les cinq éléments! Ce fut la seule à avoir cette particularité qui faisait sa force et sa convoitise! Beaucoup de peuples lui donnèrent pour nom : Terre...

Un prologue sert à introduire une histoire en dévoilant soit le milieu dans lequel elle se déroule, soit le héros qui accomplit l'aventure, soit les circonstances qui ont donné lieu aux faits que l'on relatera plus tard. En somme, on plante le décor de l'action future.
Dans ton prologue, l'erreur la plus "grave" c'est de confondre "ta réalité" avec "la réalité" (même si dans l'esprit les deux sont les mêmes, tu dois les differencier dans ton texte =>exemple du célèbre russe=>si tu veux l'intégrer dans ton récit, tu dois lui donner une "place chronologique" par rapport à ton histoire.
Remarques:
- Se relire, quelques jours après, peut éviter des fautes
- Revoir la conjugaison et l'accord du verbe avec le sujet
- Varier le vocabulaire pour éviter les répétitions (éléments, boules, champ)
Bonne continuation.

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Juin 01, 2006 3:50 pm 
Hors ligne
révolutionnaire de la rebellitude
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 28, 2006 11:31 am
Messages: 156
Merci beaucoup pour ton travail (qui d'ailleur aurai du etre le mien) de relecture. C'est vrai que le coup du tableau de Mendeleiv semble un peu hors contexte mais c'était en partit pour justement mieux faire encrer ce "prologue" dans la réalité. C'est une sorte de possibilité de réalité puisque à par le Big bang (qui d'ailleurs commence a etre remis en doute) on ne sait pas vraiment comment tout cela est arrivé là. Je propose juste une alternative (véritablement surréaliste) à ce qu'on pense savoir. Le travail de relecture est dur pour moi puisque quand je le relis j'ai envi de tout mettre à la poubelle par la simple raison que je ne suis pas content de moi. Je n'arrive pas à écrire ce que je pense et mes essais de roman me semble encore trop "gamin" (repetition, formulation enfantine, ect) je n'arrive pas à arriver à faire comme si on regardait un film ou mieux qu'on vivait l'histoire que je raconte. Quand je lit un bon bouquin je suis plonger dedans et j'oublie tout ce qui se passe autour, je suis dans l'histoire et c'est ca que j'aimerai refaire.

Enfin bref je m'égare un peu!^^ Je te reremercie encore beaucoup et peut etre aurais je la volonté de me replonger à retravailler ce début de romans.

_________________
"When the power of love overcomes the love of power, The world will know Peace"
J. Hendrix


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Juin 01, 2006 5:49 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Alors alors... intéressant :)

Citation:
C'est vrai que le coup du tableau de Mendeleiv semble un peu hors contexte mais c'était en partit pour justement mieux faire encrer ce "prologue" dans la réalité.


Hum, le résultat n'est pas l'effet escompté.
En fait, la formule fait plus private joke, surtout le côté "un célèbre", le genre de blague que tu fais à des potes qui ont les mêmes références que toi et qui savent de quoi tu parle... un peu comme "le célèbre petit homme vert d'un film grand public" dans ma dissert de philo...
C'est surtout le type de formule qu'on trouvera dans les cadavres exquis, les textes pour se marrer...
Or, pour un, disons "vrai" texte, le lecteur n'est pas ton ami... et le style "cadavre exquis" est trop lourd sur la longueur... :roll:

Citation:
mais vous vous demanderez surment : "D'où viennent ils?" et je vous réponderais : "Personne ne le sais"


Même remarque. Le "vous vous demanderez surement" c'est un effet qui contribue, je pense à ce que tu trouve "gamin"... :roll:

Citation:
Blanc, tout n'était qu'un vide blanc tel la cellule d'un asile psychiatrique.


La métaphore n'est pas forcément pertinente, ici... Tu aurais dis blanc comme une colombe ou blanc comme neige que ça n'aurait rien changé, et rien apporté... l'asile psychiatrique renvoie à de nombreuses choses, mais aucune n'a sa place ici... :roll:

Citation:
au bout de quelques temps (entre 600 et 800 milliards d'années)


Là aussi, tu peux expliquer qu'un temps extrèmement long (mais y avait-il déjà le temps avant ?) s'écoule et que pour eux ça fait court, mais pas de cette manière-là, qui fait aussi blagues de cadavre exquis... :roll:

Citation:
«Zor'namos!Gnaronké ta iro barsada eo marata edi litoboda!» ce qui signifiait en language humain : «Bande d'abrutis! Retourner à votre poste et reprennez le combats!»


