Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grimoire d'Ulfer

La culture au sens large
Nous sommes le Jeu Nov 15, 2018 7:59 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: [commentaire]Vrac de textes
MessagePosté: Sam Déc 23, 2006 4:47 pm 
Hors ligne
Adepte
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Nov 18, 2006 10:20 pm
Messages: 40
Localisation: Vers le royaume d'Ulfer.
J'ouvre donc un commentaire dessus !

J'ai un peu lu (une vingtaine de ligne), et ça à l'air très bon...

J'en dirais un peu plus un peu plus tard donc...

++


Donc, j'édite pour dire quelques trucs en plus de Pépère (mort au flood !!) :mrgreen: :

Citation:
d'une bougie qui termine sa vie cireuse

Nan, Pépère, ça peut aller comme temps... On peut le considérer comme une généralité... Ca passe tout seul ! :mrgreen:

Sinon, Pépère à à peu près tout dis sur le premier texte...
Et toi aussi, Nyd Drakan, tu as tout dis... Le sujet n'est pas clair en effet... Mais ça donne un style, il suffit de l'affiner, et tu as encore beaucoup de temps pour faire ça...

Ca me fait penser, d'ailleurs, à un texte que j'ai écris, inspiré par la vue d'un dessin :

Citation:
La balle siffla, chamboula toute cette soupe de molécules, pour se loger dans le crâne de cet imbécile. Sa vie s'éteignit dans un dernier souffle inconscient. Enfin, il n'était plus. Ce connard de service repose désormais en enfer, songea t-elle. Tant d'années de souffrance pour finir comme ça... Une criminelle.
Sa vengeance fut une extase sur le moment, mais à quoi bon ? Au moment où elle se sent vivre en prenant la vie de son compagnon, elle va la reperdre derrière les barreaux d'une prison...
La vie est injuste, notre destin peut être scellé à cause d'une seule rencontre, la mauvaise rencontre...
Pourquoi ai-je croisé ce connard ? Et pourquoi en suis-je tombée amoureuse ?
Elle avait vécu pendant 4 ans sous le joug de cet enfoiré, jusqu'à ce jour, où, faute de ne pas avoir éclaté ce joug de ses épaules plus tôt, elle lui éclata la gueule à l'aide d'une invention mafieuse...
La vie est cruelle... Je n'ai plus qu'à retourner dans les ténèbres...


Bref...

Le deuxième :

Citation:
presque noires par endroit, ce qui donnait à son visage une texture de marbre. Ses yeux noirs


Citation:
les larmes de celui qui comprend le secret qu'il a cherché à connaître toute sa vie

Arf, c'est dur à lire ça...

Le quatrième :

Citation:
au regard d'un gris métalique

Il ne faut pas confondre les yeux, et le regard, non ?
Le regard est abstrait, il n'a pas de couleur... Il peut certes avoir une humeur, une beauté, mais pas de couleur.
Exemple : "il avait un regard inquiétant". Mais on n'a pas de "regard bleu"... "un regard vert de peur" à la rigueur...

Citation:
Elle s'assit dans le sable humide, pensie, les jambes...

C'est quoi ce mot ? Pensive ?

Bref, il y a des erreurs, c'est sûr... Mais c'est encourageant !

C'est sûrement mieux que le début de roman que j'ai mis en ligne... :mrgreen:

_________________
I must not fear. Fear is the mind-killer.
I will face my fear. I will permit it to pass over me and through me. And when it has gone past I will turn the inner eye to see its path. Where the fear has gone there will be nothing. Only I will remain.


Dernière édition par Izarth Néas le Sam Déc 23, 2006 5:37 pm, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Déc 23, 2006 4:56 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Ahlala, moi qui étais en train d'écrire un roman ! :mrgreen:


Voilà donc :

Attention : ce commentaire est celui d'un mec qui n'y connait rien et contient beaucoup de détail insignifiant (le commentaire... le mec aussi d'ailleurs. :mrgreen:



le premier (tu peux même trouver des titres ! :mrgreen: )



Citation:
Une silhouette sombre se balançait doucement sur sa chaise, bercée par le silence mélodieux de la nuit, les yeux brillants, le visage sombre d'expression


etplus loin :

Citation:
l'encre noire qui, dans ses reflets sombres


Citation:
d'une bougie qui termine sa vie cireuse


Le présent est voulu ici ?

Citation:
Son bras tremblait et, maladroitement, fit tomber la plume qui percuta le sol dans un éclat d'encre noire qui vint consteller le parquet, centaines d'étoiles obscures sur un ciel de bois clair..


J'aurais peut-être mis "constellant" pour économiser les relatifs mais je mets peut-être pour ma part trop de participe donc...

