Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grimoire d'Ulfer

La culture au sens large
Nous sommes le Mer Oct 24, 2018 2:30 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Aoû 20, 2006 3:30 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Mais quels lieux, mais quels temps, mais quels sens ?

Hello, bonjour bienv'nue !
Tu es ici chez nous,
Le bien nommé royaume des fous
Saute, bondit, Ah ah ! Hu hu hu!

Arf ?
Las ! Aucune rime ne peut rivaliser,
Avec cette nouvelle onomatopée…
Boarf !

Mais Roger me la tend
Et hop, je la saisis
Et du col par devant
Je bannis son sursis !

Un greffier circonscrit ce qui m'a échappé :
De la circonférence de la tâche
On déduit de l'éthanol le degré,
Pire c'est quand à l'envers on rabache !

Et plus l'on soulage le cristal de sa charge
Et plus l'on se douche inopportunément.
Diable vert, en voilà une qui a un coup d'sang,
Et je… et je, oh mon dieu, je prend le large !

Boum ! Ah ha !
Esbaudissons nos Harpagons ;
Cassettes de Raison ?
Oui Francis, encore un peu d'vodka !

Moi décousu ? Mais tu es à lier !
Je te le dis mec, de comptoir à saloir,
Il vaut mieux raisonner pour boire
Que boire pour raisonner !

Et voilà que se balade un accordéon
Jouant seul et bondissant en notes
Il virevolte autour de mes compagnons
C'est la valse des linottes !

Tsing à gauche, Gnist à l'envers,
Et tous les palindromes du monde ne valent pas
La levée et la descente de mon bras
Lorsque je suis armé d'un verre.

En garde malandrin…
Et Prosit !
Au diable les lend'mains
Yo Magritte !

Ah ah ! Attrape Amstrong
Nougatine et Cornegidouille
Je ne peux que tirer le monsieur d'Along
Et voilà qu'un Churchill enjambe sa dépouille.

Les ivres morts s'entassent sur le champ d'bataille,
Mais Bonaparte en fin stratège est en éveil
Tandis qu'Alexandre et Wellington font la maille :
Créant coalitions d'alcools pour un coktail !

Prend ma main et suis moi dans les nuages
Volons sous terre et roulons sous les tables !
Ah ! Voici que s'avance un plat affable :
Pour relever le vin, du blanc fromage !

Le bleu tangue et le chèvre vire de bord
Et la fière pipe du fromager
Annonce un coup de tabac par tribord
Je crie : "Sommelier, une autre lampée !"

Goddam !
Augustes charognards, ne lâchez point ces rames
Et comment ferions nous pour revenir ?
Vous devriez avoir honte de vos gros rires !

Il faut rester sobre
Voyez donc comme j'ai toujours l'esprit clair
Craignez donc l'opprobre
Cela vaut pour vous aussi, duc de Nevers !

Mais l'un mord dans une armoire
L'autre chante ses déboires
Tandis que j'harnache Gus
Mon rosâtre pachyderme !

C'est alors que des "splash" sonores réveillent les saouls
Je cligne et vois ahuri le salon détruit
Le chaos meublé, un gigot comme bigoudis
Mais que diable s'est-il passé et qui sont ces fous ?

Je jette un œil sur une affiche décollée
Pour y lire hélas trop distinctement
Que l'ici, ce sont mes appartements,
Ravagés par un bal trop costumé !


.


Dernière édition par Julianos le Dim Aoû 20, 2006 3:57 pm, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Aoû 20, 2006 3:30 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Marche Turque
(à déclamer avec la marche de Beethoven du même nom !)


Gauche ! Haute !
Les cris farandolent sous les cieux levants.
Forcir ! Gémir !
Siffler la mesure au vent !

Chantons ! Bravons !
Surgir, frémir, mourir, rire !
Jamais. Oh Non.
Jamais nos cœurs ne renieront notre ire !

Marche ! Place !
Violons illuminant nos chasses :
Nous sommes, un homme,
Rampant, courant, frappant, sur Rome !

Stoppez ! Carré !
Ne malmenez plus Mahomet !

Mais nom de dieux,
Cela ne m'aide toujours pas,
A comprendre pourQUOI
Le Sang, La Mort et L'Or déplacent encore ces pr…'

En symphonie ils perdent l'esprit
Pour une solde en écus
Ils s'élancent, ils chargent, ils crient,
Le clairon sonne sonne et PUE !

PUE !
Les exhalaisons des cadavres parfument les rues
Les mouches ! Les vers !
Ce sont les grands vainqueurs des guerres !

Nous sommes, un homme
Sa pomme, sa haine, sans borne, sur Rome !

Praege ! Et sus !
Ne malmenez plus sieur Jésus !

Mais nom de dieux,
Cela ne m'aide toujours pas,
A comprendre pourQUOI
Le Sang, La Mort et L'Or déplacent encore ces pr…'

En symphonie ils cèdent à Valmy
Parlons des gouvernants
Ils hurlent ils crachent ils rient
Leur Raison craque craque et PUE !

