Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grimoire d'Ulfer

La culture au sens large
Nous sommes le Dim Oct 21, 2018 6:20 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 133 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Juil 01, 2006 2:58 pm 
Hors ligne
Nouveau venu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mai 20, 2006 7:57 pm
Messages: 9
Localisation: Maedria
Citation:
La seule chose que j'ai lu pour l'instant, c'est que scientifiquement les femmes s'intéressent à des bagatelles et, si elles ont l'esprit vif pour la mode et toutes ces sortes de choses, elle n'ont pas la réflexion masculine pour les problèmes un tant soit peu complexes.

il n'avait jamais entendu parlé de Christine de Pisan (par exemple)le bougre ?

Citation:
Il me plait déjà ce Malebranche

moi aussi :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Aoû 28, 2006 11:11 am 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Je viens de lire La main gauche de la nuit, d'Ursula le Guin (dont mon père avait trouvé le nom dans le Monde diplo, en temps qu'écrivain anarchiste féministe...).

C'est de la science fiction, mais littéraire (comprendre : pas seulement un récit sympathique et aventureux avec des héros hauts en couleur, comme la série du Traquemort que je suis en ce moment), et ma foi c'est pas mal du tout.

L'histoire se passe sur la planète que l'Ekumen (un organisme bienveillant qui fédère les mondes humains redécouvert) a baptisé Nivôse en raison de ses tempèratures plutôt fraîches (à 20°, c'est la canicule, à - 30 on met un cache-col). Les habitants, s'ils sont bien humains, ont une biologie sexuelle complètement inédite (peut-être une ancienne expérience...) : les trois quarts du temps ils sont asexués et n'ont absolument aucun désir libidinal, mais une fois parmois, pendant la phase de kemma, ils deviennent d'abord hermaphrodite puis, formant des couples, voient leurs sexes se différencier, homme ou femme. Il n'y a pas de préférence biologique ou d'habituation à un genre : on peut être enceint trois fois puis père deux fois, puis re-enceint...
La planète est divisée en plusieurs états. Ils ont la radio, la voiture (limitée à 40 !?), mais pas de fusée ni même d'avion (il n'y a pas d'oiseaux sur Nivôse). Ils n'ont jamais connu de vrai guerre.
L'Ekumen envoit donc un homme pour les intégrer. Un seul, parce qu'un homme de l'espace c'est une merveille, deux c'est une invasion. Bref, on suit les tribulations du bonhomme, ainsi que du conseiller du roi de Karhaïde (l'une des deux grandes nations, au fonctionnement assez féodal). Ca n'est pas facile parce que d'abord il faut quand même convaincre, faire comprendre que l'Ekumen c'est cool et y a pas d'ingérence, et en plus les nivôsien ont une sorte de sens de l'honneur assez tordu et difficilement compréhensible pour un tiers. Et puis il fait froid.
Et donc, propulsé au milieu d'intrigue de pouvoir complexe, l'envoyé va être manipulé, banni, sauvé, etc... ça tire pas dans tous les coins, mais on a pas que des discours sur l'intérêt du libre échange avec le reste dela galaxie, donc on ne s'ennuit pas.


Et maintenant, je retourne à mes bouquins pour la prépa : Cervantès, Don Quichotte. Le commentaire est affolant : L'auteur aurait découvert le secret de la Création qu'il n'en serait pas plus génial. M'enfin, je vais le lire quand même. :mrgreen:

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Aoû 28, 2006 3:03 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Ça m'a l'air pas mal ça, je note ! :D

Cervantes est un bourgeois lècheur d'escarpins imbus de lui-même, cela ne fait aucun doute, tout autant que Proust écrit d'une manière horrible et pédante ! Proust, c'est le mal incarné, la 8e plaie d'egypte ! Aucun homme sain d'esprit ne peut séparer un début de phrase d'une fin p&r deux virgules contenant une demi page de descriptions lourdes et inintéressantes, sans intérêt aucun pour l'histoire. D'ailleurs, l'histoire ne semble être qu'un prétexte pour aligner des mots pseudo littéraires, qui hélas pour lui ne me sont que rarement étrangers ! A mort Proust !