Citation:
ciel de bois clair.. Son poing frappe violement contre le vieux bois du bureau


Citation:
Sa voix gémit


Heu, il gémit, pas sa voix...


Citation:
Il était parti sans rien dire, s'était perdu sur le chemin de son destin tragique, et l'ombre désespérée ne le trouvait plus, désorientée d'avoir perdu l'être qu'elle avait aimé


"égaré" pour le premier? (par exemple) (ah non autant pour moi tu l'utilise après)

Bon, je résume avec ce morceau-là :
Citation:
sombre lumière pour éclairer d'une faible lueur


Ton texte est quasi saturée du champs lexical de la lumière ! :mrgreen:
D'un côté ça pose l'ambiance (point fort du texte à mon avis). (edit : tous tes textes en fait)
De l'autre, quatre fois "sombre" dans si peu de lignes, ça me paraît conceptuel. :mrgreen:
Ca pourrait faire niais, comme on file comme des perles des mots comme "désespoir, noir, larmes, mort, vie, tondeuse", etc... mais en fait entre ces mots-là dans ce texte je ressens pas de vrai "vide" qui eut été bien criticable...


le deuxième (ça peut avoir beaucoup de sens un titre :wink: ) :mrgreen:

Citation:
ce qui donnait à son visage une texture de marbre.


détail de chez détail : je mettrais "la texture du marbre". "une" ça fait un peu "une espèce de marbre", alors que la pour tout dire ça fait plus "marbre=référence précise", je trouve ça plus esthétique (oui c'est un détail :mrgreen: )

Citation:
la voyant de ses yeux éveillés,


Mouais je trouve que ça pète pas ça... :roll:

Citation:
Il voyait la fin


Ca aussi, bancal dans le rythme je trouve... "il en voyait la fin" peut-être ? (note que c'est encore "voir", et on le retrouve encore après... on avait plusieurs fois "yeux" aussi... :wink: )

Citation:
le dernier soleil se levait, comme une dernière lueur d'espoir


Hum, la répétition de dernier, même si elle est voulu, ne rend pas... à mon avis soit tu vire le "comme" :
"le dernier soleil se levait, la dernière lueur d'espoir"
Soit tu change dernière :
" le dernier soleil se levait, comme une ultime lueur d'espoir"

Citation:
la peau humide de larmes


Non, tu as déjà utilisé "larmes" avant et c'est un mot qui ne passe pas inaperçu... :roll:

Là encore beaucoup du champs lexical de la lumière... et que je te brille, que je te lumière, etc... :mrgreen:

le troisième (si si vraiment)

Citation:
qui pourtant était pleine, ce soir là


Vrigule inutile à mon avis.

Citation:
Les arbres affrontaient vent,


Il manque quelque chose là...

et le dernier

Citation:
ses yeux blancs encore grand ouverts, que la vie venait juste de quitter, semblaient encore admirer


Idem (je crois que je faisais souvent des choses comme ça, c'est assez lourd en fait et arythmique)

Citation:
dans un lever de soleil éclatant de couleurs, elle se leva


Je pense pas que lever-leva soit voulu dans un texte a priori pas fait pour être drôle. :mrgreen:


Résumé des trois épisodes précédents : l'ambiance est là. Quant aux remarques sur le rythme, il faut bien se dire que quand je lit un texte vraiment mal écrit, de mots placés les uns après les autres, je ne m'amuse pas à reprendre phrase par phrase le texte. Et je rappelle que je n'ai aucune autorité à ce niveau.
Surtout : gaffe au vocabulaire, il y a des mots qui te reviennent tous le temps, et par exemple les quatre textes sont au final très semblables à mon avis. C'est presque les mêmes mots dans un ordre différent (hum j'exagère peut-être). Ca n'est pas trop pauvre parce qu'entre ces mots-ci il y en a d'autres qui vont comme il faut et ressortent (exemple parmi tant d'autre : la peluce de l'ours blanc)
Tu me diras, j'ai exactement le même problème. Par exemple j'ai du mal avec "instant", et plein d'autres...


le tout dernier

Citation:
dans leur lourd silence obscur/quote]

Lourd à mon avis. Tu peux enlever "obscur", on sait déjà que ce sont des ténèbres.

Citation:
Une silhouette se découpa dans cette agréable clarté et invita à entrer d'un signe l'homme qui venait de frapper


J'aurais déplacé le "à entrer" :
"Une silhouette se découpa dans cette agréable clarté et invita d'un signe l'homme qui venait de frapper à entrer"

Citation:
savourant des yeux les moindres recoins qui dégageaient des effluves de trésors venus de loin


savourant+yeux+effluves=peut-être voulu mais pas très beau je pense...

