Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grimoire d'Ulfer

La culture au sens large
Nous sommes le Lun Oct 22, 2018 10:44 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Baal
MessagePosté: Jeu Déc 02, 2004 12:41 am 
Hors ligne
Victime de blagues à deux Baal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Nov 30, 2004 6:53 pm
Messages: 82
Localisation: Arkham
Bon je me permets :lol:

Un jour, j'ai écris ça, ce n'est pas un poéme, mais ça y ressemble:

Le Chemin

Sur le chemin de la haine j'ai croisé la mort,
Inaltérable et indestructible, elle s'est rit de ma tristesse,
"Retournes d'ou tu viens, retournes dans ton chaos bestial,
Ici bas tu n'es rien, dans ton monde tu n'es rien,
juste une poussiére de plus qui salira nos cieux divins".

Sur le chemin de la haine, j'ai affronté la mort,
Infidéle et insondable, elle s'est brisé sous ma colére,
"Sur le chemin de ta rédemption, tu ne trouveras que des pleurs,
Sur le chemin de ta rédemption, tu courberas l'échine,
Et tu finiras comme les autres, mort et oublié".

Sur le chemin de la haine, j'ai cotoyé la lumiére,
exquise et salvatrice, elle m'a libéré de ma tristesse.
Libéré de ma haine et de mes peurs, mon sillon est désormais tracé,
La force qui réside en mon coeur, me guidera à jamais, sur le chemin de la paix.

Putain j'ai honte :oops:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Déc 05, 2004 1:54 pm 
Hors ligne
Victime de blagues à deux Baal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Nov 30, 2004 6:53 pm
Messages: 82
Localisation: Arkham
Voilà une ébauche de mes pensées haineuses :lol:
J'essaie d'en faire un poéme....

Sombres sont les affres de l'Enfer,
Le pénitent les connait, le pénitent les révulsent,
L'espoir qu'il avait porté en dieu s'est envolé,
Sa misécorde et sa pitié se sont dissipés.

Les temps ont changés, tout est revolu,
L'enfant tue, le sage opprime, la haine grandit,
Rien de ce qui persistait hier ne s'est avancé aujourd'hui,
Hormis la mort, la crainte, et la trahison.

Le charnier puant des existences ne cessent de croitre,
Jour aprés jour, il accueille des âmes en détresse,
des âmes perdues, des âmes damnées et oubliées,
refletant la dégénerescence humaine à jamais.


Bon, désolé si ça choque certains, mais mieux vaut mettre la colére sous forme de mots que sous forme de gestes...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Déc 08, 2004 1:19 pm 
Hors ligne
Victime de blagues à deux Baal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Nov 30, 2004 6:53 pm
Messages: 82
Localisation: Arkham
J'ai retrouvé un vieux texte..

Démon :

Repu des chancres de la pitié, le démon s'est assoiffé,
Assoiffé de colère et de guerre, assoiffé de mort et de haine,
Il a combattu les dieux pour assouvir sa vengeance,
Son existence n'a plus qu'un sens, détruire pour mieux exister.

Révolu est le temps des rires heureux et du bonheur partagé,
Désormais, il n'y a nulle issue pour le démon exalté,
Ses souvenirs le dévorent et sa peine est éternelle,
Aussi sombre que la nuit divine, son âme est en pleurs.

Sans espoir de vivre et sans espoir d'aimer,
Sa bien-aimée l'a quitté, pour mieux l'enterrer,
La Douce caresse de ses lèvres ne le touchera plus jamais.
Eternelle est sa peine, que salvatrice soit sa mort!

:lol: :lol: :lol:
Je viens de voir mon sous-nom...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Déc 09, 2004 8:08 am 
Hors ligne
Victime de blagues à deux Baal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Nov 30, 2004 6:53 pm
Messages: 82
Localisation: Arkham
Inspiration nocturne :mrgreen:
Heureusement, j'avais mon carnet..

Douce volupté

Voluptueuse est la douce caresse de ses lèvres
Inaltérables sont les plaisirs de ses baisers,
Dans une étreinte fougueuse, nos deux corps s'enlacent.

Je suis son maître et elle est mon esclave,
Elle est la déesse et je deviens le disciple,
nos deux corps réunis, dans un requiem infini.

Regards passionnés, amours murmurées,
tel un songe mystifié, de caresses révélées,
la nuit s'écoule lentement, forte de sentiments.

On dit que la rédemption passe par des sentiers meurtriers,
Aurait-on oublié qu"elle emprunte aussi des chemins passionnés?

Voilou :roll:
Je change de registre :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Déc 12, 2004 12:54 pm 
Hors ligne
Victime de blagues à deux Baal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Nov 30, 2004 6:53 pm
Messages: 82
Localisation: Arkham
Les mots:

Un sentiment fougueux, une passion mystifiée,
Un idéal visé pour un amour rêvé.

Les mots.