Bon, les borborygmes c'est marrant mais tu pourrais aussi écrire littéralement qu'il exprimait cette phrase dans d'étranges intonations... enfin, évidemment ça dépend du genre de texte tu veux écrire, mais si tu veux sortir de ce que tu trouve "gamin" je crois que ça irait dans ce sens...

Citation:
(18ème galaxie;univers 23X-B2)


Ici, le conseil n'est pas de moi, mais un vrai éditeur faisait remarquer que donner des numéros aux planètes, aux galaxies, aux univers (heu... on est dans Ogame ? :mrgreen: ) n'avait plus autant de sens qu'avant, où le traitement informatique était moins évolué, et où donc les chiffres simplifier le brassage des données... maintenant on gère les noms...

Citation:
Se dit Ordan

Un jeune homme musclé et en uniforme vint derrière Ordan et lui dit


Pas la peine de reprendre le nom... :roll:

Citation:
Le vent les faisait flotter alors qu'Ordan


Là encore, pourquoi le répéter ?

Citation:
Tu vas être content car aujourd'hui


"Car"... ça fait bizarre à l'oral...

Citation:
Il commenca par vriller puis looping


Loopinguer ? :lol:
Enchaîner un verbe et un nom, ça peut faire un effet, mais là non... en tout cas pas présenté comme ça... :roll:

Citation:
Celui ci fusa jusque dans la coque du croiseur pénettra profondément et explosa créant une brêche


C'est bête mais une virgule après croiseur ne serait pas de mauvais goût... :mrgreen:

Citation:
Ordan ordonna à cinq autres de lancer des missiles dans les hangars du croiseur créant ainsi une panique à bord et les éviterai de faire sortir leurs chasseurs.


Je note pas les fautes, parce que d'une part il y en a beaucoup :mrgreen: , d'autre part je pourrais en oublier (m'enfin, il y en a quand même pas mal, faits gaffe), mais là, c'est carrément pas correct...

Citation:
et si jamais il devait quand même se battre


Tournure maladroite...

Citation:
Celle de l'amiral étaient courbés vers le sol montrant un fatigue et un état de santé faible et leur taille ne dépassait pas les quinze centimères et donc montraient un force faible par rapport à son grade ce que l'amiral ne pouvait admettre.


Tournure maladroite (3 "et" de suite) et répétition superflue de "l'amiral"

Citation:
Cette coiffure le rendait d'une laideur absolument insoutenable ce qui faisais sa réputation de tyran et d'officier impitoyable.


:lol:
Faudra que je me coiffe un de ces jours. :lol:

Citation:
Mais dès qu'ils virent le super croiseur


Il est pas dans l'espace ? Ou au moins la haute athmosphère ? :?



Bon, tout ça c'est des conseils, pas des corrections.
:wink:
Si tu ne vois pas ce que je veux dire, que tu veux un exemple de reformulation, demande, simplement c'est ton texte et je ne voudrais pas y toucher comme ça, te dire comment écrire... :wink: D'autant que je ne suis pas compétent du tout... :mrgreen:

Je suis curieux de voir la suite, ou des modifications...

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Juin 01, 2006 5:58 pm 
Hors ligne
révolutionnaire de la rebellitude
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 28, 2006 11:31 am
Messages: 156
Merci beaucoup! ca fait un peu prof de francais qui corrige une écriture d'invention mais ca va beaucoup m'aider. Prendre du recul sur son propre texte c'est encore dur donc avoir un avis objectif ne peut pas faire de mal! Va vraiment falloir que je m'y remette!^^ (D'autant plus que j'ai fait le deuxième chapitre mais il me plait encore moins :mrgreen: )

_________________
"When the power of love overcomes the love of power, The world will know Peace"
J. Hendrix


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Juin 02, 2006 5:22 am 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Citation:
ca fait un peu prof de francais qui corrige une écriture d'invention


Désolé... :oops:

:mrgreen:

Mais je ne crois pas qu'un prof corrige tellement le style...
Ah oui, au fai, je voulais dire : pour le style justement, je crois qu'un bon moyen de progresser c'est de s'abituer à l'écriture par la lecture... :roll:

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Juin 02, 2006 3:38 pm 
Hors ligne
révolutionnaire de la rebellitude
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 28, 2006 11:31 am
Messages: 156
écriture par la lecture :?:

_________________
"When the power of love overcomes the love of power, The world will know Peace"
J. Hendrix


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Juin 02, 2006 4:44 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
ben oui : c'est en s'abituant, en comparant de nombreux styles disons "professionnels" qu'on s'améliore... en tout cas ça aide... :roll:

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Juin 02, 2006 6:27 pm 
Hors ligne
révolutionnaire de la rebellitude
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 28, 2006 11:31 am
Messages: 156
A croire que ca m'aide pas beaucoup!^^ J'en ai lut et je lit pas mal de romans mais en fait comme je me plonge dedans je fait pas attention a comment c'est écrit et au style que l'auteur a. Je vis l'histoire je l'a lit pas. Mais parfois j'étudie plus profondement certaines parties pour voir comment l'auteur à fait telle ou telle description. Mais c'est vrai qu'il va falloir que j'en lise d'avantage!^^

Merci de tous vos conseils ils vont m'être precieux (moonnnn prréécieeuuux)

_________________
"When the power of love overcomes the love of power, The world will know Peace"
J. Hendrix


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Juin 02, 2006 7:10 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Citation:
je fait pas attention a comment c'est écrit et au style que l'auteur a


Ah oui je voulais pas dire disséquer les lignes, mais je trouve qu'en baignant dedans, on écrira naturellement dans la même veine... m'enfin, je me trompe peut-être... sans doute. :mrgreen:

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Juin 02, 2006 7:44 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Désolé yuki, j'ai pas encore lu tout ton texte, et je le ferai quand j'aurais le temps, mais je voudrais juste dire que pépère a raison : on est énormément influencé lorsque l'on écrit par ce qu'on vient de lire...Je l'ai constaté en comparant (sommairement :mrgreen: ) mon style avant et après Bordage :roll:
Il faut prendre de la distance, multiplier les types de lecture, et là tu peux commencer à forger ton propre style...

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Juin 02, 2006 9:06 pm 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
La lecture, même en immersion, laisse des traces dans l'écriture ne serait-ce qu'on élargissant le vocabulaire. Une étude intensive d'un style ne pourrait que brider ton propre style.
Ta façon d'écrire "gamin" vient de ce que tu écrit comme tu parles. Essaye d'avoir un certain detachement (genre parler à la troisième personne) et de "visualiser" la scène que tu veux décrire, cela t'aidera.

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Juin 02, 2006 10:54 pm 
Hors ligne
révolutionnaire de la rebellitude
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 28, 2006 11:31 am
Messages: 156
Visualiser c'est ce que j'ai essayer de faire!^^ Mais bon après que choisir? une description du moindre brins d'herbe pour mettre dans l'ambiance et meublé ou alors une brêve description rapide mais bon après faut avoir de l'action à raconté. Que de choix! Enfin bref j'vais devoir vraiment travailler ca et reflechir à ca! Remarquez j'ai le temps pendant les vacances donc ca me fera pas de mal!

Merci encore (ca fait la dixième fois mais vous les valez vraiment ;))

_________________
"When the power of love overcomes the love of power, The world will know Peace"
J. Hendrix


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Juin 02, 2006 11:27 pm 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
Citation:
Mais bon après que choisir? Une description du moindre brin d'herbe pour mettre dans l'ambiance et meubler ou alors une brêve description rapide mais bon après faut avoir de l'action à raconter

Dans un texte, il faut , avant tout, avoir quelque chose à raconter. Une fois ce "détail" mis en place, il faut soit suggérer, soit décrire le décor.
Chaque élément d'un texte a son importance. Si la description du brin d'herbe sert l'action du récit, tu peux en faire une description détaillée. Dans le cas contraire, cela ne fera qu'alourdir le texte. C'est pour cela qu'on te conseille de lire. Tu t'apercevras de toi-même que lorsqu'un livre te plait c'est que tous les éléments servent à créer l'atmosphère et à réhausser l'action.
Pour tes futurs récits, tu dois tenir compte que si toi tu "vois" bien l'action et le décor, il n'en va pas de même pour le lecteur qui doit se "forger" une image.
Comme pour tout, c'est la pratique qui t'apportera le plus sûrement une amélioration de tes récits.

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Juin 18, 2006 11:18 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Tiens, je viens de lire ton texte ; vae et pépère ont raison, il faut que tu travailles ton style et que tout sonne un peu moins creux. :wink:
Le truc à éviter aussi, c'est quand tu parles des vaisseaux, alpha 1 et j'en passe : c'est bien de faire ça dans Stars Wars quand tu conais les V et X Wings, les chasseurs tie, et cie, mais dans un texte de yukimura, on aimerait plus de description :mrgreen: On peut imaginer, mais c'est quand même bien de donner un petit point de départ à l'imagintation, pas grand chose, juste la forme ou le genre du vaisseau :wink:
Sinon je trouve le combat un peu trop long...On s'en lasse ; tu pourrais changer de vue et donner les impressions des mecs à l'intérieur, ect...

En tout cas, bonne chance pour la suite :wink:

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com