Citation:
Le général entra dans le vaste salon, et admira la grandeur de la pièce, savourant des yeux les moindres recoins qui dégageaient des effluves de trésors venus de loin, de mystères et d'encens. Ses yeux


Citation:
culptée avec tant de finesse qu'elle semblait onduler sur le sol, et face à laquelle se dressaient


"et" inutile à mon avis...

Citation:
et qui respiraient l'inconnu et l'exotisme, dans leurs formes étranges, leurs courbes aux significations mystiques, et leurs couleurs incroyables.


Fait écho à

Citation:
savourant des yeux les moindres recoins qui dégageaient des effluves de trésors venus de loin, de mystères et d'encens


Les deux passages sont un peu près pour ça...

Héhé, on a là une fin de "to be continued"... j'aime bien et moi aussi j'aimerais bien l'entendre de la bouche du général... :D :mrgreen:



Pépère, en vacances, qui a le temps de lire et de dire plein d'ânneries ! :D :mrgreen:


EDIT : à force de pinailler sur la forme j'en oublie le fond : c'est que je n'ai rien de constructif à raconter là-dessus (pour ce que mon message est constructif... :? )

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Déc 23, 2006 5:33 pm 
Hors ligne
Admis au Cénacle
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Déc 22, 2006 12:21 pm
Messages: 86
Localisation: Du côté de Paris
Ouille :mrgreen:

Pour les répétitions, bin les premiers sans titres, c'est pas grave, il sont vieux XDDD
Depuis, on m'a offert un superbe dictionnaire des synonymes! (youpi!)

Pour les titres, je sais que certains mettent des titres pour une seule phrase, mais j'ai pas vu l'utilité de trouver un titre pour des trucs de niveau aussi bas XD

Citation:
Citation:
d'une bougie qui termine sa vie cireuse


Le présent est voulu ici ?


Non. xD j'avais pas remarqué :shock: (ça va si je dis que j'étais en train de parler sur msn et que je l'ai fait en 10 mins?)

Citation:
J'aurais peut-être mis "constellant" pour économiser les relatifs


C'est donc ÇA la solution!

Citation:
Citation:
Sa voix gémit


Heu, il gémit, pas sa voix...


Certes... c'est assez vrai, mais j'y ai pas pensé Oo

Citation:
Citation:
Il était parti sans rien dire, s'était perdu sur le chemin de son destin tragique, et l'ombre désespérée ne le trouvait plus, désorientée d'avoir perdu l'être qu'elle avait aimé


"égaré" pour le premier? (par exemple) (ah non autant pour moi tu l'utilise après)


Peut-être un verbe un peu différent comme "errer"?

Citation:
Ton texte est quasi saturée du champs lexical de la lumière ! :mrgreen:
D'un côté ça pose l'ambiance (point fort du texte à mon avis). (edit : tous tes textes en fait)
De l'autre, quatre fois "sombre" dans si peu de lignes, ça me paraît conceptuel. :mrgreen:


Oui, j'ai bien appris mon cours de littérature avec les ambiances XD mais ce coup des 4 répétitions, maintenant que je m'en suis rendue compte, c'est carrément inacceptable! :shock:

Citation:
(ça peut avoir beaucoup de sens un titre :wink: ) :mrgreen:


L'absence n'est qu'une subtilité XD

Citation:
détail de chez détail : je mettrais "la texture du marbre". "une" ça fait un peu "une espèce de marbre", alors que la pour tout dire ça fait plus "marbre=référence précise", je trouve ça plus esthétique (oui c'est un détail :mrgreen: )


C'était un peu pour ça que j'avais mis ça (pour une fois!!) Parce que c'était l'effet recherché :mrgreen:

Citation:
Citation:
la voyant de ses yeux éveillés,


Mouais je trouve que ça pète pas ça... :roll:


Je sais :mrgreen:

Citation:
Citation:
Il voyait la fin


Ca aussi, bancal dans le rythme je trouve... "il en voyait la fin" peut-être ?


Oui, mais le "en" m'incite à poser la question de la fin de quoi? Or la c'est carrément la Grande Fin, la vraie, la dernière! c'est profond, puissant, et... (ok c'est pas la peine ¬¬)

Citation:
(note que c'est encore "voir", et on le retrouve encore après... on avait plusieurs fois "yeux" aussi... :wink: )


Hum... Pourtant ce sont pas les synonymes qui manquent... zut :? La prochaine fois, je promets que je me relis XD

Citation:
Citation:
le dernier soleil se levait, comme une dernière lueur d'espoir


Hum, la répétition de dernier, même si elle est voulu, ne rend pas... à mon avis soit tu vire le "comme" :
"le dernier soleil se levait, la dernière lueur d'espoir"
Soit tu change dernière :
" le dernier soleil se levait, comme une ultime lueur d'espoir"


Je les enchaîne à une vitesse!! :shock: C'est vrai que ça fait bien "Le dernier soleil se levait, ultime lueur d'espoir..."