PUE !
Les exhalaisons des cadavres parfument les rues
Les mouches ! Les vers !
Ce sont les grands vainqueurs des guerres !
Ils somment, les hommes,
Comptant, banquant, brillants, sur Rome !

La Gloire ! Les belles !
Ne malmenez plus Machiavel !

Tous croient,
Mais pas un,
Non ami,
Ne voit
L'utopie
En destin !

Tous croient, tous croient,
Et pourtant tout le monde se perd en chem'
A pied ,à cheval, au pas,
Tout en bas,
Rien de rien,
Ne stoppe la chute,
Lorsqu'on bute.

Flûte !
Nous
aurions
dû…



.


Dernière édition par Julianos le Ven Avr 20, 2007 9:34 pm, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Oct 20, 2006 5:03 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Eternelle

Des cheveux sentant encore l’aurore
Ses pores roses respirant le Walhalla ;
Parlez moi d’une déesse…mais oubliez la !
La mienne vaut bien les idoles d’or...

Exquis sourire qui s’exsangue des index
Les yeux d’un bleu à faire frémir les dieux,
Et même les toiles de maître se vexent ;
Quand elle passe, les noms se suivent de feu

Toute éclairée dans cet espace sombre
L’ombre chassée par l’éclat des amantes joutes,
Je l’embrasse alors, et je sens tinter une lyre,
Diable, serait-elle en train de souffrir ?

Le visage se craquelle
Les cils se barrent
Et soudain dans le noir
Elle elle elle elle !

Je t’aime, t’aime comme un fol !
Immortelle, très bientôt je te rejoindrai…
Et promis, promis sans rire,
Demain je te rejoins dans ton formol !


Dernière édition par Julianos le Sam Déc 09, 2006 2:47 pm, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Déc 02, 2006 11:52 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Un Jour

Un jour de pluie, un jour de brume
Les dieux se perdront dans les dunes
Et les graffitis se transformeront en runes
Un jour silencieux comme une fin de rhume…

Sous les cieux irradiant de gloire
La vie cessera dans les poubelles de Babel ;
Les perrons heureux dans le noir,
Et sous les sables périra le grand Abel

Ténèbres et fureur des arts !
Nuit et funèbres cauchemars,
Le réveil n’aura lieu qu’à la veille,
Et pour l’entendre, plus aucune oreille…

Les phalliques bouteilles surléchées
Verront des larmes couler sur leurs joues d’aciers,
Illuminées par de bleuâtres écus,
Ils hurleront les noms des occupants perdus

Sous les jets de pierre
Les marteaux se pareront d’une rouille
Tandis que disparaîtra le sang d’hier,
Incendiaire qui consuma la houille

Les desséchés torrents de goudron
Ont croisé la moissonneuses toute abêtie ;
Quelques épis se meuvent entre les faux jaunies,
Panacée d’un solstice gai luron

Une ombre sous les colonnes de l’Acropole,
C’est un fumeur de pipe à la drôle d’allure,
Un sourire sur sa trogne éclaire ses brûlures,
Il murmure alors : « Gaïa, que c’est Rock’n Roll… »


Dernière édition par Julianos le Sam Déc 09, 2006 2:46 pm, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Déc 09, 2006 2:45 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
La mégère

Et v’là la mégère,
Par le grand bouc elle m’énerve,
Et son d’Oxford accent grabataire,
Crénom de nom mais qu’elle crève !

Oui c’est elle,
Mémèreeuuu
Elle nous les brise de sa voix toute vieille,
Nycthémèreeuuuuuuuh !

Difformément répartie
Elle déborde de toute part
L’on doit user de cordes pour tenir son lard
Tandis qu’elle se débat, fuyez pour votre vie !

Mais attention, la mine aimable,
Elle ouvre sa gueule méphitique
D’où sort encore un proverbe des Amérique ;
Irritable morale, insipide étable !

Pour sûr elle globalise à tout va
Et ça se formalise à chaque faux pas ;
« Sortez vos cawnet de wocabulaiwe »
Comment même y glisser une simple rime ?

Oui c’est elle,
Mémèreeuuu
Elle nous les brise de sa voix toute vieille,
Nycthémèreeuuuuuuu !


Après de longues nuits sans sommeil
Nos stratège ont décidé que faire de la vieille
Plan subtil : à sa prochaine réplique niaise
Nous lui défoncerons la tête à grands coups d’chaise.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Fév 24, 2007 4:46 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Piedballon for ever love

Les dates s’éclatent de paris en parvis
Et ça gratte sur les guitares, les journaux
Les mots s’bâtardent sur les lits des clips idiots ;
Les calendes se terminent ce samedi !

Pandémie terrible,
Ce streptocoque à points noirs
Se répand sur les comptoirs,
La septième bible.

Piedballon
Pied dans le citron
Sue-par-terre
Vomissant leur bière

Hurlent tous les rangs de l’arène
Nues toutes filles sous l’estrade
L’idole je t’adore à l’hymen
J’attends la pique du busard

Je donne alors le signal à mes braves
Les premiers râles défaussent les mâchoires
Boxon et chargez ! Payons nous du cave !
Fait à la main, point besoin de pétoire !