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Jan 03, 2007 4:12 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
A Noël, mon père me tend un paquet, j'applique une légère torsion, et aussitôt : "un bouquin... le papillon des étoiles". Scié qu'il était, c'était bien cela... j'avais fait à l'odeur. :mrgreen:


Bref, du Werber tout ça.

L'histoire ? Un groupe de brave gens, devant ce terrible constat "rien ne vas plus par chez nous" décide de mettre les voiles à bord d'un gargantuesque appareil papilloforme vers la planète potentiellement habitable la plus proche. Le trajet étant estimé à un bon milénnaire, ils embarquent 144 000 personnes.

Bref, du Werber. Un nouveau moyen d'inventer une nouvelle humanité, d'exposer des idées d'utopies. Toujours dans ce style clair qui m'a apporté les plus grande difficultés à ne pas le finir aussi sec. :mrgreen:

Idées intéressantes d'ailleurs. Je l'ai trouvé peut-être moins naïf que d'autres bouquins. Déjà y a pas la symbolique des chiffres (yeah), et puis quand ils décident de sélectionner les gens qui partiront ils posent la question (et y répondent) : "peut-on finallement, tout en étant bienveillant, dire que certains sont cons ?" enfin bref...

Par contre je suis un peu déçu par la fin où l'auteur essaye de faire un clin d'oeil complice à la religion chrétienne mais le mouvement est tellement exagéré et grossier (à mon sens) qu'il me fait l'effet d'une vilaine grimace. Pire que dans le Père de nos Pères, quand il explique que l'Homme descend d'un singe et d'un cochon.


M'enfin, moi je reste un groopie invétéré... :mrgreen:


Et alors que je ne lisais plus depuis ohla des mois, on vient de me livrer séance tenante les quatres volumes d'Hyperion (de Dan Simmons, dois-je le rappeler ?) et la petite colonne qu'ils forment m'aguiche de son sourire sensuel... à suivre... :mrgreen:

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Jan 03, 2007 8:20 pm 
Hors ligne
Emmaphrodite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Oct 03, 2004 11:05 am
Messages: 2133
j'ai acheté le premier volume du disque monde (la 8eme couleur). Sur la foi de vos témoignages enthousiastes , et sur le fait que Catherine Dufour, (dont Catioucha et moi sommes deux groupies) avait été inspiré par Pratchett...

J'en suis au premier chapitre de la deuxième partie, et je trouve que ca ne décolle pas ! :(
Pour tout dire, je trouve ça assez nul et convenu !
Le genre burlesque et parodique, ca peu vite devenir lourdingue !
Je me suis plus fendu la poire avec les conneries genre "reflets d'acides" ou "Blanche Neige et les lances missiles".

Question de culture peut etre... :(

_________________
In flood we trust !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Jan 03, 2007 8:47 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Reflets d'Acide c'est bien. :mrgreen:

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Jan 03, 2007 10:15 pm 
Hors ligne
Le Rusé

Inscription: Mar Oct 05, 2004 2:42 pm
Messages: 378
Localisation: Entre l'Asgard et l'Alfheim
Emma, c'est normal, les deux premiers volumes sont, et de très loin, les deux plus mauvais de la série.
Et ça, n'importe quel fan te le dira ^^
D'ailleurs, j'ai été relire le topic où tu demandais par quel volumes commencer la série :
http://forum.legrimoire.info/ftopic908.html
Et, oh ? Que vois-je ?
Octavie a écrit:
juste, quand même, l'essentiel :
si tu as envie de tout lire, et que tu le sais déjà d'avance, commence par le tome 1. (seulement si tu es déjà convainu par l'univers de Pratchett, parce que je trouve que le 1 et le 2, quoiqu'indispensables à l'histoire de Rincevent, sont les plus faibles de la série et ne t'accrocheront peut-être pas)

