Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grimoire d'Ulfer

La culture au sens large
Nous sommes le Jeu Nov 15, 2018 12:02 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Jan 17, 2007 6:01 pm 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
Inspiration minimaliste


Néant débat

Sujet de discussion
Tressaille
Point de divergence
Chamaille
Tréfond de la pensée
Muraille
Avance la raison
Bataille
Inutile oraison
Pagaille
Garde la position
Rocaille
Le sage en son coin
Rimaille

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Jan 23, 2007 1:19 pm 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
Comprenne qui pourra ! :lol:

Je dis non !

Quand amante, dans un lit, tu fouilles mes entrailles
Quand servante je suis auprès de ta marmaille
Quand soumise à ta loi, tu le veux vaille que vaille
Où est l'amour promis ? Sale racaille !

Lorsque ta maison ressemble à la Bastille
Lorsque tu me rabaisses pour une broutille
Lorsque tu me maltraites pour une peccadille
Où est ta fierté ? Homme de pacotille !

Lorsque tu m'imposes ta religion
Lorsque tu commandes mes passions
Lorsque tu exiges de mes idées l'abandon
Où est ta raison ? Vieux con !

Lorsque tu dis :"mon fils ma bataille"
Et que tu l'envoies casser de la rocaille
Pour que son coeur se couvre d'écailles
Où est ton amour pour lui ? Putride canaille !

Lorsque tu déclenches une guerre pour une vétille
Lorsque tu t'emballes parce que ton sexe te titille
Lorsque tu me laisses seule le soir, pour une fille
Où est ton honneur ? Et tu voudrais que je sois gentille ?

Lorsque tu engages la discussion
Que tu provoques l'altercation
Que je n'ai pas le droit à mes opinions
C'en est assez ! Je dis non !

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Jan 26, 2007 11:00 am 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
La mémoire occultée

J’ai entamé ce voyage, pour des lointains confins,
Pour fuir Ton image, l’effacer, tel était mon dessein.
Sur cette longue route qui me ramène aux origines
Surgissent les doutes quant à mes vraies racines.

Qui es-Tu vraiment ? Pourquoi l’avoir écrit ?
Quel est ce sentiment ? Quelle est cette maladie ?
Tu me dis aujourd’hui que je suis Ton enfant
Il est un peu tard pour jouer au parent

Où étais-Tu lorsque je pleurais de voir ma mère en pleurs,
De voir ses amers regrets d’avoir cru en Toi, au bonheur.
Et malgré cette grande haine, malgré cette triste violence
Je suis en route pour rencontrer l’auteur de cette existence.

Les kilomètres défilent, comme défile ma mémoire
Parcourant sans cesse, de l’esprit, ce mouroir
Où viennent s’échouer toutes mes questions
Où viennent s’enflammer toutes mes émotions

Des panneaux défilent, en langues étrangères,
Ma mémoire se souvient de ces noms de naguère.
Je me revois enfant jouant, au bord du précipice,
Dans un pré perdu, entre Cracovie et Katowice

En traversant un village :"On y sera bientôt, mon gars,
C’est juste après le virage qu’on aperçoit là-bas !"
Plus que quelques mètres, les plus longs sans doute,
Après tant de kilomètres faits sur l’autoroute

Mes pas hésitent à franchir le portail,
La peine n’a de cesse de fouiller mes entrailles
Je reviens « chez moi », au bout de ce chemin
Qui scella le destin de milliers des miens

Devant la bouche béante, gardée par des lourds battants
Les souvenirs me hantent, je me revois enfant
Caché parmi les linges par des morts-vivants
Voilà ! Je me souviens ! Je suis un survivant !

Juste un exercice d'écriture, n'y voyez pas autre chose :wink:

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Fév 09, 2007 10:18 am 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
Pensées

Je reviens sur la route de mon enfance
Cette longue route qu’un jour j’ai prise
Abandonnant souvenirs et réticences
Parce que, sous la lune, je t’ai vue, nue

Sous ces pavés, cachant les putrides squelettes,
J’ai voyagé, à tes côtés, j’ai fait mes lettres
Mes amours encore tu as fait mourir et naître
Combien ai-je pu regretter de te connaître

Dans la noirceur de la nuit, tu te complais
Dans la clarté du jour, tu joues des reflets
Tantôt azurés, tantôt moirés, toujours obscurs
Tant de morts voilées, tant de sinistres vautours

De larmes, arrosée, pour toujours avancer
Vers ce but étrange que tu m’a, un jour, fixé
Alors qu’enfant à peine je m’éveillais
Que t’ai-je donc fait, mon ange ? Quel est ton secret ?