Ni Dieu ni maître
La seule massue,
Le coup de tête traître,
On met vos os à nus !

A mort ! A poils ! Brûlez du faux jeton
Amis, allumez les feux de la haine
Joie mes frères, je reçois mon premier gnon ;
Avant la fin, le sang charriera la Seine

Piedballon
Pied dans le citron
Sang-par-terre
Vomissant leur bière

A moi, vous, gueulantes sublimes
Ecrasez le stade sous le bonheur
Comme notre Ollonais, frappons au cœur
Buvez la violence et les rimes !

Décapsulez les scalps
Additionnant les numéros
On va leur faire le maillot
A ces crétins des alpes !

On ne s’embarrasse pourtant point trop de mots
Ma foi l’on a déjà la bouche pleine
D’injures et de glaviots
On tranche les têtes sous l’ordre de la reine !

Car oui, note, bien aimé Buckingham
Nous répondons au doux nom d’hooligans
Purs et durs guerriers altiers entre deux filets,
De qui, qu’importe, on est là pour s'égayer !

Piedballon
Pied dans le citron
Sang-par-terre
Vomissant leur bière

On est vraiment
On est vraiment
Au stade anal
Lalalalalal la lalalalalal la
Ils mériteraient
Ils mériteraient
De crever à coups d'dalles
Lalalalalal la lalalalalal la
...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Fév 25, 2007 6:19 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Le tribut


Ecorchement des rails
La botte descend du tram,
Fracas du bois à son âme,
La brume à sa vue graille

Bouffée de vapeur à ses lèvres
Rictus rageur, parfum tabac
L’homme claudique dans ses pas
L’œil furieux, la chique sévère

A chaque fourgon il s’agite
Son œil unique le peint de vert
L’électronique perçant l’hiver,
Dans le noir il est fait afrit

Les tâches soudain surgissent
La lampe crie vengeance
Arrêt sur pain d’épice
Trois visages en pleine errance

“You piece of shit, dehors maudits !”
Tristes sortent les fils du sud
Le coup du sort est plus que rude
Tant d’efforts et soudain, fini

Les sans-destins s’alignent sur la rouille
La peur en catin leur cloue les tripes
Mais Polyphème oublie le casse-pipe
Contre toute attente il passe la fouille

Conspirateur, au plus vieux, il glisse deux mots
Ce dernier exhibe alors un sac gris, énorme
Deux coups de pieux et le voilà hors norme
Ô splendeur ! Un fleuve de cacao !

Le boiteux, heureux
Les libère avec tapes dans l’dos
Bonne chance les gars, kenavo
Je vous dis adieu.


Dernière édition par Julianos le Ven Avr 20, 2007 9:37 pm, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Fév 27, 2007 3:58 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
La mécanique

Je connais une mécanique
Qu’est pas du tout civique
Sous les coups de son ingénieur
Elle pleure tous ses malheurs

A chaque jour elle pense à fuir
Prendre ses clics elle en a sa claque
Toujours les mêmes rouages à tenir
Un emploi toujours à court de diracs

A grands coups de référentiels
On l’étudie on la malmène
C’est pas demain qu’elle verra le ciel
Elle n’est là que pour donner du miel

Alors maudissant ses geôliers
Foutus machins foutus boulons
Elle n’espère qu’en pièces brisées
Sur l’électronique un petit bourbon…

Si à la moindre décimale
Elle s’écarte d’un p’tit poil
La panique l’entoure et on lui voue un culte
On jure par Descartes et l’on fait moult tumulte

Si l’erreur non admise n’est point comprise
Par magie changent les faces des bourreaux
On lui glisse quelques doux mots ;
Elle repart, espérant nouvelles analyses…

Mais le matin viendra où, folle
Elle ne répondra pas à la console
Les polytechniciens n’y pourront rien
Et le réacteur effacera les demains

_________________
« Mais alors si ce n’est pas ici, où est-ce l’enfer ? »
Et une petite voix ricanante répondit à cette interrogation depuis les tréfonds de sa conscience :
« Là où sont les gutums bien sûr. »

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Avr 18, 2007 8:17 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Les chtits oiseaux


A Greenwich il est midi
Un sandwich près d’la fontaine
Voilà qui casse mes peines
J’engouffre un jambon petit

J’en fous partout
J’décore ma barbe
Vive le Saindoux
Et les miettes craquent

Et voilà qu’un plumeau à bec
S’amène et nettoie le trottoir
Je lui balance un bout de cake
Et ses copains demandent à boire

Putain d’oiseaux
Putain d’clodos
A becqueter tous mes délicieux restes
A moi qui, autant qu’eux, essuie la peste


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Mai 05, 2007 10:51 pm 
Hors ligne
Homo sapions sapions

Inscription: Jeu Sep 09, 2004 6:52 pm
Messages: 2015
Localisation: Novascholastica
Allusion floue

Dès demain, à la première heure
La Dame
Plutôt que le Dominateur


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com