Citation:
Citation:
la peau humide de larmes


Non, tu as déjà utilisé "larmes" avant et c'est un mot qui ne passe pas inaperçu... :roll:


Cours n°X: les mots qui passent plus inaperçu que d'autres
Bin y'avait rien de bien dans mon dico XD genre: eau, gémissement, gouttre, larmoiement, perle, pleur, pleurnichement, sanglot...
"La peau humide de perles", Ca le fait pas XD
Mais d'un autre côté ça reste une répétition... ¬¬

Citation:
Citation:
Les arbres affrontaient vent,


Il manque quelque chose là...


Genre kwa? "Les arbres affrontaient la fureur du vent"? Oo

Citation:
Citation:
dans un lever de soleil éclatant de couleurs, elle se leva


Je pense pas que lever-leva soit voulu dans un texte a priori pas fait pour être drôle. :mrgreen:


J'aurais trouvé un vrai perfectionniste? XD Non, sérieusement, je suis d'accord, mais je trouve que ça saute pas aux yeux...


Citation:
Citation:
dans leur lourd silence obscur/quote]

Lourd à mon avis. Tu peux enlever "obscur", on sait déjà que ce sont des ténèbres.


Ca accentue le fait que ce soit très très sombre :twisted: En fait je trouvais ça vide avec rien au bout, mais d'un autre côté ma phrase est trop loude Oo

Citation:
Citation:
Une silhouette se découpa dans cette agréable clarté et invita à entrer d'un signe l'homme qui venait de frapper


J'aurais déplacé le "à entrer" :
"Une silhouette se découpa dans cette agréable clarté et invita d'un signe l'homme qui venait de frapper à entrer"


Je suis d'accord (j'ai passé un temps fou à essayer de rendre cette phrase compréhensible ¬¬), mais le "frapper à entrer" me gêne....

Citation:
Citation:
savourant des yeux les moindres recoins qui dégageaient des effluves de trésors venus de loin


savourant+yeux+effluves=peut-être voulu mais pas très beau je pense...


Bôah, je trouve pas ça si moche en fait Oo qu'est-ce qui te gêne exactement? *voit pas le rapport entre effluves, yeux et savourant*

Citation:
Le général entra dans le vaste salon, et admira la grandeur de la pièce, savourant des yeux les moindres recoins qui dégageaient des effluves de trésors venus de loin, de mystères et d'encens. Ses yeux


Oui mais dans mon dico j'ai le choix entre "oeil" et "regard" Oo (la vie est injuste)

Citation:
Citation:
culptée avec tant de finesse qu'elle semblait onduler sur le sol, et face à laquelle se dressaient


"et" inutile à mon avis...


En fait quand je le lis à voix haute, je trouve ça plus fluide avec le "et"... mais il fait un peu lourd, c'est vrai.

Citation:
Citation:
et qui respiraient l'inconnu et l'exotisme, dans leurs formes étranges, leurs courbes aux significations mystiques, et leurs couleurs incroyables.


Fait écho à

Citation:
savourant des yeux les moindres recoins qui dégageaient des effluves de trésors venus de loin, de mystères et d'encens


Pour faire référence à tout le mystère et l'inconnu que dégage l'endroit :twisted: mais bon, je ne fais que me justifier :mrgreen:

Citation:
Héhé, on a là une fin de "to be continued"... j'aime bien et moi aussi j'aimerais bien l'entendre de la bouche du général... :D :mrgreen:


T'en fais pas, je me la joue auteur vicieux et je le dis même pas XD



Bon, dur dur tout ça! va falloir que je fasse un peu plus d'efforts! Mais je suis motivée :twisted: Je vais pas toucher à mes superbes Sans-titres foirés, trop la flemme XD, mais les deux grosses nouvelles, je vais les réecrire une troisième fois! cette fois sera la bonne, j'ai compris comment fonctionner pour éviter les erreurs fatales maintenant! :twisted: :mrgreen:

_________________
"La vie nous habitue à la mort par le sommeil
La vie nous avertit qu'il existe une autre vie par le rêve."
Eliphas Lévi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Déc 23, 2006 6:15 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Citation:
Ouille


Mais non. :mrgreen:

Citation:
Depuis, on m'a offert un superbe dictionnaire des synonymes! (youpi!)


Le synonime ne fait pas tout. Parfois il faut changer toute la tournure de la phrase. Par exemple pour oeil et regard (moi aussi ils me gênent ces deux compères ne t'inquiète pas :wink: ), effectivement ce n'est pas juste en replaçant un mot par un autre que l'affaire sera sauvé.