Loki a écrit:
Ne te fais surtout pô un avis définitif après la lecrture des deux premiers tomes ! Comme Octavie l'a souligné, ce sont les deux plus faibles de la série.
Il faut dire qu'ils ont été écrit par un Pratchett tout jeunot.
Mais la série est comme le bon vin, elle se bonifie avec le temps ^^

Perso, je trouve que c'est à partir du troisième tome seulement que la série décolle et que l'humour se raffine.
Si tu n'aime vraiment pô le troisième alors okay, ptet' que t'aimeras pô cette série, mais les deux premiers tomes ne sont pô représentatif de l'ensemble. :)

_________________
"Si tu ne comprend rien à ce que je dis, c'est qu'il n'y a rien à comprendre" -Proverbe nain-
Le Blog du Nain


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Jan 03, 2007 10:49 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Dire du mal de Terry !!!! Oh crénomdidjuuu :evil:

:mrgreen:

Ma foi, comparé aux autres, les deux premiers sont un peu faiblards, il faut bien l'avouer, mais c'est quand même énorme !
Et c'est vrai, que plus j'avance dans les pratchett, plus je me dis que le découvrir est la meilleure chose qui me soit arrivé :mrgreen:

A ce propos, j'ai lu sa petite trilogie, réunie sous le nom de "Le grand livre des Gnomes", et parbleu, que c'est bon ! :shock: Et intelligent en plus de ça !
Un dieu cet homme là :mrgreen:

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Fév 01, 2007 6:21 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Hyperion




mes amis je suis sur le cul.
Hyperion de Dan simmons (mais je ne vous apprend rien), la chute d'Hyperion, Endymion et l'éveil d'Endymion.

Tout simplement superbe. Un style remarquable, une histoire sublime, des idées pas connes, des personnages attachants, toute une gamme de sentiment dans le bide si vous vous laissez porter, tant et plus encore...
Je suis sur le cul.

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Fév 01, 2007 7:20 pm 
Hors ligne
Private Joke
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juil 25, 2004 12:57 pm
Messages: 1016
Localisation: Dans vos rêves les plus fous mesdemoiselles...
Ah ! T'as vu Jul' ? Pépère est tombé du coté du Gritche :mrgreen:

_________________
Président du CGO


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Fév 02, 2007 8:09 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
On peut dire que je lui ait fait une bonne pub à Dan !

Endymion c'est sur ma liste, mais impossible de le trouver à la Fnac et à la boite aux livres. On se moque de nous ! :evil:

Pour rester dans le suejt, dernièremnt j'ai lu Alice au Pays de merveilles et Neverwhere (de très grands moments :D )
Je suis sur le Roi Lear là... :)

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Fév 02, 2007 8:53 pm 
Hors ligne
Ecolo à vélo

Inscription: Sam Jan 22, 2005 4:05 pm
Messages: 3098
Localisation: Shembray
Citation:
le Roi Lear




Hum ? Une référence d'FF 9 m'aurait échappée ? :roll:

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Fév 02, 2007 11:37 pm 
Hors ligne
Private Joke
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juil 25, 2004 12:57 pm
Messages: 1016
Localisation: Dans vos rêves les plus fous mesdemoiselles...
Neverwhere est très bon, comme tout les Gaiman d'ailleurs. J'ai bien aimé le roi Lear aussi *spoiler* tout le monde meurt à la fin :mrgreen: */spoiler*

Je vais bientot commencer Fatherland, de Robert Harris, un ch'tit policier uchronique bien sympatoche ! Je viens de finir "Le violon du fou" de Selma Lagerlöf, assez sympa aussi, mais tout un autre style :mrgreen:

_________________
Président du CGO


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 133 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com