Trouver les mots pour tout te dire,
Trouver les mots pour tout te révéler,
Trouver les mots pour ne plus rêver,
Et un jour, pouvoir enfin t'aimer.

Les mots.

Trouver les mots pour te faire sourire,
Trouver les mots pour te rendre heureuse,
Trouver les mots pour pouvoir t'aimer,
Et un jour, pouvoir tout oublier.

Les mots.

Trouver les mots pour mieux t'embrasser,
Trouver les mots pour mieux t'enlacer,
Trouver les mots pour mieux nous étreindre,
Et un jour, pouvoir esquissé...

Esquissé ce sentiment unique, salvateur et destructeur,
Qui réunit l'homme et la femme dans une même mélopée.
Esquissé ce sentiment subtile, inaltérable et enjoué,
Qui réunis nos deux âmes, dans un plaisir rêvé.

Les mots.

Je ne les trouve pas, je n'y arrive pas,
La peur est là et l'envie se terre,
Les mots torturent et je torture les mots,
L'amour grandit, le désespoir aussi,
La peine persiste mais l'envie résiste.

Les mots.

Je ne les trouve pas, je n'y arrive pas,
Un milliers de mots, ne suffiraient pas,
Pour tout expliquer, pour tout déclencher,
Mon âme est en pleurs, mon coeur est noirceur,
Un ultime espoir et une ultime envie..
Celui de pouvoir enfin t’aimer, pour mieux exister.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Déc 18, 2004 1:22 am 
Hors ligne
Victime de blagues à deux Baal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Nov 30, 2004 6:53 pm
Messages: 82
Localisation: Arkham
Livraison nocturne.... Peut-être cauchemardesque, peut-être salvatrice, je l'ignores... Tout ce que je sais, c'est que j'ai écris cela d'un trait...

Abysse

Le gouffre abyssal de mes démons s’est enfin libéré,
Emplissant mon âme d’une soudaine contrariété,
Détruire et haïr, fustiger et tuer, Vivre pour massacrer…
Un seul mot d’ordre, une seule direction mais nulle rédemption..

Une ombre furtive, un sentiment apeuré, une haine tenace,
Les abîmes de la passion m’ont entraîné, en ces lieux décharnés.
La Mort m’y attendait, accueillante et gratifiante, elle m’a parlé :
« Raison et pardon, sont les seules voies de la sainte pitié »

Mon âme est déchue... je vogue enfin sur les flots de l’achéron,
La Mort m’a frappé, indécise et sans pitié, elle m’a emmené.
Emmené dans les abysses putrides, sans lumières et sans passion,
Là où les flammes de l’enfer apaiseront ma haine pour l’éternité…

On dit qu’en ces lieux résonne une amère vérité,
Celle de la cruauté, et non celle de la sainte pitié,
Je suis jeté sur le charnier de mes pêchés,
Condamné à errer, dans des méandres enflammés…

Vous inquiétez pas, je vais bien! :D
Je ne sais pas vraiment si c'est un poème.. mais bon, je tenais à vous le montrer.. :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Jan 04, 2005 12:57 pm 
Hors ligne
Victime de blagues à deux Baal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Nov 30, 2004 6:53 pm
Messages: 82
Localisation: Arkham
Veualiah :

Enlacée d’une tristesse révolté,
Veualiah pleure des larmes de bonté…
Frappée par les méandres du passé,
La Mort devient son ultime gaîté

Meurtrie par des propos divulgués,
Victime de l’aprêté des sans-gêne,
Au-delà du monde, elle s’en est allée,
Pour enfin expulser sa haine.

Voguant sur l’Achéron, sans nulles raisons,
Elle a vaincu ses démons avec la plus belle passion,
Et tel Aphrodite, dans sa cité maudite,
Son cœur s’est enflammé, dans une sublime mélopée.

La Belle a lâché, pour enfin exister,
Tant de fougue et tant de haine,
Tant d’amour et tant de peine,
Dans des recueils embrasés, d’une cinglante vérité.

Châtiant le fou et le miséricordieux,
Bafouant le précepte et le préjugé,
Elle a défié les pieuses divinités,
Contre la folie des êtres exaltés.

Un seul chemin pour une unique vérité,
Un seul désir pour atteindre l’Elyssé,
Celui de trouver le bonheur d’un amour,
Dans une étreinte passionnée.

Un seul chemin pour une unique destinée,
Un seul désir pour ne plus rêver,
Celui de pouvoir enfin palper,
Le plaisir d’être éditée…


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Jan 11, 2005 12:54 am 
Hors ligne
Victime de blagues à deux Baal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Nov 30, 2004 6:53 pm
Messages: 82
Localisation: Arkham
Souffle :

Souffles, souffles vent miséricordieux,
Recouvres le monde de sombres cieux,
Souffles, souffles vent des adieux,
Retournes dans l'ombre des dieux,
Souffles, souffles vent harmonieux,
Et recouvres le monde sous la haine,
Dans la peine, et dans la flegme,
Souffles, souffles vent victorieux,
Détruis et fustiges les abysses de nos terres,
Renverses et soulèves les monts ténébreux,
Annihiles et exècres les plaines délétères,
Que tu recouvriras d"une grâce amère,
Souffles souffles cette odeur putride,
Symbole des folies de l'avide,
Souffles souffles ces espoirs déchus,
Regrets de nos amours perdues.
Souffles, souffles vent de la guerre,
Apportes mort et désolation, pleurs et résignation,
Dans ces terres assombries par l'Enfer,
Souffles, souffles, souffles, jusqu'à ton dernier regret,
Jusqu’à ton dernier soupir, jusqu'à ta dernière peine,
Jusqu’à ton dernier souffle, et laisse toi crever...
En paix...