Citation:
j'ai pas vu l'utilité de trouver un titre pour des trucs de niveau aussi bas


Tous mes poèmes ont des titres. :roll:


Citation:
(ça va si je dis que j'étais en train de parler sur msn et que je l'ai fait en 10 mins?)


Pour recopier ou pour écrire ? Bon ce sont des petits exercices de style, et je ne te conseillerais pas d'être plus perfectionniste parce que moi je ne passe pas des mois sur des nouvelles... :mrgreen:

Citation:
C'est donc ÇA la solution!


Non. C'est UNE proposition. :mrgreen:

Citation:
Peut-être un verbe un peu différent comme "errer"?


Ouaip. :wink:

Citation:
4 répétitions, maintenant que je m'en suis rendue compte, c'est carrément inacceptable!


Les répétitions c'est certes pour ce texte, mais maintenant peut-être que tu vas faire plus attention et c'est tout tes futurs (nombreux) textes qui s'en trouveront enrichis. Enfin j'espère. :mrgreen:
Mais je le répète, le synonime n'est pas l'ultime solution.
Quand j'ai utilisé "au bout de quelques instants" et "après un petit moment", je suis bien embêté... mais y a plein de gens qui s'en sorte : ces formules n'ont donc rien d'essentiel. Alors on bazarde.
J'ai relu dernièrement mon grand projet laissé comme d'hab un peu à l'abandon en éradiquant le plus de ces tics de language. Ca aère et allège bien le tout.

Citation:
Citation:
(ça peut avoir beaucoup de sens un titre)



L'absence n'est qu'une subtilité


Bonne réponse. :lol:

Citation:
Oui, mais le "en" m'incite à poser la question de la fin de quoi? Or la c'est carrément la Grande Fin, la vraie, la dernière! c'est profond, puissant, et... (ok c'est pas la peine ¬¬)


Ah bah de toutes façons c'est toi l'auteur, hein, moi je commente je corrige pas. En plus je l'ai dit je n'y connais rien donc...

Citation:
Bin y'avait rien de bien dans mon dico XD genre: eau, gémissement, gouttre, larmoiement, perle, pleur, pleurnichement, sanglot...
"La peau humide de perles", Ca le fait pas XD
Mais d'un autre côté ça reste une répétition... ¬¬


Là par exemple il faut tout changer...
Quoique "la peau humide de ses pleurs" moi je trouve que ça le fait... :roll:

Citation:
Citation:
Il manque quelque chose là...



Genre kwa? "Les arbres affrontaient la fureur du vent"?


Genre "les arbres affrontaient le vent", oublie de frappe. :mrgreen:

Citation:
J'aurais trouvé un vrai perfectionniste?


Non pas vraiment. :mrgreen:

Citation:
Non, sérieusement, je suis d'accord, mais je trouve que ça saute pas aux yeux...


C'est pour ça que je suis là... :mrgreen:


Citation:
*voit pas le rapport entre effluves, yeux et savourant*


savourant : le goût
les yeux : la vue
les effluves : l'odorat
savourant des yeux les moindres recoins qui dégageaient des effluves : heu... un joyeux mélange de sensation ? :mrgreen:

Citation:
mais bon, je ne fais que me justifier


Je me répète, si tu ne trouve pas une de remarque pertinente, ne la suis pas, moi je gagne rien sur les corrections que je te fais faire... :mrgreen:

Citation:
j'ai compris comment fonctionner pour éviter les erreurs fatales maintenant!


La lumière t'es apparue... :mrgreen:


EDIT : Izarth a édité en maraude et je ne m'en suis pas rendu compte ! :mrgreen:

Citation:
Citation:
au regard d'un gris métalique


Il ne faut pas confondre les yeux, et le regard, non ?


Hum, mouais hum... moi ça me va... "un regard bleu électrique"... si je l'emploierais moi... effectivement le regard est abstrait à la base mais par extension métaphorique... :roll:

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Déc 23, 2006 6:32 pm 
Hors ligne
Admis au Cénacle
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Déc 22, 2006 12:21 pm
Messages: 86
Localisation: Du côté de Paris
Citation:
Parfois il faut changer toute la tournure de la phrase. Par exemple pour oeil et regard (moi aussi ils me gênent ces deux compères ne t'inquiète pas :wink: ), effectivement ce n'est pas juste en replaçant un mot par un autre que l'affaire sera sauvé.


Ca reste un très bon moyen (surtout beaucoup plus simple) :mrgreen: mais je suis d'accord, tout de même... Même si parfois on a tellement l'impression que c'est la tournure parfaite qu'on a pas envie de changer *sait de quoi elle parle XD*

Citation:
Citation:
j'ai pas vu l'utilité de trouver un titre pour des trucs de niveau aussi bas


Tous mes poèmes ont des titres. :roll:


Je te signale que j'ai lu tes poèmes.

