Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grimoire d'Ulfer

La culture au sens large
Nous sommes le Lun Oct 15, 2018 9:38 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
MessagePosté: Sam Aoû 19, 2006 6:55 am 
Hors ligne
Spéssialist ortografik
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Aoû 12, 2004 7:11 pm
Messages: 1504
Localisation: À l'écoute du conseil
Quatre heures du mat', assis sur une dune on attend le lever du soleil en sirotant un reste de Vodka. La soirée est à peine finie qu'un jour se lève.

La plage est magnifique. Vide et silence juste troublés par le murmure et les mouvements des vagues qui s'illuminent sous le soleil levant en un va-et-vient hypnotisant.
Les premiers vacanciers commencent à affluer et à se disputer les meilleures places, si meilleure place il y a dans cette étendue uniforme de sable. C'est bientôt le ballet des plagistes qui placent et deplacent des transats pour le confort de cette faune huppée.

Huit heures. La plage a disparu sous un amas de chairs dénudées. Ici maman-poule essaie de rassembler ses marmots entre les vagissements du dernier et les exigences de l'ainée. Papa-poule, en bon coq, mate le string de la proche brunette qui s'évertue à vouloir faire tenir droit un soutien trop grand pour ses nibards de pre-ado.
Là un groupe de jeunes part "en chasse". Alignés comme à la parade, pectoraux en avant, ils déambulent sur le littoral à la recherche d'une proie. Un plagiste consciencieux, ou un jeune coq veillant sur sa basse-cour, leur intime l'ordre d'aller se faire voir ailleurs. Ce à quoi ils obtempèrent, non sans avoir fichu le boxon sur son bout de plage... Ce qui nous donne l'occasion d'apprendre quelques expressions colorées en diverses langues.
De bonne education, ou interessé par l'anatomie de la progéniture, le fiston aide aimablement un vieux mastodonte à se remettre sur pied, ce qui lui vaut un vif remerciement, dont il se serait passé, et un sourire chalereux, dont il aurait espéré plus.

Midi. La plage se vide. C'est que chez ces gens-là on dîne en habits. On les retrouve au resto de la plage affublés comme pour une soirée à l'opera. Elle, soufflant comme un phoque, derrière ses marmots. Lui toujours fixé sur le cul de la brunette. À croire qu'il en a marre du blond de sa tendre moitié qui, à vue d'oeil, doit approcher le quintal bien servi.

Le serveur circule dans ce milieu comme un pilote de rallye en plein bois. Evitant les retardataires qui protestent et les premiers arrivés qui repartent déjà, il donne un spectacle digne du cirque de Pekin avec son plateau qui virevolte.

À peine assis je comprends le choix du resto : la petite anglaise de tout-à-l'heure s'y trouve. Une minute plus tard, nous sommes conviés à sa table, au grand plaisir du fiston qui ne tarde pas à entreprendre un cours de langue étrangère dont l'enseignement m'aurait interessé à l'époque où je séchais ledit cours. Je ne tardai pas à subir un veritable interrogatoire de la part du pachyderme : mother voulait tout savoir.
C'est fou comme on peut détester une langue étrangère lorsqu'on vous la postillonne dans l'oreille en hurlant!
La torture se poursuivit le temps que le fiston se refroidisse. Et, à cet âge, cela prend du temps.

Dix-huit heures. Le calvaire se termine. Mother doit s'habiller pour le concert prévu sur la plage. Merci le comité des fêtes pour avoir prévu de tels divertissements ! Dix minutes de plus et je commettais un meurtre !
Joie éphémère que de voir s'éloigner l'éléphant : notre progéniture avait déjà prévu de se retrouver au concert.

Deux heures à tuer, ou plutôt à noyer sous un flot de whisky dont on dit qu'il rend les hommes plus bêtes et les femmes plus belles. Manque de chance cela n'a fait que me rendre plus lucide. J'en pris une bouteille pour supporter l'épreuve qui s'annonçait.

Endimanché comme un pingouin, sous les suppliques d'un fiston énamouré, je me dirigeai, d'un pas que j'essayais d'assurer, vers l'échafaud, pardon, vers l'estrade où se tenait le concert. Fan de Brahms, Mozart et autres Lizt et Chopin, je me consolai en pensant que la musique adoucirait le martyre.
Aux premiers accords je compris mon erreur : concert de metal pur et dur.

Aux premières notes un hurlement sauvage marqua le debut de la charge et une centaine de jeunes en transe se sont précipités vers une terrasse. En moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, ils l'ont débarrassée de ses tables pour en faire une piste de danse improvisée dans laquelle il se sont livrés à un étrange rituel datant d'un autre temps.

Le mastodonte était tellement suréxcitée que la pauvre chaise qui la supportait déclara forfait au bout d'un quart d'heure. Profitant de l'incident je m'éclipsai discrètement.
Ah, La plage ! Quel calme ! Quel soulagement que de pouvoir se retrouver au contact avec une mer agitée et un vent transportant des grains de sables qui viennent s'écraser sur vous comme autant de moustiques après avoir supporté l'averse de postillons de la semillante mother.

Décidement j'ai la scoumune ! L'éléphant m'a retrouvé ! J'ai maintenant droit à sa biographie complète depuis qu'elle a pu dire "mum", en passant par ses premiers émois et ses premiers ébats, jusqu'à ce "jour béni" où le hasard (on donne le nom qu'on veut aux évenements, qu'ils soient heureux ou malheureux.) nous fit nous rencontrer.

C'est clair : elle a décidé de m'inscrire à son tableau de chasse. Merci mon Dieu pour cet orage providentiel qui m'évita d'être discourtois ! Je le confirme : À chaque chose, malheur est bon.

Sous l'averse qui claque je termine le whisky. Tous comptes faits, pour quelqu'un, ce fut une bonne journée.
Qu'en sera-t-il demain ?

_________________
Image
Famille veut dire que personne ne doit être abandonné


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com