Pourquoi autant de songes, autant de regrets
Sur cette route qui longe l’orée de la forêt ?
Ils sont tous là, les bons, les maudits
Les chiens de la foi, les loups de la vie

Les griffes de tous ces morts qui en demandent encore
De cette vie qu’ils ont laissée, remplis de remords
Sur le grand précipice, juste sur le rebord
Demandant à vivre, n’acceptant pas leur mort

Et je suis là pensif, dans ce frêle esquif
Qui tourne en rond depuis tellement longtemps
Que je serais en peine, bien qu’admiratif,
D’en évaluer la longueur du temps

Tu m’as annoncé : Le but est proche !
Encore une fois la lune s’est levée !
Allons ! Reprends encore tes reproches !
Nous ne sommes pas encore arrivés !

Les pas qui avancent sur des souvenirs oubliés
Les regrets accumulés des amours ratées
Les instants de joies aux bonheurs volés
Cela ne fait pas de toi un homme, mon fils !

Juste un cadavre que le vent dépouille
Des derniers vestiges de sa dignité
Qu’un passant verra tomber en quenouille
Parce qu’un dieu tu n’auras pas honoré

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Fév 25, 2007 12:08 pm 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
[align=center]Un homme pleure

Dans le silence absurde de ce vide étrange,
Tombent des larmes, les empreintes d’un ange,
Comme des tâches d’encre, ces hirondelles,
S’envolent du bleu infini des yeux de sa belle.

Tel un serpent sournois qui guette sa proie,
Cherchant, dans le noir intense, la voie
D’une colombe qui vient de disparaître
Surgit le désespoir qui envahit son être

Elle a pris le chemin sage de la raison
Elle l’a laissé dans l’orage de la passion
Les démons s’en arrachent les restes :
Un homme pleure une histoire céleste

Il regarde sa photo, elle esquisse un sourire.
Une chimère passe dans ces beaux yeux, qui,
Sur ces jolies lèvres, s’en vient mourir,
Dans ce souvenir, par le temps, jauni

Il a, dans son regard, le voile d'une ombre,
D’un amer regret qui ne s’effacera jamais.
Ce souvenir qui rend ses pensées si sombres
Á la mémoire de celle, qu’un jour, il a aimé

Des rêves inachevés, des désirs inassouvis,
L’Hiver en plein Été, le soleil les jours de pluie
La chaleur d’un amour, le froid d’un départ
Un homme pleure, il est désormais trop tard.

Sa musique préférée tourne, en fond de blues,
Les nombreux souvenirs rendent sa mémoire floue
Bonheur et malheur, comme une marée qui reflue,
Un espoir qu’on assassine, d’un amour qu’on tue

Il erre, mort dans l’âme, vivant dans sa chair,
Ce rappel permanent de ses profondes balafres
Qui, jour après jour, l’ont plongé dans ces affres,
Le destin lui fut, une fois de trop, contraire

Des anges noirs assombrissent l’avenir
Des espoirs dans les tourments de l’oubli,
Des rêves meurent pour en devenir :
Un homme pleure les débris de sa vie
[/align]

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Mar 04, 2007 11:06 am 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
Toi et moi, enlacés,

Avec l'Hudson qui miroite, au loin, les lumières de la ville
Et la nuit qui s'illumine de milliers de néons serviles,
Les rues engourdies par les centaines d'automobiles,
Toi et moi, enlacés, sur la terrasse, immobiles

Regardant ce marasme d'odeurs et de lumières
Se disputant la place pour qui arrivera la première
Dans le grondement sourd des moteurs diesel
Toi et moi, enlacés, heureux, si près du ciel

Et ce long bruit lancinant des sirènes de police,
Des pompiers, des ambulanciers, toujours en service,
Des milliers d'hommes et de femmes combattant la mort,
Toi et moi, enlacés, contents de notre sort

Brûle au loin la belle flamme de l'éternelle liberté
Sur l'Hudson, célèbre dame, des milliers en a privé
Pourrissant, cadavres ambulants, dans des ghettos, murés
Toi et moi, enlacés, près des étoiles, enamourés

La folie d'un Islam radical a, ici, un jour frappé,
Et les fières tours jumelles se sont écroulées.
Le dollar, l'amour, a partout remplacé
Toi et moi, enlacés, pour l'éternité

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com