Citation:
Pour recopier ou pour écrire ? Bon ce sont des petits exercices de style, et je ne te conseillerais pas d'être plus perfectionniste parce que moi je ne passe pas des mois sur des nouvelles... :mrgreen:


Ecrire ^^" on dirait mes profs quand tu dis ça XDD mais bon, si je l'étais moins, ça serait pire, alors bon Oo

Citation:
Citation:
C'est donc ÇA la solution!


Non. C'est UNE proposition. :mrgreen:


En attendant d'en avoir d'autres, c'est la solution XD

Citation:
Les répétitions c'est certes pour ce texte, mais maintenant peut-être que tu vas faire plus attention et c'est tout tes futurs (nombreux) textes qui s'en trouveront enrichis. Enfin j'espère. :mrgreen:


J'aime trop écrire pour pas faire attention :mrgreen:

Citation:
Alors on bazarde.


C'est si duuur ='(

Citation:
Citation:
Citation:
au regard d'un gris métalique


Il ne faut pas confondre les yeux, et le regard, non ?


Hum, mouais hum... moi ça me va... "un regard bleu électrique"... si je l'emploierais moi... effectivement le regard est abstrait à la base mais par extension métaphorique... :roll:
[/quote]

Ma figure de style que j'adore!! XD Je ne confonds pas, je joue avec les différences! :p On pourra aussi dire " des yeux noircis par la haine", au lieu d'une regard noir!! comment que ça pète :mrgreen:

Poru le reste, je suis parfaitement d'accord XD *la honte*

_________________
"La vie nous habitue à la mort par le sommeil
La vie nous avertit qu'il existe une autre vie par le rêve."
Eliphas Lévi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Déc 23, 2006 6:37 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Citation:
Je te signale que j'ai lu tes poèmes.


Alors tu vois que le titre n'est pas question du niveau. :mrgreen:

Citation:
Ecrire ^^" on dirait mes profs quand tu dis ça


Diablevert, honte à moi ! :oops:
:mrgreen:

Citation:
Citation:
Alors on bazarde.



C'est si duuur ='(


Hé oui, parfois c'est plus simple d'écrire que de ne pas écrire quelque chose... :roll: :mrgreen:

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Déc 23, 2006 9:05 pm 
Hors ligne
Admis au Cénacle
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Déc 22, 2006 12:21 pm
Messages: 86
Localisation: Du côté de Paris
Pépère a écrit:
Citation:
Je te signale que j'ai lu tes poèmes.


Alors tu vois que le titre n'est pas question du niveau. :mrgreen:


J'aurais plutôt tendance à dire le contraire :mrgreen:

Citation:
Hé oui, parfois c'est plus simple d'écrire que de ne pas écrire quelque chose... :roll: :mrgreen:


Parfaitement d'accord!

_________________
"La vie nous habitue à la mort par le sommeil
La vie nous avertit qu'il existe une autre vie par le rêve."
Eliphas Lévi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Déc 23, 2006 9:16 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Citation:
Citation:
Citation:
Je te signale que j'ai lu tes poèmes.



Alors tu vois que le titre n'est pas question du niveau. Mr. Green



J'aurais plutôt tendance à dire le contraire


Des fois j'ai l'impression de dire que ce que je fais c'est nul uniquement pour qu'on me jette des fleurs. Qu'est-ce que je m'aime. :mrgreen: pi des fois non. :mrgreen:

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Déc 23, 2006 9:28 pm 
Hors ligne
Admis au Cénacle
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Déc 22, 2006 12:21 pm
Messages: 86
Localisation: Du côté de Paris
Désolée, je suis trop timide pour t'exprimer à quel point que j'adore tes poèmes. J'ai lu le dernier, je me suis régalée ^^Enfin, j'aurais sûrement le courage de le dire dans le topic aproprié ^^" Mais je sais à quel point c'est agréable de recevoir des fleurs XD

_________________
"La vie nous habitue à la mort par le sommeil
La vie nous avertit qu'il existe une autre vie par le rêve."
Eliphas Lévi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Déc 24, 2006 2:53 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Premier texte : L'idée est marrante, (sacrée amaroq va :mrgreen: ) au niveau du texte, ma foi, mort aux adjectifs superflus, genre "plume légère"... Ça fait peut être homérique, mais L'iliade c'était sensé apsser par l'oral, donc "le sang noir" "l'aurore aux doits de rose" toutes les lignes ça passe...
J'écrivai lourdement comme ça à mes tout débuts, et d'ailleurs j'ai toujours du mal à ne pas en mettre des tonnes comme toi, donc rien de dramatique :mrgreen:

j'aime beaucoup le deuxième texte ; c'est court (et c'est heureux au vu du style qui ne se prèterait pas à dix pages word !) bien écrit, et on ressent vraiment bien l'ambiance. :)