Petit poéme rédigé en hâte...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Jan 21, 2005 2:10 pm 
Hors ligne
Victime de blagues à deux Baal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Nov 30, 2004 6:53 pm
Messages: 82
Localisation: Arkham
A Veualiah...

Ecoute cette tendre mélopée...
Celle de la pluie déchue des cieux...
Symbole des tristesses éthérées,
Des pleurs et des larmes du Malheureux.

Pardonnes lui ses rêves et ses envies,
Dans une peine amère, Il a préféré s'en aller,
Pour mieux t'oublier et pour mieux effacer,
Ces sentiment heureux et enlacés, Ces images tendres et pensées,
D'offrir son coeur et son amour, à une femme attristée...

Ecoute cette sourde idée...
Venant du coeur et de l'esprit,
Frissonnante et enjouée,
Guidant tes pas vers un bonheur rêvé,
Qui te rendra forte et heureuse,
Si Belle et exaltée, Si Tendre et Révélée,
Que la nuit s'illuminera et que le ciel s'en embrasera...
Pour un jour, pour un siècle ou une éternité.

Oublies...

Oublies ses promesses et ses idées,
Oublies qu'il a jamais existé,
Souviens toi de ses paroles et de ses cris,
D'Amour et d'amitié, de peines et de cruauté,
L'oubli les altérera, et la mort les prendra.

Tu n'as pas besoin de lui pour exister,
Tu n'as pas besoin de lui pour avancer,
On dit que le chemin de la vie est bordé de sacrifices,
De décisions révoqués, de pleurs refoulés et de sentiments oubliés...
L'arpenteur déchu n'a jamais eu la force du sourire,
La grâce du bonheur, et d'une vie accomplie....

Pardonne lui...
Son coeur est brisé et ses yeux se voilent
Il affrontera les larmes et l'oubli, la mort et la Vie,
Et les souvenirs des jours heureux, des tendres sourires,
Des tendres regards et des tendres pensées...
Embraseront son âme dans d'Ultimes regrets.

Pleures des larmes de sang, abreuve ton âme d’idéaux décente,
Poursuis ta route et ton combat, vers ce rêve passionné,
Qui couvre tes recueils, de magnifiques vérités
Nul besoin de rappeler la grandeur de ton talent,
Nul besoin d'esquisser mes sentiments...
Mais souviens toi simplement,
Qu'il n'y a rien de pire et de plus douloureux,
Que la tristesse et le refus,
d'un amour passionné...

...Ecoute cette lente mélopée,
Celle de la pluie tombant des cieux,
Chaque goutte est une larme amnistiée...
Chaque goutte reflètera mes regrets...
A tout jamais.

Requiem…


Chimères oubliés et pensées detestées borde le chemin du musicien revolté...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Fév 01, 2005 12:05 am 
Hors ligne
Victime de blagues à deux Baal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Nov 30, 2004 6:53 pm
Messages: 82
Localisation: Arkham
Amour

Enivrant l'esprit, et asservissant l'âme,
Chaque larme versée devient ode à l'amour,
Chaque caresse délivrée devient plaisir et fougue
Une nuit, et une éternité, une vie pour un rêve éveillé.

Attiré par les divines voluptés de son échine,
Je contemple les yeux de la femme aimée,
Et tel un effluve mystique, la féline m'attire,
En des plaisirs mirifiques, et si raffinés.

Corps et âmes s'enlacent, dans un amour tenace,
Chaque baiser déposé est un hymne à sa beauté,
Chaque regard échangé est le symbole d'une vérité,
Celle qui régis les coeurs et gouverne les pensées.

L'amour est un songe que l'on s'empresse de dévorer,
L'un de ceux ou l'on s'oublie, pour enfin mieux exister.
L'amour est un plaisir qui envahit l'esprit,
Qui gouvernes nos pas en refoulant nos tracas.

Et je deviens le serpent goûtant aux fruits des dieux,
Respirant le bonheur de ma Dame...
En l'enivrant de ma Volonté...
La rappelant au goût du destin voilé...
En la couvrant de caresses éthérées...

Elle m’enivre l'esprit pour mieux asservir mon âme...
Chaque larme versée devient son ode à l'amour,
Pleures en des milliers, je les rattraperai par mille baisers…


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com