Le troisème...Ça pour être court :mrgreen: On dirait un extrait de texte plus qu'autre chose.
j'ai l'impression que tu aimes figer des instants. (de ce côté là en tout cas, ça marche :D )

Par le Sang de la Mort
Qui fait mourir sans respirer les upercules osseux et décharnés des faux sanglantes ? :mrgreen:

Très grandiloquent ! Le premier paragraphe est admirable, ça colle vraiment bien :D

Citation:
Et ce foyer embrasé brûlait le corps froid d'un roi, guerrier admirable qui jadis défendit son peuple avec la hargne des plus honorables, et qui protégea d'une volonté formidable, jusqu'à son dernier souffle, l'élue de son coeur.

Parbleu, du Proust :shock: Non, décidément, un petit point après "roi" ça renforcerait la rythme, et ça supprimerait du même coup les deux horribles "qui" qui ( :mrgreen: ) pètent l'ambiance. Les relatifs, c'est comme des écueils dans une rivière, ça casse l'aspect linéaire du texte, ça créé des reliefs malvenus.
Tu feras gaffe, y'a deux fois le même paragraphe, à moins qu'il ne s'agisse d'un grandiose effet de style :mrgreen:

Citation:
Elle demeurait immobile, face à la mer déchaînée, l'esprit torturé par trop de souvenirs, jours de batailles, de sang, de mort, et de derniers baisers,

Tant qu'à faire du listing, je rajouterai bien "trop de jours de batailles, trop de sang", un petit ternaire ferait passer "de mort et de derniers baisers" je trouve, parce que là ça sonne moyen.

Citation:
prêt à se fracasser contre les rochers en contrebas

Ça alourdit et c'est pas frahcement utile, elle est en haut d'une falaise et elle va tomber ; on imagine bien qu'il n'y a pas de trampoline géant à la place des rochers :mrgreen:

Bon, il nous faut la fin ; l'ambiance est bonne et je sens qu'il y a de l'idée :) , le problème c'est surtout la plétore d'adjectifs, pas toujours utiles, qui alourdit terriblement la prose.

Larmes d'écumes
Citation:
un feu accueillant mâchonnait paisiblement une bûche durcie par le froid.

Bien trouvé ça :D

Bon, je n'ai trop rien à dire, c'est tout simplement trop, bien trop court ! :evil:
:mrgreen:

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Déc 24, 2006 3:27 pm 
Hors ligne
Admis au Cénacle
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Déc 22, 2006 12:21 pm
Messages: 86
Localisation: Du côté de Paris
Citation:
Premier texte : L'idée est marrante, (sacrée amaroq va Mr. Green )


Maiis non, tout est de ma faute XD

Citation:
mort aux adjectifs superflus


C'est que j'adoore en faire trop hélas :mrgreen:

Citation:
c'est court

Citation:
Ça pour être court Mr. Green


J'avais prévenu! :mrgreen:

Citation:
j'ai l'impression que tu aimes figer des instants.


Absolument :wink:

Citation:
Qui fait mourir sans respirer les upercules osseux et décharnés des faux sanglantes ? Mr. Green


Maiiieuh :mrgreen:

Citation:
Très grandiloquent ! Le premier paragraphe est admirable, ça colle vraiment bien Very Happy


C'est gentil! :mrgreen: (en tous cas j'adore faire dans la grandiloquence XD)

Citation:
horribles "qui" qui ( Mr. Green ) pètent l'ambiance


J'arrive jamais à m'en débarasser, de ceux-là :(

Citation:
Tant qu'à faire du listing, je rajouterai bien "trop de jours de batailles, trop de sang", un petit ternaire ferait passer "de mort et de derniers baisers" je trouve, parce que là ça sonne moyen.


Je sais pas, je vais peut-être pas faire de listing en fait, parce que ça sonne bizare comme phrase Oo

Citation:
Ça alourdit et c'est pas frahcement utile, elle est en haut d'une falaise et elle va tomber ; on imagine bien qu'il n'y a pas de trampoline géant à la place des rochers Mr. Green


Ca fait pas plus dramatique? XD Non je suis d'accord, mais bon, c'est pas parce que c'est évident qu'il faut pas préciser ^^"

Citation:
le problème c'est surtout la plétore d'adjectifs, pas toujours utiles, qui alourdit terriblement la prose.


Rhââââ :mrgreen: De toutes façons j'ai décidé de le réecrire ^^'

Quant à la courtitude, on verra comment évoluent mes idées, et si elles sont assez interessantes pour que je continue XD

_________________
"La vie nous habitue à la mort par le sommeil
La vie nous avertit qu'il existe une autre vie par le rêve."
Eliphas Lévi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Déc 24, 2006 4:05 pm 
Hors ligne
Le Rusé

Inscription: Mar Oct 05, 2004 2:42 pm
Messages: 378
Localisation: Entre l'Asgard et l'Alfheim
J'ai lu le premier texte, et je viens le commenter tout de suite plutôt que de les lire tous, parce que je ne suis pô sûr d'avoir le temps de lire les autres tout de suite.... enfin bref ^^

Je trouve le style un peu trop chargé, mais tu le reconnais toi-même.
En fait, ce qui me chagrine le plus, ce sont les phrases beaucoup trop longues. la plupart du temps, elle gagneraient à être scindées en plusieurs, plus courtes. On y gagnerait en clarté, sans en altérer le sens (il me semble).

Exemple :
Citation:
Son bras tremblait et, maladroitement, fit tomber la plume qui percuta le sol dans un éclat d'encre noire qui vint consteller le parquet, centaines d'étoiles obscures sur un ciel de bois clair..

Pourrait devenir :
Citation:
Son bras tremblait et, maladroitement, fit tomber la plume. Elle percuta le sol dans un éclat d'encre noire qui vint consteller le parquet. Des centaines d'étoiles obscures sur un ciel de bois clair...

Personnellement, je trouve que ça fonctionne mieux, mais ce n'est que mon avis. Je t'en voudrais pô si tu penses le contraire ^^

Sinon, concernant l'histoire elle-même, j'aime beaucoup. Les émotions sont bien retranscrites. Le sujet est clair et le scénario n'est pô brouillon (pour reprendre tes mots ^^).

Ya des chances pour que je ne lise les autres qu'après les fêtes ;)

_________________
"Si tu ne comprend rien à ce que je dis, c'est qu'il n'y a rien à comprendre" -Proverbe nain-
Le Blog du Nain


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Déc 24, 2006 5:02 pm 
Hors ligne
Admis au Cénacle
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Déc 22, 2006 12:21 pm
Messages: 86
Localisation: Du côté de Paris
*mais qu'est-ce qu'ils ont tous à dire "pô"? Oo XD*

Bah d'habitude on me dit que c'est incompréhensible (mon grand-père vient de me le ressortir XD), mais je compte quand même essayer de gagner en clarté ^^'

Pour la longueur des phrases, je ne sais pas d'où vient ce culte des longues phrases qui font un paragraphe à elles toutes seules, mais bon, j'ai toujours aimé ça :mrgreen: Je crois que je vais essayer d'arrêter... C'est que j'ai beaucoup tendance à relire mes trucs à voix haute, ça me permet de mieux percevoir le rythme (eh oui mon côté musical ressort), et à force de penser au rythme, à la fluidité, eh bah j'oublie les points . :mrgreen:

_________________
"La vie nous habitue à la mort par le sommeil
La vie nous avertit qu'il existe une autre vie par le rêve."
Eliphas Lévi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Déc 24, 2006 5:24 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Justements, les points rentrent dans le rythme, ce sont les soupirs et les barres de mesures nécessaire à la musicalité de l'ensemble... (yeah 8) )

Citation:

MessagePosté le: Dim Déc 24, 2006 5:02 pm Sujet du message:
*mais qu'est-ce qu'ils ont tous à dire "pô"? Oo XD*



Tous ? Je croyais que c'était copyright Loki... :roll:

Pour la phrase reprise par Loki, je ne mettrais pas le deuxième point (quand même, trop de points tue le point), et je mettrais "Celle-ci" pour reprendre la plume et non "elle".


(Dîtes, c'est marrant quand même parce que souvent y a moins de commentaire que ça ! :mrgreen: )

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Déc 25, 2006 1:00 pm 
Hors ligne
Adepte
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Nov 18, 2006 10:20 pm
Messages: 40
Localisation: Vers le royaume d'Ulfer.
I'm agree with Pépère...

Il y a un point de trop, et le "elle" peut être remplacé... :mrgreen:

Cependant pour le "pô", je l'utilise relativement souvent depuis que j'ai lu "Titeuf", donc ça ne vient pas (que) de Loki... (sachant de plus que je suis nouveau en ces humbles lieux...) :wink:

Sinon, je pense que tout le monde à tendance à mettre des adjectifs en surabondance dans ces débuts littéraires...
Julianos l'a fait, Nyd le fait, je l'ai fait... Qui sera l'exception ici ?

_________________
I must not fear. Fear is the mind-killer.
I will face my fear. I will permit it to pass over me and through me. And when it has gone past I will turn the inner eye to see its path. Where the fear has gone there will be nothing. Only I will remain.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com